Le léopard vice-royal
  1. Le gouverneur général du Canada
  2. Son Excellence le très honorable David Johnston
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

Cérémonie d'investiture de l'Ordre du Canada

Le 16 novembre 2015

Le gouverneur général investit 45 récipiendaires de l’Ordre du Canada

OTTAWA — Son Excellence le très honorable David Johnston, gouverneur général du Canada, présidera une cérémonie d’investiture de l’Ordre du Canada à Rideau Hall, le mercredi
18 novembre 2015 à 10 h 30
.Le gouverneur général, qui est chancelier et Compagnon principal de l’Ordre, remettra cette distinction à 12 Officiers et 33 Membres.

L’Ordre du Canada a été créé en 1967, année du centenaire du Canada, pour reconnaître des réalisations exceptionnelles, le dévouement remarquable d’une personne envers la communauté ou une contribution extraordinaire à la nation. Depuis sa création, plus de 6 000 personnes de tous les milieux ont été investies de l’Ordre.

Lors de cette cérémonie, le gouverneur général rendra également hommage à feu M. Joseph Rotman, O.C., C.S.M., en remettant à son intention la Croix du service méritoire (division civile) à sa femme Mme Sandra Rotman. 

L’horaire de la cérémonie, la liste des récipiendaires, leurs citations ainsi qu’une fiche d’information sur l’Ordre du Canada sont joints au présent avis aux médias.

-30-

Les représentants des médias qui souhaitent couvrir cet évènement sont priés de confirmer leur présence auprès du Bureau de presse de Rideau Hall et de se présenter à la porte principale de la résidence à 10 h 15 au plus tard.

Renseignements pour les médias :

Marie-Pierre Bélanger
Bureau de presse de Rideau Hall
613-998-9166
marie-pierre.belanger@gg.ca 

Suivez GGDavidJohnston et RideauHall sur Facebook et Twitter.

 

HORAIRE DE LA CÉRÉMONIE

Les membres des médias sont priés d’observer l’horaire suivant :

9 h 45 :

Arrivée des médias à Rideau Hall

10 h 30 :

Début de la cérémonie d’investiture

 

Allocution du gouverneur général

 

Remise de la Croix du service méritoire (division civile) par le gouverneur général
Remise des insignes de l’Ordre du Canada par le gouverneur général
(aux Officers d’abord, ensuite aux Membres)

11 h 45 :

Entrevues avec les récipiendaires

 

RÉCIPIENDAIRES

CROIX DU SERVICE MÉRITORE (DIVISION CIVILE)

Joseph Rotman, O.C., M.S.C. (décédé)

Toronto (Ont.)


OFFICIERS DE L’ORDRE DU CANADA

Mark Carney, O.C.

London (Royaume-Uni) et
Ottawa (Ont.)

Harvey Max Chochinov, O.C., O.M.

Winnipeg (Man.)

James Gordon Cuddy, O.C.

Toronto (Ont.)

Judson Graham Day, O.C., O.N.S., C.D.

Hantsport (N.-É.)

Gerald Hunter Finley, O.C.

Mark Cross (Crowborough,
Royaume-Uni) et Montréal (Qc)

Catherine Frazee, O.C.

Canning (N.-É.)

Le colonel Chris Austin Hadfield, O.C., O.Ont., C.S.M., C.D. (retraité)

Sarnia (Ont.)

James Gregory Keelor, O.C.

Toronto (Ont.)

Mark Lautens, O.C.

Toronto (Ont.)

Wendy Levinson, O.C.

Toronto (Ont.)

L’honorable Allen Linden, O.C.

Toronto (Ont.)

James Rodger Miller, O.C., S.O.M.

Saskatoon (Sask.)


MEMBRES DE L’ORDRE DU CANADA

L’honorable Jacob Austin, P.C., C.M., O.B.C.

Vancouver (C.-B.)

Kenneth MacClure Baird, C.M.

Ottawa (Ont.)

Mitchell A. Baran, C.M. (décédé)

London (Ont.)

Daniel Bertolino, C.M.

Montréal (Qc)

Josiane Boulad-Ayoub, C.M.

Montréal (Qc)

Wendy Marion Cecil, C.M.

Toronto (Ont.)

Jagannath Prasad Das, C.M.

Edmonton (Alb.)

Michael DeGagné, C.M., O.Ont.

North Bay (Ont.)

Edgar J. Dosman, C.M.

Toronto (Ont.)

Marcia “Kappy” Flanders, C.M., M.S.M.

Montréal (Qc)

Brenda Louise Gallie, C.M., O.Ont.

Toronto (Ont.)

Christophe Guy, C.M., O.Q.

Montréal (Qc)

Mel Hoppenheim, C.M.

Montréal (Qc)

Monique Jérôme-Forget, C.M., O.Q.

Montréal (Qc)

Patrick Johnston, C.M.

Roslin (Ont.)

Donna Soble Kaufman, C.M.

Toronto (Ont.)

Guy Gavriel Kay, C.M.

Toronto (Ont.)

Arthur Alexander Kube, C.M.

Surrey (C.-B.)

Grégoire Legendre, C.M.

Québec (Qc)

Jens Lindemann, C.M.

Pacific Palisades (Californie, É.-U.) et Edmonton (Alb.)

Michel Louvain, C.M., C.Q.

Montréal (Qc)

Keith MacLellan, C.M.

Bristol (Qc)

Thomas J. Marrie, C.M.

