Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

Déjeuner d’État en l’honneur de Sa Majesté le roi Abdullah II ibn Al Hussein du Royaume hachémite de Jordanie

Rideau Hall, le mercredi 29 avril 2015

 

C’est un honneur et un immense plaisir pour mon épouse, Sharon, et moi d’accueillir Sa Majesté à Rideau Hall et au Canada.

Bien entendu, il ne s’agit pas de votre première visite dans notre pays, ni à Rideau Hall.

Nous en avons la preuve vivante dans le chêne rouge que vous et la reine Rania avez planté durant votre visite à Rideau Hall, en 1999, près de l’érable à sucre planté par votre père. Ces arbres sont de merveilleux symboles de l’amitié durable qui unit nos deux nations.

Comme celles de l’érable et du chêne, nos racines sont profondes : depuis 50 ans déjà, le Canada et la Jordanie entretiennent une relation privilégiée.

Voilà une excellente raison de célébrer aujourd’hui avec autant d’invités distingués.

L’amitié qu’ont forgée nos deux pays repose sur des valeurs et des intérêts communs, de même que sur de solides liens de peuple à peuple.

D’ailleurs, ma fille Jenifer parle l’arabe et a fait du bénévolat en Jordanie, il y a quelques années, dans le cadre d’un programme de développement de la technologie de l’information et des communications appelé Cyberjeunes.

Cet exemple de collaboration mutuellement bénéfique pour nos pays fut pour elle une expérience formidable.

Au fil des ans, le Canada et la Jordanie ont coopéré de nombreuses façons.

Nous avons trouvé des terrains d’entente dans des domaines comme le commerce, l’éducation et le développement des compétences, la réduction du nombre de mines terrestres, les opérations de maintien de la paix, la protection des civils et la sécurité.

Je sais que l’innovation fait partie intégrante de votre vision d’avenir pour la Jordanie. C’est aussi un sujet d’intérêt pour moi et l’une des priorités permanentes du Canada.

Votre Majesté, permettez-moi de vous dire combien le Canada estime la Jordanie, en tant qu’ami et dirigeant au Moyen‑Orient.

Je comprends que votre pays et région connaissent de grandes difficultés sur le plan de la sécurité.

Je salue l’engagement de la Jordanie à trouver des solutions pacifiques, dans la mesure du possible. Votre pays offre aussi un refuge aux réfugiés en détresse, et le Canada vous en est très reconnaissant.

Dans un discours à l’intention du peuple jordanien que vous avez prononcé plus tôt cette année, vous avez exhorté les citoyens à maintenir leur position et à rester fidèles à leurs valeurs.

Vous avez appelé à l’unité et à la fierté à l’égard de tout ce que la Jordanie a accompli.

Vous avez parlé de tolérance et de respect, de civisme et d’excellence.

Vous avez parlé d’un brillant avenir, à la fois civilisé et progressiste, où le ciel sera la seule limite.

Votre Majesté, ces valeurs et ces espoirs sont aussi ceux des Canadiens. Le Canada est fier d’être l’ami et le partenaire de la Jordanie.

Nos deux pays ont accompli de grandes choses depuis l’établissement de nos liens officiels, il y a un demi-siècle.

Ensemble, nous pouvons faire beaucoup plus.

Je vous remercie de cette nouvelle visite au Canada.