Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

Visite à Sunnybrook Health Sciences Centre

Toronto (Ontario), le vendredi 5 février 2016

 

SOUS RÉSERVE DE MODIFICATIONS

C’est un plaisir d’être au Sunnybrook Health Sciences Centre et de voir les soins attentionnés et la compassion qu’on y trouve.

Je suis honoré d’être avec autant d’anciens combattants, qui se sont battus et ont tant sacrifié pour notre nation.

Peu après mon entrée en fonction comme gouverneur général, j’ai eu la chance de recevoir des anciens combattants à Rideau Hall, à Ottawa, pour la cérémonie annuelle du premier coquelicot, lors de la période de commémoration. J’étais en poste depuis trois semaines à peine et c’était la première fois que j’avais la chance d’interagir avec des vétérans en tant que commandant en chef.

Une semaine après, j’étais en Afghanistan, où j’en apprenais davantage sur les défis uniques de nos militaires.

Depuis, j’ai rencontré beaucoup de vétérans canadiens. Et j’ai eu de nombreuses occasions d’apprécier la façon dont vous servez et les raisons qui vous poussent à servir.

Vous m’impressionnez avec votre sens du devoir et de l’honneur. Encore aujourd’hui, vous continuez d’enseigner aux jeunes pour qu’ils connaissent les contributions des anciens combattants et que nous n’oublions jamais.

Croyez-moi, le monde n’a pas oublié vos contributions.

J’ai voyagé un peu partout dans le monde. Je suis allé en France, en Pologne et en Belgique. J’ai visité la Corée. J’ai vu où vous avez marché. J’ai vu des pays en paix, mais qui ne l’ont pas toujours été.

J’ai vu le respect et l’admiration que ces pays éprouvent envers nos soldats. Envers vous.

Aux Pays-Bas par exemple, dans des communautés comme Holten, Groesbeek et Bergen op Zoom, des bénévoles néerlandais préservent l’histoire du Canada et son rôle dans la libération des Pays-Bas.

C’est important pour moi de vous raconter cela, de vous dire que les gens sont nombreux à se souvenir de vos actions durant la Deuxième Guerre mondiale, durant la guerre de Corée.

En étant ici avec vous tous, je comprends mieux ce que vous avez vécu à l’époque et ce que vous vivez aujourd’hui.

Je sais que vous menez de nouvelles batailles ici, dans cet établissement, et que vous relevez chaque défi avec la même assurance et la même détermination que quand vous étiez dans les Forces armées canadiennes. Et, après avoir rencontré des membres du personnel, je peux vous assurer que vous êtes entourés de gens compatissants et bienveillants, qui veulent votre bien et celui de vos familles.

Je les remercie de ce qu’ils font. Et je vous remercie, chers anciens combattants, d’avoir répondu à l’appel du devoir, d’avoir raconté votre histoire et de nous avoir inspirés par courage, votre bravoure et votre sens du devoir.

Merci.