Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

Présentation des lettres de créance (Pérou, Ukraine, Koweït)

Rideau Hall, le lundi 14 décembre 2015

 

Soyez les bienvenus à Rideau Hall et au Canada.

Comme vous le savez, le Canada est un pays diversifié où se mêlent des centaines de langues, de cultures et d’origines différentes.

Les Canadiens s’intéressent aussi au reste du monde. Nous savons combien il est important d’apprendre et d’être des citoyens du monde.

J’espère que durant votre séjour ici, vous trouverez le temps de visiter des communautés partout au pays, de vous présenter et de nous renseigner sur vos pays respectifs.

Aidez-nous à comprendre vos histoires, vos cultures et vos sociétés. De cette façon, vous découvrirez aussi le Canada, et nos vies n’en seront que plus riches.

Madame l’Ambassadeure López, vous connaissez bien notre pays, car vous y avez habité pendant plusieurs années au début des années 1980. Vous constaterez que certaines choses sont les mêmes, mais que bien d’autres ont changé ces 30 dernières années. Je vous invite à redécouvrir le Canada! Vous verrez ainsi que nous avons toujours ce même désir de resserrer nos relations avec le Pérou sur les plans du commerce, du développement et de l’éducation, et dans bien d’autres sphères.

Les exportations canadiennes au Pérou, par exemple, ont doublé au cours des dix dernières années. De plus, au mois d’août 2014, nos universités avaient conclu trois ententes avec le ministère de l’Énergie et des Mines pour bâtir et développer la capacité dans les secteurs de l’énergie. Ces exemples témoignent bien de notre collaboration actuelle.

En outre, la visite d’État au Canada effectuée par votre président en 2014 et la mienne au Pérou en 2012 soulignent l’importance que le Canada accorde à notre relation. J’espère que vos nouvelles fonctions vous aideront à voir le Canada sous un jour nouveau et à trouver des façons de consolider nos liens profonds et durables.

Monsieur l’Ambassadeur Shevchenko, en tant qu’ancien journaliste, vous connaissez l’importance d’une communication libre et ouverte. Au Canada, vous rencontrerez des gens du même avis qui respectent la liberté d’expression et de presse, les assises de nos sociétés. Je crois comprendre qu’il s’agit de votre première affectation à l’étranger. J’espère que le fait d’être à Ottawa, entouré de membres expérimentés du corps diplomatique, facilitera votre acclimatation.

L’Ukraine et le Canada sont de proches amis et partenaires, et nous continuons d’offrir de l’aide au développement à divers niveaux. Nous souhaitons aussi étendre nos liens commerciaux, qui profitent des visites de haut niveau entre nos pays et de la présence d’une large communauté ukraino-canadienne au Canada. Cette communauté, qui compte plus d’un million de membres, prône fortement l’unité et l’amitié entre nos nations. Je sais qu’elle sera enchantée de vous savoir ici et de vous parler des meilleures façons d’élargir nos liens existants. 

Monsieur l’Ambassadeur Al-Failakawi, en tant que diplomate de carrière, vous comprenez la valeur du dialogue direct. Vous savez aussi que votre présence ici aidera nos deux pays à améliorer leurs rapports déjà solides. Vous n’en êtes pas à votre première visite au Canada, mais il faudrait plusieurs vies pour découvrir tout ce que notre pays a à offrir! Vous verrez que les Canadiens sont ouverts, diversifiés et prêts à discuter de nos liens solides.

En 2015, le Koweït et le Canada soulignent 50 ans de relations diplomatiques. En fait, ma première visite internationale en tant que gouverneur général était une visite d’État au Koweït, en février 2011. Je me souviens encore des échanges fructueux que j’ai eus là-bas. Toutefois, nous pouvons encore accroître notre collaboration dans les domaines comme la défense et le commerce, et je serai heureux de discuter de ces sujets avec vous.

En terminant, j’aimerais vous dire à quel point je suis heureux que vous soyez ici. J’espère que le Canada deviendra un deuxième foyer pour vous.

Merci.