Halifax (N.-É.)

L’honorable Michael A. Meighen, C.M.

Toronto (Ont.)

Fiona Nelson, C.M.

Toronto (Ont.)

Cal Nichols, C.M.

Edmonton (Alb.)

Charles E. Pascal, C.M.

Toronto (Ont.)

Hubert Sacy, C.M., C.Q.

Montréal (Qc)

H. Olav Slaymaker, C.M.

Vancouver (C.-B.)

Morley Torgov, C.M.

Toronto (Ont.)

Barbara Turnbull, C.M. (décédé)

Toronto (Ont.)

V. Prem Watsa, C.M.

Toronto (Ont.)

H. Bruce Williams, C.M.

Montréal (Qc)

 

CITATIONS DES RÉCIPIENDAIRES

CROIX DU SERVICE MÉRITORE (DIVISION CIVILE)

La division civile des décorations pour service méritoire reconnaît les réalisations remarquables accomplies par une personne sur une période limitée dans le temps.

Joseph Rotman, O.C., C.S.M. (décédé)
Toronto, Ontario 

En tant que président du Conseil des arts du Canada, bienfaiteur en éducation et philanthrope, Joe Rotman a érigé des ponts entre les secteurs pour promouvoir l’innovation, nourrir la créativité et répandre l’art canadien au pays et à l’étranger. Par son leadership formidable et ses loyaux services, y compris ses maintes années au Conseil consultatif de l’Ordre du Canada, il a touché les gens, transformé des organismes et contribué à faire du Canada un pays plus fort.

La décoration décernée à feu M. Joseph Rotman sera remise à sa femme Mme Sandra Rotman, C.M., O.Ont.
 

OFFICIERS DE L’ORDRE DU CANADA

Mark Carney, O.C.
Londres (Royaume-Uni) et Ottawa (Ontario) 

Mark Carney est un chef de file dans l’élaboration de politiques dans les secteurs monétaire et financier au Canada et dans le monde. Dévoué au bien public, il a délaissé une prestigieuse carrière dans l’industrie financière pour répondre à l’appel de la fonction publique et gravir les échelons jusqu’au poste de gouverneur de la Banque du Canada. En cette capacité, il a été l’un des joueurs clés à diriger l’économie canadienne durant la crise économique mondiale, encourageant les communications claires et la prévisibilité. Grâce à son brillant leadership, il a été nommé président du Conseil de stabilité financière et gouverneur de la Banque d’Angleterre, devenant le premier non-Britannique à occuper le poste. 

Harvey Max Chochinov, O.C., O.M.
Winnipeg (Manitoba) 

Harvey Max Chochinov est un chef de file international dans le domaine des soins palliatifs. Un professeur éminent et le titulaire de la Chaire de recherche en soins palliatifs du Canada, il a étudié les dimensions psychosociales de la médecine palliative, dont la dignité du patient, la communication et la souffrance existentielle. Son approche novatrice de la « thérapie de la dignité » est maintenant utilisée par des fournisseurs de soins de santé du monde entier. Cofondateur de l’Hospice virtuel canadien, il s’est révélé une force motrice dans le développement d’un centre de ressources en ligne sur les soins palliatifs, qui fournit du soutien et de l’information personnalisée aux patients, à leurs familles, aux fournisseurs de soins de santé, aux chercheurs, aux éducateurs et aux décideurs partout au Canada.

James Gordon Cuddy, O.C. et James Gregory Keelor, O.C.
Toronto (Ontario) 

Jim Cuddy et Greg Keelor sont des icônes canadiennes de la musique rock. Guitaristes, chanteurs et compositeurs, ils ont été salués par la critique en tant que membres du groupe Blue Rodeo et comme musiciens solistes. Aimés d’un bout à l’autre du pays, ils sont une force de la musique canadienne et divertissent le public dans les centres métropolitains, en régions rurales et dans les petites collectivités du Nord depuis plus d’un quart de siècle. Ils sont également des modèles d’entraide communautaire et appuient les membres des Forces armées canadiennes, les athlètes amateurs et divers organismes de bienfaisance.

Judson Graham Day, O.C., O.N.S., C.D.
Hantsport (Nouvelle-Écosse) 

Graham Day a apporté une contribution importante et durable aux secteurs commercial et bénévole, tant au pays qu’à l’étranger. Un avocat, dirigeant d’entreprise et directeur, il est recherché par des intervenants de l’industrie pour sa réflexion stratégique, son engagement à encadrer les leaders émergents et sa capacité à produire des résultats. De plus, ses actions bénévoles sont diversifiées et étendues : il conseille des entreprises établies dans de petites villes et met la main à la pâte lors d’initiatives caritatives et de collectes de fonds communautaires. Il a également été chancelier de l’Université Dalhousie.

Gerald Hunter Finley, O.C.
Mark Cross (Crowborough, Royaume-Uni) et Montréal (Québec)

Le baryton Gerald Finley compte parmi les plus grands musiciens classiques au monde. Ses talents vocaux et ses interprétations dramatiques l’ont conduit dans les opéras et les salles de concert du monde entier et lui ont valu une grande notoriété à l’échelle internationale. Reconnu pour sa polyvalence, il a interprété tous les principaux rôles barytons de Mozart, excellé en tant que chanteur de récital et donné vie à des personnages principaux de l’opéra contemporain, en particulier celui de J. Robert Oppenheimer, dans Doctor Atomic. N’oubliant jamais ses origines, il revient souvent au Canada pour donner des prestations et partager sa passion de la scène avec des artistes émergents.

