Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

Cérémonie d'investiture de l'Ordre du Canada

Le 5 mai 2014

Le gouverneur général investit 45 récipiendaires de l’Ordre du Canada

OTTAWA — Son Excellence le très honorable David Johnston, gouverneur général du Canada, présidera une cérémonie d’investiture de l’Ordre du Canada à Rideau Hall, le mercredi 7 mai 2014 à 10 h 30.Le gouverneur général, qui est chancelier et Compagnon principal de l’Ordre, remettra cette distinction à 35 Membres et 10 Officiers.

L’Ordre du Canada a été créé en 1967, année du centenaire du Canada, pour reconnaître des réalisations exceptionnelles, le dévouement remarquable d’une personne envers la communauté ou une contribution extraordinaire à la nation. Depuis sa création, plus de 6 000 personnes de tous les milieux ont été investies de l’Ordre.

L’horaire de la cérémonie, la liste des récipiendaires, les citations ainsi qu’une fiche d’information sur l’Ordre du Canada sont joints au présent avis aux médias.

-30-

Les membres des médias qui désirent couvrir cet événement ou obtenir une entrevue avec les récipiendaires sont priés de communiquer avec le Bureau de presse de Rideau Hall et de se présenter à l’entrée Princesse Anne avant 10 h 15, le jour de la cérémonie.

Renseignements aux médias
Julie Rocheleau
Bureau de presse de Rideau Hall
613-998-7280
julie.rocheleau@gg.ca 

 

Suivez GGDavidJohnston et RideauHall sur Facebook et Twitter.

  

HORAIRE DE LA CÉRÉMONIE


Les membres des médias sont priés d’observer l’horaire suivant :

9 h 45 :

Arrivée des médias à Rideau Hall

10 h 30 :

Début de la cérémonie d’investiture

 

Allocution du gouverneur général

 

Remise des insignes par le gouverneur général
(aux Membres d’abord, ensuite aux Officiers)

11 h 45 :

Entrevues avec les récipiendaires

 

LISTE DES RÉCIPIENDAIRES

 

MEMBRES DE L’ORDRE DU CANADA

 

Baha Abu-Laban, C.M.

Edmonton, Alb.

Ewan Affleck, C.M.

Yellowknife, T.N.-O.

Elizabeth Baird, C.M.

Toronto, Ont.

Walter Boudreau, C.M., C.Q.

Montréal, Qc

Le rabbin Reuven P. Bulka, C.M.

Ottawa, Ont.

Édith Cloutier, C.M., C.Q.

Val d’Or, Qc.

Shelagh Day, C.M.

Vancouver, C.-B.

Clare Drake, C.M., A.O.E.

Edmonton, Alb.

Louise Forestier, C.M.

Montréal, Qc

Geoffrey David Green, C.M.

Chelsea, Qc

James Dickinson Irvin, C.M.

Pointe-Claire, Qc

Elisapee Ishulutaq, C.M.

Pangnirtung, Nu.

Aditya Jha, C.M.

Mississauga, Ont.

James Peter (Hamish) Kimmins, C.M.

Denman Island, C.-B.

Lucia Kowaluk, C.M.

Montréal, Qc

Jacques Lacombe, C.M., C.Q.

Montréal, Qc

Janice MacKinnon, C.M., S.O.M.

Saskatoon, Sask.

Murray D. McEwen, C.M.

Acton, Ont.

Heather Anne Menzies, C.M.

Ottawa, Ont.

Wesley Nicol, C.M.

Ottawa, Ont.

Constance V. Pathy, C.M., C.Q.

Montréal, Qc

Monica Patten, C.M.

Ottawa, Ont.

J. Derek Riley, C.M.

Winnipeg, Man.

Michel Ringuet, C.M., C.Q.

Rimouski, Qc

Sandra Rotman, C.M., O.Ont.

Toronto, Ont.

Kelly Russell, C.M.

Bell Island, T.-N.-L.

Elexis Schloss, C.M.

Edmonton, Alb.

Aurel Schofield, C.M.

Dieppe, N.-B.

Gilbert Sicotte, C.M.

Montréal, Qc

Linda Silver Dranoff, C.M.

Toronto, Ont.

Vaclav Smil, C.M.

Winnipeg, Man.

Joan C. Snyder, C.M.

Calgary, Alb.

Donald Creighton Rae Sobey, C.M.

Stellarton, N.-É.

Sara Vered, C.M.

Ottawa, Ont.

Beverley Wybrow, C.M.

Toronto, Ont.