Catherine Frazee, O.C.
Canning (Nouvelle-Écosse) 

Catherine Frazee remet en question notre vision de l’incapacité. Une professeure émérite à la School of Disability Studies de l’Université Ryerson, elle a écrit de nombreuses publications sur les droits, l’identité et la culture des personnes handicapées, en s’inspirant notamment de ses propres expériences comme personne handicapée et ancienne responsable de la Commission ontarienne des droits de la personne. En tant que cofondatrice d’un festival artistique et d’une exposition historique, elle a offert une tribune aux artistes, auteurs et artistes de spectacle ayant des incapacités et promu une plus grande appréciation de leurs arts et culture. Elle contribue à orienter plusieurs organismes nationaux, y compris l’Association canadienne pour l’intégration communautaire et l’Abilities Arts Festival.

Le colonel Chris Austin Hadfield, O.C., O.Ont., C.S.M., C.D. (retraité)
Sarnia (Ontario) 

Chris Hadfield a inspiré les Canadiens à viser de nouveaux sommets. Enfant, il rêvait de devenir astronaute, ce qui l’a amené à étudier en ingénierie, puis à embrasser une distinguée carrière de pilote d’essai dans la Force aérienne, avant de joindre le Groupe des astronautes canadiens. En 20 ans, il a participé à trois missions dans l’espace et a occupé le poste de communicateur de capsule en chef pour 25 missions de navette spatiale. En 2012, il est devenu le premier Canadien à prendre les commandes de la Station spatiale internationale. Il a ainsi capté l’imagination des habitants de toute la planète en leur racontant les merveilles du vol spatial et a ravivé l’intérêt pour la découverte scientifique.

Mark Lautens, O.C.
Toronto (Ontario) 

Mark Lautens a changé la façon dont sera fabriquée la prochaine génération de médicaments. Professeur et titulaire de la chaire de recherche industrielle en synthèse organique à l’Université de Toronto, il a largement contribué à la chimie organique à l’échelle mondiale. Il a simplifié les étapes nécessaires pour créer des composés complexes et il a inventé des procédés chimiques qui permettent de fabriquer de nouvelles molécules médicamenteuses, qui ultimement contribuent à la réduction des incidences environnementales des produits pharmaceutiques. Un mentor très apprécié, il se consacre aussi à la formation des futurs dirigeants du milieu universitaire et de l’industrie. 

Wendy Levinson, O.C.
Toronto (Ontario) 

Wendy Levinson est une source d’inspiration dans le milieu médical et agit comme catalyseur pour offrir de meilleurs soins aux patients. Elle a dirigé des institutions de premier plan aux États-Unis et au Canada, notamment à titre de présidente de la faculté de médecine de l’Université de Toronto et en tant que présidente de l’American Board of Internal Medicine. Ses recherches ont entraîné des progrès dans la communication entre le médecin et le patient et ont amélioré la transparence dans la divulgation des erreurs médicales. Elle a également lancé et mené Choisir avec soin, une campagne imitée partout dans le monde qui vise à améliorer la qualité de notre système de soins de santé.

L’honorable Allen Linden, O.C.
Toronto (Ontario)

Allen Linden a été une force majeure dans la communauté juridique pendant un demi-siècle. Un professeur de longue date à Osgoode Hall, il a joué un rôle primordial dans la transformation du droit de la responsabilité délictuelle au Canada, procurant aux parties lésées un recours fiable pour obtenir justice. Un universitaire d’abord, il a été élevé au banc de la Cour suprême de l’Ontario. Plus tard, en tant que président de la Commission de réforme du droit du Canada, il a guidé celle-ci durant une période litigieuse de notre histoire juridique. Après une distinguée carrière de juge de plus de 30 ans, il a pris sa retraite de la Cour d’appel fédérale et il continue de contribuer activement à la jurisprudence comme enseignant, conférencier, auteur et arbitre.

James Rodger Miller, O.C., S.O.M.
Saskatoon (Saskatchewan) 

L’historien Jim Miller est le premier à avoir fait connaître l’histoire du système de pensionnats et des relations entre les peuples autochtones et les premiers colons au Canada. Son impartiale et irrévocable érudition a joué un rôle essentiel pour faire connaître ces sujets au public au cours des années 1980 et 1990. Depuis, il s’est imposé comme l’un de nos plus grands experts en matière de traités autochtones et de pensionnats; il a contribué au processus de réparation et de réconciliation en décrivant l’histoire commune des Canadiens autochtones et non autochtones.


MEMBRES DE L’ORDRE DU CANADA
 

L’honorable Jacob Austin, C.P., C.M., O.B.C.
Vancouver (Colombie-Britannique) 

Jack Austin a apporté une contribution exceptionnelle à la vie publique en tant que conseiller politique, ministre du Cabinet et sénateur de longue date. Maître dans la création de partenariats, il a joué un rôle fondamental dans plusieurs initiatives, y compris Expo 86, les Jeux olympiques et paralympiques de 2010, l’Accord définitif Nisga’a, la Stratégie de la porte d’entrée du Pacifique et la Fondation Asie Pacifique du Canada. Il a aussi été un champion de nos relations commerciales mondiales, en particulier avec la région de l’Asie-Pacifique. Preuve de son engagement, la chaire des économies asiatiques et le centre d’études commerciales de l’Asie-Pacifique à l’Université Simon Fraser portent son nom. Il est aussi un professeur honoraire à l’Institute of Asian Research de l’Université de la Colombie-Britannique.