OFFICIERS DE L’ORDRE DU CANADA

 

Gilles Brassard, O.C.

Montréal, Qc

Douglas Coupland, O.C.

West Vancouver, C-B.

Céline Galipeau, O.C., O.Q.

Montréal, Qc

John Ross Grace, O.C.

Vancouver, C.-B.

Sherrill E. Grace, O.C

Vancouver, C.-B.

Ronald (Ronnie) Hawkins, O.C.

Douro-Dummer, Ont.

Carole Laure, O.C

Montréal, Qc

Deepa Mehta, O.C., O Ont.

Toronto, Ont.

Robert Brent Thirsk, O.C., O.B.C.

Ottawa, Ont.

Dafydd (Dave) Rhys Williams, O.C.

Oakville, Ont.

CITATIONS DES RÉCIPIENDAIRES

 

MEMBRES DE L’ORDRE DU CANADA

 

Baha Abu-Laban, C.M.
Edmonton (Alberta)

Baha Abu-Laban encourage la compréhension interculturelle depuis des décennies. Professeur émérite de sociologie à l’Université de l’Alberta et directeur fondateur du Prairie Metropolis Centre for Research on Immigration, Integration and Diversity de cette dernière, il a réuni des chercheurs, des décideurs et des organisations de la société civile pour soutenir la transition et l’intégration des immigrants. La création de ponts entre les diverses communautés ethniques et raciales de notre nation multiculturelle atteste sa détermination à bâtir une société inclusive.

 

Ewan Affleck, C.M.
Yellowknife (Territoires du Nord-Ouest)

Ewan Affleck est déterminé à abolir les obstacles aux soins de santé. En tant que médecin dans le Nord du Canada depuis plus de 20 ans, il a amélioré la prestation des services de santé dans les régions éloignées par son utilisation avant-gardiste des dossiers médicaux électroniques. Son leadership dans ce secteur est en voie de transformer les soins de santé en envoyant l’information sur de grandes distances — plutôt que les gens — et en offrant aux patients des soins de qualité, dans un environnement familier. De plus, sa passion pour l’ultrafond l’a amené à participer à des expeditions d’aventure avec des jeunes et à servir de médecin lors des Jeux d’hiver de l’Arctique de 2008 et des Jeux olympiques d’hiver de 2010 à Vancouver.

 

Elizabeth Baird, C.M.
Toronto (Ontario)

Pendant des décennies, Elizabeth Baird s’est employée à mieux faire connaître la diversité culinaire du Canada. Elle est l’auteure de livres de cuisine et de chroniques publiées dans les journaux, en plus d’avoir été la rédactrice en chef des pages culinaires du magazine Canadian Living. À ce titre, elle a exploré le pays afin de rédiger des articles sur les aliments hors du commun et les joyaux culinaires qu’elle a découverts dans chaque région, au gré des quatre saisons. Elle a servi de mentor à des jeunes voulant faire carrière dans le journalisme gastronomique ainsi qu’à des étudiants de la Stratford Chefs School. Elle a aussi parrainé le programme Déjeuner pour apprendre, dont elle est l’une des fondatrices et qui aide les écoles à mettre en place des programmes de nutrition au profit de leurs élèves.

 

Walter Boudreau, C.M., C.Q.
Montréal (Québec)

Walter Boudreau est une figure phare de la musique contemporaine. Directeur artistique et chef attitré de la Société de musique contemporaine du Québec depuis plus de 25 ans, il en a fait une institution de grande notoriété dans le domaine des musiques nouvelles en Amérique du Nord. Il a également été amené à diriger plusieurs autres formations musicales au Canada et à l’étranger, et ses oeuvres ont été jouées dans le monde entier. Un ardent promoteur de la création musicale, il a notamment mis sur pied un fonds dédié à la commande d’oeuvres canadiennes. Il a également ce souci de faire connaître la musique contemporaine et a organisé des rendez-vous participatifs, dont la mémorable Symphonie du millénaire.

 

Le rabbin Reuven P. Bulka, C.M.
Ottawa (Ontario) 

Par son dévouement et son leadership inspirant, le rabbin Reuven Bulka a contribué à enrichir la vie de nombreux Canadiens. Rabbin de la congrégation Machzikei Hadas pendant plus de 45 ans, il a aussi partagé sa foi et prodigué des conseils en tant qu’auteur, qu’animateur de radio et que chroniqueur régulier dans un quotidien. Ayant fait don de son sang à 345 reprises, il est surtout connu pour ses efforts acharnés, au niveau de la collectivité, afin de promouvoir le dialogue interconfessionnel, les soins de santé et des causes humanitaires, dont la campagne du courage de la Fondation du cancer de la région d’Ottawa, le Réseau Trillium pour le don de vie et la Semaine de la bonté, qu’il a créée.