Kenneth MacClure Baird, C.M.
Ottawa (Ontario) 

Kenneth Baird a apporté une contribution importante à la recherche fondamentale et aux sciences appliquées. En tant que chef de la physique optique au Conseil national de recherches du Canada, il a été une autorité en métrologie, la science des mesures physiques précises. Il a joué un rôle clé dans l’utilisation des ondes lumineuses pour définir le mètre international standard et ainsi obtenir des calculs plus précis. Il a aussi conjointement dirigé les efforts visant à actualiser les valeurs précises de la vitesse de la lumière et a contribué à l’élaboration d’une technique pour recouvrir les documents d’une pellicule réfléchissante afin de protéger nos devises de la contrefaçon.

Mitchell A. Baran, C.M. (décédé)
London (Ontario)

Mitchell Baran était un exemple de dévouement dans la communauté ontarienne des sciences de la santé. En tant que premier dirigeant de longue date de Trudell Medical Limited, il a fait de l’entreprise un fournisseur mondial de dispositifs médicaux destinés aux patients souffrant de maladies respiratoires. Ardent défenseur de l’économie du savoir au Canada, il a généreusement appuyé la recherche dans les hôpitaux canadiens, ainsi qu’à l’Université Western. Il était aussi le président fondateur de Parlons sciences, qui encourage la culture scientifique chez les élèves.

L’insigne décerné à feu M. Mitchell Baran sera remis à son fils, M. George Baran.

Daniel Bertolino, C.M.
Montréal (Québec) 

Président et cofondateur de la maison de production Groupe Via le Monde, Daniel Bertolino est avant tout un explorateur infatigable et un documentariste d’exception. Depuis la fin des années 60, il a sillonné cinq continents et a produit et réalisé près de 1 000 films qui nous ont ouvert de multiples fenêtres sur le monde. Avec un regard d’une grande humanité, il nous a appris à mieux connaître et apprécier les différentes cultures et à nous interroger sur les grands enjeux internationaux. En outre, il a été un guide et mentor pour la relève, s’impliquant particulièrement auprès des jeunes cinéastes autochtones et de diverses communautés culturelles.

Josiane Boulad-Ayoub, C.M.
Montréal (Québec) 

Josiane Boulad-Ayoub est une spécialiste de philosophie moderne et politique ainsi que de philosophie du droit. Professeure émérite à l’Université du Québec à Montréal, elle y est aussi titulaire de la première chaire en philosophie reconnue en Amérique du Nord par l’UNESCO, et ses travaux sont un creuset de réflexion sur les valeurs de la démocratie et la culture de la paix. Grandement impliquée dans son milieu, elle a notamment été présidente de l’Association canadienne de philosophie et dirigé Philosophica, la plus ancienne collection philosophique au Canada, publiée aux Presses de l’Université d’Ottawa. Elle a également transmis son savoir dans différentes universités, dont Oxford. 

Wendy Marion Cecil, C.M.
Toronto (Ontario) 

Wendy Cecil a démontré un engagement ferme dans les domaines de l’éducation, des soins de santé et des arts. Une femme d’affaires et une bénévole, elle a fait profiter de ses compétences de planificatrice stratégique, de leader et de conseillère avisée à une gamme d’établissements, y compris l’Université de Toronto, la Canadian Opera Company, la Société géographique royale du Canada, le Musée canadien du canot et la Toronto Public Library. À la St. Michael’s Hospital, elle a joué un rôle instrumental dans la mise sur pied du Li Ka Shing Knowledge Institute. Chancelière de l’Université Victoria à Toronto, elle continue de faire une différence grâce à son engagement civique. 

Jagannath Prasad Das, C.M.
Edmonton (Alberta) 

J. P. Das est réputé pour avoir conçu l’une des premières théories de l’intelligence « fondées sur le cerveau ». Contrairement au test de Q.I. traditionnel, son système d’évaluation cognitive Das-Naglieri met l’accent sur le traitement cognitif et facilite le diagnostic des difficultés d’apprentissage. Un professeur émérite en psychologie éducationnelle et un ancien directeur du Centre on Developmental and Learning Disabilities à l’Université de l’Alberta, il est reconnu à l’échelle internationale pour son travail en psychologie cognitive. Il a aussi conçu un cadre d’évaluation et des outils pratiques pour améliorer la lecture, les habiletés mathématiques et les processus cognitifs chez les enfants.

Michael DeGagné, C.M., O.Ont.
North Bay (Ontario) 

Par sa détermination et sa présence, Michael DeGagné a joué un rôle de premier plan dans l’amélioration du bien-être des Autochtones au Canada. En tant que directeur général de la Fondation autochtone de guérison, il a supervisé le financement de plus de 1 300 projets dans des communautés du Canada pour répondre directement aux besoins de guérison des survivants des pensionnats indiens. Il est actuellement le président de l’Université Nipissing et le premier Autochtone à diriger une université à charte au Canada, qu’il continue de transformer pour en faire un établissement qui appuie les étudiants autochtones et leur offre des possibilités.

Edgar J. Dosman, C.M.
Toronto (Ontario) 

Grâce à ses activités professionnelles et publiques de défense des intérêts, Edgar J. Dosman a fait valoir que le Canada pourrait jouer un rôle déterminant dans la poursuite de la gouvernance démocratique, de la paix et du progrès économique et social en Amérique latine. Un éducateur talentueux et un professeur de longue date à l’Université York, il a été le premier directeur général de la Fondation canadienne pour les Amériques et l’un des premiers à appuyer la réorientation de notre politique étrangère vers l’hémisphère occidental. Auteur de nombreuses publications, il a apporté une contribution incommensurable à l’étude des relations internationales et du développement au Canada et a exercé une influence formative sur une génération d’étudiants.

Marcia « Kappy » Flanders, C.M., M.S.M.
Montréal (Québec) 

Kappy Flanders est une ardente défenseure de l’amélioration des soins palliatifs. Mue par sa compassion pour les mourants et déterminée à lutter contre le cancer du poumon, elle a créé la première Chaire de médecine palliative à l’Université McGill. Elle est aussi la cofondatrice du Conseil des soins palliatifs, créé pour mobiliser et informer la communauté sur les enjeux liés à la fin de la vie. Plus récemment, elle a lancé la série de conférences Mini-Med à McGill pour sensibiliser le public aux nouveautés technologiques de la science médicale.

Brenda Louise Gallie, C.M., O.Ont.
Toronto (Ontario) 

Brenda Gallie a amélioré les soins offerts aux enfants ayant un cancer oculaire et a accru notre compréhension de la génétique du cancer. En tant qu’ophtalmologiste et scientifique à l’Hospital for Sick Children et au Réseau universitaire de santé, et comme professeure à l’Université de Toronto, elle a mené des recherches sur le rétinoblastome, une rare forme de cancer oculaire qui affecte les enfants. Elle a appliqué ses études sur les gènes causant le cancer pour cerner les mutations responsables de la maladie et développé un test diagnostic très sensible pour les familles. Elle a également fondé le réseau One Retinoblastoma World, lequel identifie les derniers progrès en termes de soins aux patients afin d’améliorer les traitements dans le monde entier.

Christophe Guy, C.M., O.Q.
Montréal (Québec) 

En tant que directeur général de Polytechnique Montréal, Christophe Guy a transformé cet établissement pour en faire un chef de file mondial de la recherche et de l’innovation en génie. Une sommité du génie environnemental, il a activement soutenu plusieurs entreprises en démarrage et est réputé pour avoir avidement promu les partenariats entre l’université et les communautés de l’industrie. Conscient de l’environnement social de la science, il encourage vivement l’entrée des femmes dans le domaine du génie.

Mel Hoppenheim, C.M.
Montréal (Québec) 

Mel Hoppenheim est un acteur majeur dans notre industrie cinématographique. Fondateur et président de Mel’s Cité du Cinéma, le plus grand complexe de production cinématographique et télévisuelle au Canada, il a aidé Montréal à prospérer en tant que centre de production cinématographique et à attirer des films importants en provenance d’Hollywood. Réputé pour ses actions philanthropiques, il a créé des bourses pour développer les talents dans l’industrie canadienne, et il appuie généreusement la Mel Hoppenheim School of Cinema, à l’Université Concordia, ainsi que plusieurs autres organismes éducatifs, communautaires et de santé.

Monique Jérôme-Forget, C.M., O.Q.
Montréal (Québec) 

Connue pour sa rigueur et sa détermination, Monique Jérôme-Forget incarne la notion de service public. Elle a notamment été à la tête de la Commission de la santé et de la sécurité du travail où elle a innové en mettant l’emphase sur la prévention des accidents de travail. Elle est la première femme titulaire à la fois des postes de présidente du Conseil du Trésor et de ministre des Finances du Québec, et on lui doit, entre autres, le règlement de l’équité salariale. Connue pour avoir à coeur la présence des femmes dans les plus hautes sphères du pouvoir, elle apporte également son leadership au sein d’organismes et de comités de travail reliés au développement économique, à la gouvernance, à la santé et aux arts.

Patrick Johnston, C.M.
Roslin (Ontario) 

Patrick Johnston a fait la lumière sur le pouvoir du don philanthropique. En tant que président du Centre canadien de philanthropie, il a aidé des organismes de charité et à but non lucratif à améliorer leurs relations avec les entreprises et le gouvernement afin d’offrir de meilleurs services aux communautés du pays. Diverses fondations ont également fait appel à son expertise des campagnes de financement et de la recherche de subventions et ainsi amélioré leur efficience et la qualité de leurs activités philanthropiques. Jeunesse Canada Monde, Fondations philanthropiques Canada et CanaDon ont aussi profité de sa passion pour l’engagement civique et de sa générosité d’esprit.

Donna Soble Kaufman, C.M.
Toronto (Ontario) 

Donna Soble Kaufman est une dirigeante en gouvernance d’entreprise et une pionnière dans la promotion des femmes dans la communauté canadienne des affaires. Une ancienne associée de la firme Stikeman Elliot spécialisée en loi antitrust, elle a aussi siégé au conseil de plusieurs entreprises canadiennes iconiques, où elle soutenait la bonne gouvernance et revendiquait une plus grande place pour les femmes. En tant que première femme à présider le conseil d’administration d’une grande société ouverte, TransAlta Corporation, elle a ouvert la voie à ses consoeurs. Une mentore respectée, elle redonne au suivant en aidant de jeunes avocats et chefs d’entreprise. 