 

Édith Cloutier, C.M., C.Q.
Val d’Or (Québec) 

Depuis près de 25 ans, Édith Cloutier oeuvre à l’amélioration des conditions de vie des Autochtones, en particulier ceux en milieu urbain. Directrice générale du Centre d’amitié autochtone de Val-d’Or, elle en a fait un carrefour de services et un ancrage culturel pour les Premiers Peuples de la région. Sous sa direction, l’organisme est devenu un modèle et l’un des plus importants au Canada. Également presidente du Regroupement des centres d’amitié autochtones du Québec et la première femme autochtone à avoir présidé le conseil d’une université dans la province, elle a joué un rôle de premier plan à l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue dans le développement de services culturellement pertinents qui favorisent la réussite scolaire, dont le Pavillon des Premiers-Peuples.

 

Shelagh Day, C.M.
Vancouver (Colombie-Britannique)

Éminente spécialiste des droits des femmes, Shelagh Day sert de catalyseur au changement social. À titre de présidente et fondatrice du Fonds d’action et d’éducation juridiques pour les femmes et de cofondatrice du Programme de contestation judiciaire, elle a apporté son soutien à des causes ayant fait progresser l’égalité en droits des filles et des femmes. Elle a aussi été un élément moteur dans de nombreuses initiatives et organisations qui visent le respect des droits de la personne et qui aident tout particulièrement les personnes handicapées et celles touchées par la discrimination raciale, la pauvreté et l’inégalité économique.

 

Clare Drake, C.M., A.O.E.
Edmonton (Alberta) 

Clare Drake a transformé la façon dont les entraîneurs reçoivent leur formation au Canada. Entraîneur de hockey universitaire pendant trois décennies, il était repute pour son approche analytique de l’entraînement, avec un accent sur les tactiques, les systèmes, les techniques et la gestion des joueurs. Très respecté parce qu’il partageait ses stratégies avec ses rivaux, il a également encadré des générations d’entraîneurs amateurs et professionnels à la tête d’équipes de hockey masculines et féminines, en particulier par sa participation à des ateliers de formation locaux, provinciaux et nationaux à l’intention des entraîneurs. De plus, il a aidé à mettre sur pied un programme national de certification des entraîneurs, et cela, pour tous les types d’entraîneurs et de sports. 

 

Louise Forestier, C.M.
Montréal (Québec) 

Louise Forestier est au coeur de la culture québécoise depuis près de 50 ans. Dès le début de sa carrière, elle a été un porte-voix de la chanson québécoise en tant qu’interprète et auteure, se faisant tout particulièrement connaître du grand public par le mythique Osstidcho. Elle a produit plus d’une vingtaine d’albums et de nombreux spectacles ici et en Europe, et on lui doit des chansons intemporelles comme La Saisie. Elle a également joué dans des productions musicales d’envergure, dont Starmania et Nelligan, et participé à des séries télévisées et à des films, dont Les Ordres. Elle est aussi engagée dans la formation de la relève et a notamment été coach au Festival en chanson de Petite-Vallée, en Gaspésie.

 

Geoffrey David Green, C.M.
Chelsea (Québec) 

Geoff Green est déterminé à former la prochaine génération de citoyens responsables sur le plan écologique. Chef d’expédition et éducateur, il a dirigé plus de 100 expéditions en région polaire. Poussé par son désir de partager ses expériences et de provoquer le changement, il a fondé Students on Ice, un programme éducatif unique en son genre qui offre aux étudiants des quatre coins du monde la chance d’effectuer des expéditions dans l’Arctique et dans l’Antarctique, en compagnie de dirigeants et d’experts de toutes sortes. Il a réuni des jeunes de tous les horizons sociaux et culturels pour les aider à mieux comprendre et respecter notre écosystème planétaire et pour les motiver à le protéger.

 

James Dickinson Irvin, C.M.
Pointe-Claire (Québec) 

Dick Irvin est l’un des commentateurs sportifs les plus appréciés au Canada. Son intérêt pour le hockey s’est manifesté à un jeune âge et l’a amené à faire carrière devant la caméra. La voix légendaire des Canadiens de Montréal pendant trois décennies, tant à la television qu’à la radio, il est devenu un incontournable pour des milliers d’amateurs canadiens en tant que commentateur coloré et animateur de Hockey Night in Canada, à CBC. Pendant plus de 25 ans, il a aussi été la force motrice du dîner annuel des célébrités sportives organisé au profit de la Fondation de l’Hôpital de Montréal pour enfants.