Guy Gavriel Kay, C.M.
Toronto (Ontario) 

Guy Gavriel Kay est l’un des principaux auteurs de littérature de l’imaginaire au Canada. Amalgames complexes de l’histoire et du formidable, ses romans proposent des personnages et des lieux fictifs inspirés de cultures réelles et identifiables qui ont fait l’objet de recherches rigoureuses. Depuis 1990, tous ses livres ont remporté un grand succès en librairie à l’échelle nationale, et ses oeuvres ont été publiées et acclamées dans plus de 25 langues. Il aborde des sujets puissants comme l’impérialisme culturel, l’extrémisme religieux et la relation entre l’art et le pouvoir, unifiant de manière distincte la force du procédé narratif, l’élégance de la prose et les thèmes ambitieux qui caractérisent la fiction littéraire.

Arthur Alexander Kube, C.M.
Surrey (Colombie-Britannique) 

Arthur Kube a passé sa vie à appuyer les travailleurs et les personnes défavorisées. Un métallurgiste qui a gravi les échelons du mouvement ouvrier, il a participé à la fondation de la première fédération de l’habitation coopérative au Canada. Pendant 25 ans, il a joué un rôle primordial dans la lutte du Congrès du travail du Canada pour encourager le progressisme et l’équité au pays. Respecté pour son humilité et son intégrité, il a été président de la BC Federation of Labour et a dirigé Centraide du Grand Vancouver. À sa retraite, il a été président du Council of Senior Citizens’ Organizations de la Colombie-Britannique.

Grégoire Legendre, C.M.
Québec (Québec) 

Grégoire Legendre est un pilier de la vie musicale et du développement culturel de sa ville. Présidant les destinées de l’Opéra de Québec depuis plus de 20 ans, il a permis à l’institution de se positionner sur l’échiquier mondial avec une programmation novatrice et des partenariats avec de grandes institutions. On lui doit aussi la création du Festival d’opéra de Québec qui, dès sa première édition, s’est avéré un grand succès. Il est également connu pour accorder une attention spéciale au développement de la relève et pour son souci de rendre l’opéra accessible à tous. 

Jens Lindemann, C.M.
Pacific Palisades (Californie, États-Unis d’Amérique) et Edmonton (Alberta) 

Jens Lindemann est l’un des plus grands virtuoses de la trompette au monde. Il a joué en soliste au Carnegie Hall de New York et dans un grand nombre d’ensembles de premier ordre. Il est acclamé à l’échelle internationale pour avoir contribué à affermir le prestige de la trompette en tant qu’instrument soliste. Un distingué professeur à l’Université de Californie à Los Angeles, il performe et enregistre régulièrement avec des orchestres canadiens, et il continue à encadrer les jeunes musiciens au Banff Centre de l’Alberta.

Michel Louvain, C.M., C.Q.
Montréal (Québec) 

Michel Louvain est une figure incontournable de la chanson populaire au Québec. Découvert à la fin des années 50, il a traversé les modes et les grands courants grâce à ses remarquables qualités artistiques. Possédant un véritable charisme sur scène, il connaît une popularité constante et séduit toujours son public qui lui est d’une fidélité exceptionnelle. Il est également réputé comme un homme de coeur et s’est impliqué dans plusieurs causes, notamment auprès de Dystrophie musculaire Canada et du programme Pair, un service personnalisé d’appels téléphoniques qui joint les aînés pour s’assurer de leur bon état de santé.

Keith MacLellan, C.M.
Bristol (Québec) 

Keith MacLellan a joué un rôle essentiel dans l’amélioration des soins de santé dans les collectivités rurales. Médecin pendant de nombreuses années dans la région de Pontiac au Québec, il est aussi le cofondateur de la Société de la médecine rurale du Canada  qui vise à surmonter les défis uniques auxquels sont confrontés les médecins dans les régions éloignées. Toujours à la recherche de solutions pour éliminer les disparités entre la médecine rurale et urbaine, il a établi des partenariats entre les facultés de médecine au Canada afin d’élaborer des programmes adaptés à la médecine rurale. À ce jour, il pratique toujours la médecine à temps plein en milieu rural et fait preuve d’un dévouement indéfectible afin d’améliorer la vie des autres.

Thomas J. Marrie, C.M.
Halifax (Nouvelle-Écosse) 

Thomas Marrie est un clinicien, un professeur de médecine et un administrateur réputé. Ses travaux de renommée internationale sur la pneumonie ont mené à la rédaction d’un manuel  de référence sur cette infection, ont modifié la façon dont cette maladie est traitée dans les hôpitaux et les cliniques et ont permis d’élaborer des lignes directrices fondées sur des données probantes pour la traiter. Alors qu’il était le doyen de la faculté de médecine de l’Université de l’Alberta et de l’Université Dalhousie, il a remanié les programmes de formation médicale de premier cycle et obtenu l’accréditation pour ces facultés. Il est également grandement apprécié pour son mentorat auprès des étudiants et pour son rôle de chef de file dans la mise en place de la première faculté de sciences de la santé publique dans une université canadienne.

L’honorable Michael A. Meighen, C.M.
Toronto (Ontario) 

Tout au long de sa carrière au sein de la fonction publique, Michael Meighen a constamment travaillé pour améliorer la vie des Canadiens. Avocat et ancien président national du parti progressiste-conservateur fédéral, il s’est distingué à titre de sénateur pendant plus de 21 ans. Reconnu pour son esprit non partisan et pour son profond engagement envers un monde politique plus efficace, il a élevé le degré du discours politique grâce à son approche conciliante, sa vision et son leadership sur des questions de la plus haute importance. Il continue à servir son pays à travers un grand nombre de causes philanthropiques et à titre de chancelier de l’Université McGill.

Fiona Nelson, C.M.
Toronto (Ontario) 

Persistante et passionnée, Fiona Nelson a changé la vie de nombreux enfants dans la région de Toronto. Commissaire de longue date et quatre fois présidente du Toronto District School Board, elle défend vigoureusement l’excellence et l’équité dans le système scolaire public. Elle a également contribué à des politiques et des programmes favorisant le développement sain de l’enfant, dans des domaines comme la nutrition, la vaccination et l’environnement. En outre, elle fait du bénévolat pour une vaste gamme d’organismes voués à l’éducation, à la santé et aux enfants dans la région de Toronto.

Cal Nichols, C.M.
Edmonton (Alberta) 

Cal Nichols a toujours fait preuve d’un sens du leadership communautaire exceptionnel. Entrepreneur et artisan de sa propre réussite en tant qu’homme d’affaires, il est le fondateur de Gasland Properties, un réseau de magasins de détail et de vente de carburant en Alberta. Toujours prêt à défier l’adversité, il a rallié les Edmontoniens pour qu’ils soutiennent les Oilers lorsque l’avenir de l’équipe de la LNH était menacé, et il a rassemblé un groupe d’investisseurs locaux pour racheter la franchise. Par la suite, il a créé la Fondation communautaire des Oilers d’Edmonton, qui finance des programmes éducatifs, des projets de recherche médicale et un grand nombre d’initiatives pour améliorer la qualité de vie des collectivités.

Charles E. Pascal, C.M.
Toronto (Ontario) 

Charles Pascal est profondément attaché à l’enseignement public. Professeur de psychologie appliquée et de développement humain à l’Institut d’études pédagogiques de l’Ontario de l’Université de Toronto, il est expert dans les domaines de l’enseignement préscolaire et supérieur, de la politique publique et du perfectionnement en leadership. Ancien président du Collège Sir Sandford Fleming et sous-ministre de l’éducation en Ontario, il est surtout connu pour son rapport d’importance déterminante sur l’éducation de la petite enfance, qui a mené à l’introduction de la maternelle à temps plein dans la province. Sa vision et son enthousiasme envers l’apprentissage jettent les bases de la réussite des générations futures. 

Hubert Sacy, C.M., C.Q.
Montréal (Québec) 

Hubert Sacy est une référence dans le domaine de la prévention de l’abus d’alcool. Directeur général d’Éduc’alcool depuis plus de 25 ans, il en a fait une organisation d’influence ici et à l’étranger. Par l’éducation et l’information, il a changé la manière dont les Québécois conçoivent la consommation d’alcool. Il a notamment porté aux plus hauts sommets le fameux slogan « La modération a bien meilleur goût », devenu un véritable proverbe. Il a aussi fait rayonner le Canada en mettant son expertise au service de différentes organisations internationales et en partageant le modèle d’Éduc’alcool dans plusieurs pays.

H. Olav Slaymaker, C.M.
Vancouver (Colombie-Britannique) 

Olav Slaymaker a contribué de manière exceptionnelle au domaine de
la géomorphologie. Professeur émérite et ancien chef du Département de géographie de l’Université de Colombie-Britannique, il a étudié l’évolution de la topographie des régions alpines et arctiques au Canada, en Europe et en Éthiopie. Ses recherches portent sur la façon dont l’activité humaine et le climat influent sur l’environnement, l’endroit et la façon dont nous vivons. Il a également été une figure de proue en matière de sensibilisation aux changements environnementaux mondiaux et il a contribué à mettre en évidence l’importance de ces phénomènes grâce à son engagement dans plusieurs organisations scientifiques nationales et internationales.

Morley Torgov, C.M.
Toronto (Ontario) 

Un avocat de profession, Morley Torgov a commencé à écrire comme deuxième carrière, poussé par son amour de la littérature. Ses œuvres les mieux connues, The Outside Chance of Maximilian Glick et A Good Place to Come From, sont inspirées de sa jeunesse, lui qui a été élevé dans la confession juive dans une petite ville de l’Ontario. Ses récits ont trouvé un large écho, alliant agilement le poignant au comique et captant l’expérience immigrante à merveille. Il est aussi un commentateur littéraire, et est régulièrement invité à ce titre à la radio de CBC, ainsi qu’un chroniqueur invité pour plusieurs grands quotidiens. 

Barbara Turnbull, C.M. (décédée)
Toronto (Ontario) 

Barbara Turnbull était une ardente défenseure des victimes de traumatismes médullaires et une source d’inspiration pour de nombreux Canadiens. Paralysée du cou aux pieds des suites d’une fusillade survenue en 1983, alors qu’elle était adolescente, elle a étudié le journalisme et s’est jointe au Toronto Star, puis elle a publié deux livres sur sa vie avec la quadriplégie. Déterminée à trouver une cure pour la paralysie résultant d’un traumatisme médullaire, elle a créé une fondation qui a amassé des sommes considérables pour soutenir la recherche de pointe. Elle faisait également du bénévolat pour Lésions médullaires Ontario et Pensez d’abord Canada.