 

Elisapee Ishulutaq, C.M.
Pangnirtung (Nunavut) 

Avec son talent artistique, Elisapee Ishulutaq a largement stimulé la croissance de l’estampe et de la tapisserie à Pangnirtung. Une aînée, une mentore et un modèle, elle est la seule cofondatrice toujours en vie de l’Uqqurmiut Centre For Arts & Crafts, l’un des principaux piliers de l’histoire culturelle et de l’économie de Pangnirtung. Dans ses dernières compositions artistiques, elle a utilisé de nouveaux médias et a fait preuve d’innovation grandissante en ce qui a trait aux couleurs, aux formes et aux échelles. En choisissant l’avant-garde, elle a catalysé une évolution créative vitale dans sa communauté artistique.

 

Aditya Jha, C.M.
Mississauga (Ontario) 

Entrepreneur et philanthrope, Aditya Jha est déterminé à améliorer la vie des jeunes. Fort de ses réussites en affaires au Canada, il a choisi de rendre service à son pays d’adoption, créant une fondation de bienfaisance pour soutenir l’éducation et l’entreprenariat, en particulier chez les jeunes autochtones ou marginalisés. Il a aussi érigé des ponts entre le Canada et l’Inde et a joué un rôle fondamental dans la creation du Chanchlani India Policy Centre à l’Université de Waterloo.

 

James Peter (Hamish) Kimmins, C.M.
Denman Island (Colombie-Britannique) 

Hamish Kimmins a influencé la pratique de la foresterie au Canada. Pendant les plus de 40 ans passés à titre de professeur d’écologie forestière à l’Université de la Colombie-Britannique, il a mis les professionnels de l’industrie au défi d’appliquer, dans leurs interactions avec les forêts, les meilleures constatations scientifiques à la dynamique des écosystèmes forestiers. Il a également écrit les ouvrages académiques de base dans son domaine et développé un logiciel de modélisation pour analyser la croissance des forêts. Ses recherches, séminaires et activités de défense des interest ont accru la gérance environnementale en matière de gestion des forêts et amélioré la durabilité de nos ressources forestières.

 

Lucia Kowaluk, C.M.
Montréal (Québec) 

La travailleuse sociale Lucia Kowaluk a travaillé sans relâche et consacré temps et talents pour améliorer la qualité de vie de ses concitoyens. Son énergie et sa motivation ont largement contribué à l’ouverture d’un centre de jour pour les sans-abri et à la creation de la Communauté Milton-Parc, l’une des plus larges coopératives d’habitation au Canada. De plus, elle a ardemment milité pour l’écologie urbaine et aidé à preserver des édifices et des quartiers historiques à Montréal.

 

Jacques Lacombe, C.M., C.Q.
Montréal (Québec) 

Jacques Lacombe est un chef d’orchestre qui fait honneur au Canada sur la scène internationale tout en maintenant un profond ancrage dans sa ville natale, Trois-Rivières. À la fois directeur musical du New Jersey Symphony Orchestra et directeur artistique et chef attitré de l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières, il est aussi l’invité de nombreux orchestres ici et à l’étranger, y compris ceux de grandes maisons d’opéra, dont le Royal Opera House de Londres et le Deutsche Oper de Berlin. Il est connu pour l’importance qu’il accorde à mettre de l’avant des oeuvres de compositeurs canadiens. Il se distingue également par son engagement auprès de la relève et du milieu scolaire en Mauricie.

 

Janice MacKinnon, C.M., S.O.M.
Saskatoon (Saskatchewan) 

Universitaire et politicienne, Janice MacKinnon s’est acquis le respect par sa participation à des débats politiques publics. Professeur de politique budgétaire à l’Université de la Saskatchewan, elle a été la première femme nommée minister provinciale des Finances au Canada. En cette qualité, elle a joué un rôle decisive dans le rétablissement de l’équilibre budgétaire de la Saskatchewan. Depuis son retour dans les sphères universitaires, elle est tenue en haute estime pour ses qualities de commentatrice publique et elle a siégé à plusieurs conseils, ayant notamment été présidente du Conseil consultatif sur l’économie du Canada et de l’Institut de recherche en politiques publiques.

 

Murray D. McEwen, C.M.
Acton (Ontario)

Comptant parmi les grands de l’industrie des édulcorants, Murray McEwen a fait preuve de vision et de leadership en affaires et dans sa communauté. Il a dirigé plusieurs raffineries de premier plan, notamment Redpath Sugars, et a joué un role prépondérant dans le développement de l’industrie du sucre et des édulcorants en Amérique du Nord. Outre les trois décennies passées dans l’industrie alimentaire, il a activement contribué à plusieurs organisations communautaires, entre autres Déjeuner pour apprendre, un organisme de bienfaisance national qui apporte aux enfants les repas nutritifs dont ils ont besoin pour grandir et apprendre.

 

Heather Anne Menzies, C.M.
Ottawa (Ontario) 

Heather Menzies figure parmi les principaux auteurs canadiens s’étant penchés sur le rapport entre la technologie et la société. Elle a rédigé plusieurs ouvrages marquants dans lesquels elle souligne combien l’ère numérique est source de stress et de surmenage et nous coupe de la réalité. Son appel pour que nous demeurions à l’écoute des autres et de nous-même dans une culture axée sur la technologie a interpelé à la fois les universitaires et le public. Ardente partisane de la justice sociale, elle est l’un des membres fondateurs du Women’s Health Project, dont le siège est situé à Ottawa. Cet organisme aide les femmes victimes de violence sexuelle et sexiste en Bosnie, en Somalie et ailleurs en Afrique.

 

Wesley Nicol, C.M.
Ottawa (Ontario)

Wesley Nicol a encouragé l’entrepreneuriat canadien et renforcé sa communauté. Avocat et développeur communautaire, il a assuré sa propre réussite et donné ensuite une grande partie de sa fortune par l’entremise de sa fondation familiale, qui appuie plusieurs organismes de bienfaisance dans sa communauté. Il est surtout connu pour sa détermination passionnée et de longue date à encourager l’entrepreneuriat chez les étudiants. Dans cet esprit, il a créé une compétition nationale de niveau universitaire et établi un institut d’entrepreneuriat à l’Université Carleton.

 

Constance V. Pathy, C.M., C.Q.
Montréal (Québec)

Constance Pathy a considérablement rehaussé la vitalité de la vie culturelle canadienne. Mécène des arts, elle a dirigé avec générosité et dévouement plusieurs organisations artistiques, notamment Les Grands Ballets Canadiens et la Guilde canadienne des métiers d’art, et ce, depuis plus de 30 ans. L’industrie de la musique a également profité de sa passion et de son engagement inébranlable à l’égard des arts. En tant que fondatrice de la McGill International String Quartet Academy, et president du Ladies’ Morning Musical Club pendant près de 30 ans, elle a promu l’excellence musicale en mettant les talents en lumière.

 

Monica Patten, C.M.
Ottawa (Ontario)

Monica Patten a encouragé les Canadiens à investir dans leurs communautés. Elle a occupé le poste de présidente-directrice générale des Fondations communautaires du Canada, instance nationale qui supervise les activités d’un réseau d’organismes locaux chargés de verser des subventions. C’est en cette qualité qu’elle a guide ce mouvement pendant une période de croissance sans précédent, au cours de laquelle elle a plaidé en faveur de la philanthropie. Elle a aussi aidé des citoyens généreux à faire en sorte que leurs dons répondent le mieux possible aux besoins de la collectivité. Maintenant à la retraite, elle continue de mettre à profit son expérience et sa passion en oeuvrant bénévolement au profit de nombreux organismes de bienfaisance, y compris la Lawson Foundation et l’Église anglicane du Canada.

 

J. Derek Riley, C.M.
Winnipeg (Manitoba) 

Derek Riley a apporté une contribution inestimable à la vie de sa collectivité. Après avoir servi durant la guerre, il a commencé une carrière en affaires et s’est consacré à sa passion pour l’aviron. Membre de l’équipe olympique canadienne en 1952, il a travaillé sans relâche pour développer ce sport au Manitoba et a joué un rôle fondamental dans la construction de nouvelles installations pour le Winnipeg Rowing Club. Ancien président de la North West Company, il est aussi bien connu à Winnipeg pour y avoir généreusement appuyé des initiatives communautaires, notamment l’Assiniboine Park Conservancy et la campagne visant à garder les Jets au Manitoba.