L’insigne décerné à feue Mme Barbara Turnbull sera remis à sa mère, Mme Iris Collins. 

V. Prem Watsa, C.M.
Toronto (Ontario)

Prem Watsa est un dirigeant d’entreprise qui a utilisé son sens aigu des affaires pour améliorer sa communauté. Il a fondé Fairfax et en a fait l’une des plus grandes sociétés d’assurance et d’investissement au Canada. Il a aussi fait d’elle un chef de file en matière de responsabilité sociale d’entreprise, en versant un pourcentage de ses profits à des organismes de bienfaisance. Il est également bien connu pour son action philanthropique personnelle, lui qui apporte un soutien financier, donne du temps et met son expertise au profit des autres. Il a ainsi appuyé une longue liste d’organisations, y compris l’Hospital for Sick Children, l’Université Waterloo, Vision Mondiale, Centraide, et l’église anglicane St. Paul.

H. Bruce Williams, C.M.
Montréal (Québec) 

H. Bruce Williams est un chirurgien plastique d’envergure internationale. Connu surtout pour son travail relatif aux blessures au visage et aux malformations infantiles, il est un pionnier en matière de techniques chirurgicales microvasculaires qui ont permis d’améliorer la vie de milliers de patients. Directeur émérite de la Division de chirurgie plastique et du programme de résidence à l’Université McGill, il a également fondé l’Unité des grands brûlés de l’Hôpital général de Montréal. Il est considéré par ses collègues comme l’incarnation même de la compassion dans le milieu des soins aux patients et il a également dirigé de nombreux organismes médicaux, dont l’American Society of Plastic Surgeons.

  

FICHE D’INFORMATION SUR L’ORDRE DU CANADA

Créé en 1967 par Sa Majesté la reine Elizabeth II, l’Ordre du Canada est la pierre angulaire du Régime canadien de distinctions honorifiques. Il reconnaît des réalisations exceptionnelles, le dévouement remarquable d’une personne envers la communauté ou une contribution extraordinaire à la nation. Des Canadiens de tous les milieux de la société ont reçu l’Ordre du Canada. La nature de leurs réalisations est extrêmement variée, mais la façon dont ils ont changé nos vies et le visage de notre pays les unit.

Devise et grades

La devise de l’Ordre, DESIDERANTES MELIOREM PATRIAM, signifie « Ils veulent une patrie meilleure ». Sa Majesté la Reine est la souveraine de l’Ordre et le gouverneur général est chancelier et Compagnon principal de l’Ordre.

Compagnon – Initiales honorifiques : C.C.
souligne la prééminence sur la scène nationale, ou les réalisations, ou les services rendus à l’échelle internationale

Officier – Initiales honorifiques : O.C.
souligne les services ou les réalisations au niveau national

Membre – Initiales honorifiques : C.M.
souligne les contributions remarquables au niveau local ou régional, ou dans un domaine particulier

Description de l’insigne

L’insigne de l’Ordre du Canada a la forme d’un flocon de neige à six pointes et arbore en son centre une feuille d’érable entourée d’un anneau rouge sur lequel est circonscrite la devise de l’Ordre : DESIDERANTES MELIOREM PATRIAM (Ils veulent une patrie meilleure). L’anneau est placé sous la couronne royale. L’insigne est fait d’argent fin et est composé de trois pièces individuelles : le flocon, l’anneau et la feuille d’érable. La couleur est ajoutée à la main par l’application d’un émail visqueux opaque et translucide.

L’insigne de l’Ordre du Canada a initialement été conçu en 1967 par Bruce Beatty, C.M., S.O.M., C.D. Les dessins techniques utilisés par la Monnaie royale canadienne pour créer l’insigne ont été conçus par l’Autorité héraldique du Canada à la Chancellerie des distinctions honorifiques, qui fait partie du Bureau du secrétaire du gouverneur général. L’insigne, dont la fabrication a été remise à jour, est produit par la Monnaie, dans son installation située à Ottawa.

Admissibilité

Tous les Canadiens et Canadiennes sont admissibles à l’Ordre du Canada, à l’exception des politiciens et des juges fédéraux et provinciaux en fonction. La constitution de l’Ordre permet à des non-Canadiens d’être admissibles à des nominations à titre honorifique. Les membres de la famille royale, les gouverneurs généraux ainsi que leurs époux respectifs sont nommés membres extraordinaires de l’Ordre. L’Ordre ne peut être décerné à titre posthume.

Les Officiers et les Membres peuvent être promus dans l’Ordre en reconnaissance de nouvelles réalisations, pourvu qu’ils aient continué à œuvrer au service du pays d’une manière exceptionnelle et extraordinaire. Habituellement, une promotion peut être envisagée à partir de la cinquième année de la nomination initiale.

Nominations

Toute personne ou tout groupe peut présenter la candidature d’individus dignes d’être nommés dans l’Ordre du Canada. Les nominations sont faites sur recommandation du Conseil consultatif de l’Ordre présidé par le juge en chef du Canada. Les membres du Conseil reflètent la diversité et l’excellence au sein de la société canadienne. Certains d’entre eux sont nommés en vertu de la fonction qu’ils occupent; d’autres sont nommés pour un mandat d’une période déterminée afin d’assurer une représentation équilibrée des diverses régions du pays.

Pour en apprendre davantage sur l’Ordre du Canada ou pour soumettre une candidature, consultez notre site Web au www.gg.ca/distinctions.