 

Michel Ringuet, C.M., C.Q.
Rimouski (Québec) 

D’abord professeur-chercheur en chimie, Michel Ringuet est surtout connu comme un leader universitaire et un homme d’action. En tant que recteur à l’Université du Québec à Rimouski (UQAR), il a amené le développement de l’institution, notamment en recherche, favorisant ainsi le rayonnement de l’Institut des sciences de la mer de Rimouski qui fait aujourd’hui la renommée internationale du Québec dans ce domaine. Sous son leadership, l’université est aussi devenue un imposant moteur de développement économique régional. Fier de sa région natale, il s’implique également au sein d’oeuvres de bienfaisance vouées à la culture, à la santé et à la sauvegarde du patrimoine.

 

Sandra Rotman, C.M., O.Ont.
Toronto (Ontario) 

Sandra Rotman est un modèle dans le domaine de la philanthropie stratégique. Fer de lance de plusieurs initiatives novatrices en matière de santé, dont un centre de santé mondiale, un centre de stratégies pour le secteur de la santé et un programme en neuropsychiatrie. Elle a également fondé Rise Asset Development, un programme qui habilite les gens ayant des problèmes de santé mentale en leur offrant des prêts à l’entreprise et du mentorat. Au fil des ans, une variété d’organisations culturelles a profité de son engagement, notamment le Musée des beaux-arts de l’Ontario et le Ballet national du Canada.

 

Kelly Russell, C.M.
Bell Island (Terre-Neuve-et-Labrador) 

Kelly Russell a joué un rôle décisif dans la préservation du folklore et de la musique traditionnelle de Terre-Neuve. Lui-même musicien, il a fréquenté des maîtres du violon traditionnel pour apprendre d’eux et enregistrer leur musique originale, qu’il a ensuite notée et publiée sous forme de partitions. En publiant plus de 500 oeuvres populaires pour violon, il a veillé à ce que les générations futures aient accès à leur héritage musical. Également membre de groupes de musique phares, comme Figgy Duff et The Wonderful Grand Band, il a fondé la maison de production Pigeon Inlet Productions, la première maison de disques indépendante de la province à se consacrer à la préservation et à la promotion de la musique traditionnelle de Terre-Neuve-et-Labrador.

 

Elexis Schloss, C.M.
Edmonton (Alberta) 

Elexis Schloss est une philanthrope et une bénévole dynamique et engagée depuis des décennies. Sa générosité et sa capacité à mobiliser les autres pour des causes charitables ont contribué à l’épanouissement de sa collectivité. Elle a apporté son soutien à des initiatives dans les domaines des arts, du sport et des soins de santé, en plus de se dévouer au profit des femmes immigrantes, des sans-abri, des Autochtones et des enfants africains vivant avec le VIH. Son rôle central dans la création de l’organisme Compassion House illustre bien sa volonté passionnée d’aider les autres. Il s’agit d’un centre d’hébergement et d’un programme de soutien mis en place dans le Nord de l’Alberta au profit des  femmes en traitement pour le cancer du sein.

 

Aurel Schofield, C.M.
Dieppe (Nouveau-Brunswick) 

Aurel Schofield a eu un énorme impact sur les services de santé en français au Nouveau-Brunswick. Visionnaire et rassembleur, ce médecin de famille a développé un partenariat entre l’Université de Moncton et l’Université de Sherbrooke et créé le Centre de formation médicale du Nouveau-Brunswick, dont il assume la direction. En plus d’avoir permis aux étudiants de rester dans leur coin de pays et d’y obtenir une formation en français, il a favorisé le recrutement et la rétention de médecins francophones dans cette région souvent mal desservie. En outre, différents organismes ont bénéficié de son dévouement et il a présidé la Société Santé et Mieux-être en français du Nouveau-Brunswick et la Société Santé en français du Canada.

 

Gilbert Sicotte, C.M.
Montréal (Québec) 

Gilbert Sicotte connaît une remarquable carrière d’acteur. Il a déployé son talent au petit écran et a interprété des rôles qui ont marqué l’imaginaire collectif québécois, dont celui de Jean-Paul Belleau dans Des dames de coeur et Un signe de feu. Son success télévisé ne l’empêche pas de se démarquer au théâtre de même qu’au cinéma où il a défendu des oeuvres de jeunes cinéastes. En outre, depuis plus de 25 ans, il est engage dans la formation de la relève au Conservatoire d’art dramatique de Montréal où il est considéré comme un pédagogue exceptionnel.

 

Linda Silver Dranoff, C.M.
Toronto (Ontario)

Linda Silver Dranoff a joué un rôle crucial dans la promotion de l’égalité sous le regime du droit canadien de la famille. En tant qu’avocate, elle a plaidé plusieurs causes qui ont fait jurisprudence et qui ont directement profité aux femmes en reconnaissant le mariage comme un partenariat social et financier. Ses efforts de lobbying ont notamment entraîné une réforme indispensable des lois relatives au droit de la famille, y compris la division en parts égales des biens matrimoniaux entre les époux en cas de séparation ou de décès, ainsi que l’ajustement automatique des paiements de pension alimentaire en fonction du coût de la vie. En plus d’avoir écrit plusieurs livres, elle publie depuis des années, dans le magazine Chatelaine, une chronique sur le droit destinée aux Canadiens moyens qui vise à accroître la clarté et l’accessibilité de nos lois.

 

Vaclav Smil, C.M.
Winnipeg (Manitoba) 

Vaclav Smil est un éminent spécialiste des enjeux énergétiques mondiaux. Professeur émérite à la Faculté des sciences de l’environnement de l’Université du Manitoba, il pose un regard critique sur les enjeux liés au développement, à la distribution et à l’utilisation de l’énergie. Il s’agit d’un auteur prolifique, dont les ouvrages sont considérés comme des incontournables pour les décisionnaires, les scientifiques et les universitaires qui oeuvrent dans ce domaine. Il est souvent invite à prendre la parole dans le cadre de rencontres internationales. C’est l’occasion pour lui d’appeler l’attention sur les dangers inhérents à notre consommation effrénée d’énergie et sur les enseignements tirés de l’histoire pour proposer des pistes de solution.

 

Joan C. Snyder, C.M.
Calgary (Alberta) 

Joan Snyder est une bâtisseuse communautaire et une philanthrope enthousiaste. Le succès qu’elle a récolté en affaires lui a permis d’appuyer des initiatives en lien avec le sport, l’éducation, les services sociaux, les soins de santé et les arts en Alberta. Grâce à ses dons, l’Université de Calgary finance des programmes médicaux de recherché en matière de soins intensifs et de maladies infectieuses. De plus, l’équipe de hockey féminine de l’université a désormais accès à des services sportifs améliorés et des bourses. Par sa grande générosité et son esprit, elle a touché des organisations tells que WinSport Canada, Fort Calgary et la Calgary Humane Society.

 

Donald Creighton Rae Sobey, C.M.
Stellarton (Nouvelle-Écosse) 

Donald Sobey est tenu en haute estime pour son apport en tant qu’homme d’affaires et philanthrope culturel. Figure clé dans l’établissement de l’un des plus grands détaillants en alimentation au Canada, il a canalisé sa passion pour les arts en appuyant des établissements comme le Musée des beaux-arts du Canada. Il a aussi créé le Prix artistique Sobey, le plus grand prix du Canada pour les jeunes artistes contemporains. En outre, il a créé des bourses pour les étudiants du Canada atlantique qui fréquentent l’Université Queen’s, l’Université Dalhousie et l’Université du King’s College.

 

Sara Vered, C.M.
Ottawa (Ontario) 

Sara Vered a consacré sa vie à rendre le monde meilleur. De nombreuses organisations ont bénéficié de l’engagement communautaire de cette grande philanthrope, notamment le Musée des beaux-arts du Canada et l’Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa. Elle compte aussi parmi les membres estimés de la communauté juive d’Ottawa et, afin de promouvoir une meilleure compréhension du judaïsme au Canada, elle a fondé le programme d’études juives canadiennes Vered à l’Université d’Ottawa.

 

Beverley Wybrow, C.M.
Toronto (Ontario) 

Depuis plus de 30 ans, Beverley Wybrow se dévoue corps et âme au bien-être des femmes. Elle a joué un rôle de premier plan dans la mise sur pied de la Ligne de soutien pour les femmes touchées par la violence, le premier service téléphonique en son genre en Ontario. Depuis 1991, elle dirige la Fondation canadienne des femmes, concevant des programmes pour contrer la violence, mettre fin à la pauvreté et habiliter les jeunes filles. Son leadership inspiré et novateur a aidé un grand nombre de femmes à améliorer leurs perspectives d’avenir.

 

OFFICIERS DE L’ORDRE DU CANADA

  

Gilles Brassard, O.C.
Montréal (Québec) 

Gilles Brassard est un chef de file mondial de l’informatique. Professeur à l’Université de Montréal, il a découvert que le comportement des particules élémentaires pouvait être exploité pour permettre une forme de communication strictement confidentielle. Cela a donné naissance à un tout nouveau domaine d’étude, la cryptographie quantique. Par son invention subséquente de la téléportation quantique, il a révolutionné le traitement et la communication de l’information. Reconnu comme le fondateur de l’informatique quantique au Canada, il a amené notre pays à devenir une plaque tournante de cette science de l’avenir à l’échelle internationale.

 

Douglas Coupland, O.C.
West Vancouver (Colombie-Britannique)

Douglas Coupland est un auteur et un artiste visuel qui transcende les limites et explore la condition humaine au 21e siècle. Ses essais et investigations artistiques ont redefine la notion « d’être Canadien ». Ses oeuvres d’art et ses sculptures commémoratives, dont le monument commémoratif de Terry Fox à Vancouver, sont exposées un peu partout au Canada. Il a aussi écrit une panoplie d’ouvrages, allant de biographies de nos icônes nationales à une collection d’essais célébrant la ville de Vancouver, qui ont été publiés dans plus de 30 langues, en plus d’avoir écrit et joué pour la Royal Shakespeare Company en Angleterre.

 

Céline Galipeau, O.C., O.Q.
Montréal (Québec)

Céline Galipeau est l’une de nos plus remarquables journalistes. À Radio-Canada depuis près de trois décennies, elle est rapidement devenue correspondante à l’étranger. Reconnue pour sa vision humaniste et pour la clarté et l’intelligence de ses reportages, elle a notamment couvert les grands conflits, dont la guerre de Tchétchénie, celles du Kosovo, de l’Irak et de l’Afghanistan. Elle s’est particulièrement illustrée par ses reportages sur la condition féminine touchant des sujets difficiles comme les Chinoises aux pieds de lotus et les Afghanes brûlées vives. En 2009, elle a brisé la tradition en devenant la première femme chef d’antenne du Téléjournal à la télévision d’état.

 

John Ross Grace, O.C.
Vancouver (Colombie-Britannique)

John Grace a mis au point des méthodes pour produire de l’énergie en laissant une empreinte écologique moindre. Titulaire d’une chaire de recherche du Canada et professeur au département de génie chimique et biologique de l’Université de la Colombie-Britannique, il est une sommité mondiale de la fluidisation, un procédé qui convertit un produit ayant une consistance solide à l’état dynamique. Ses recherches et ses publications ont mené à des avancées considérables dans le domaine, y compris le développement de réacteurs plus efficaces pour produire de l’énergie électrique, des combustibles et de la vapeur, tout en réduisant les émissions de gaz à effet de serre.

 

Sherrill E. Grace, O.C.
Vancouver (Colombie-Britannique) 

Une pionnière des études littéraires canadiennes, Sherrill Grace nous a aidés à mieux comprendre notre histoire commune. Ses essais et ses livres captent l’essence de l’identité canadienne et contiennent des détails biographiques sur des personnalités littéraires comme Sharon Pollock et Timothy Findley. Son livre Canada and the Idea of North était parmi les premiers à explorer la façon dont les Canadiens se définissent à travers leur relation avec le Nord. Ses travaux actuels examinent l’incidence des deux guerres mondiales sur notre société. Elle est une mentore précieuse pour les jeunes érudits à l’échelle du Canada et elle apporte un soutien actif à plusieurs associations professionnelles.

 

Ronald (Ronnie) Hawkins, O.C.
Douro-Dummer (Ontario) 

Pendant plus de 50 ans, le musicien Ronnie Hawkins a fait preuve d’un profound dévouement envers l’industrie de la musique au Canada. Celui que l’on a souvent appelé « le père du
rock n’ roll canadien » a été un musicien clé sur la scène rock des années 1960, puisque son groupe, The Hawks, a servi de tremplin à une foule de musiciens canadiens. En plus d’avoir produit une avalanche de simples et d’albums, il a donné des concerts pour appuyer de nombreuses causes charitables, y compris Peterborough Flood Relief et la Schizophrenia Society of Ontario.

Officier honoraire de l’Ordre du Canada

 

Carole Laure, O.C.
Montréal (Québec) 

Muse et créatrice, Carole Laure est une artiste qui a fait sa marque sur différentes scènes. Elle s’est d’abord distinguée comme actrice au cinéma, tournant avec de grands réalisateurs canadiens et étrangers. Elle s’est aussi démarquée derrière la caméra et ses deux premiers longs métrages, dont Les fils de Marie, ont été sélectionnés à la Semaine de la critique au Festival de Cannes. Elle est également connue comme chanteuse et a à son actif plusieurs disques et spectacles chantés et dansés qui ont été présentés en Amérique du Nord et outre-mer. Depuis plusieurs années, elle joue aussi le rôle d’ambassadrice du 7e art québécois comme porte-parole de la Semaine du cinéma québécois à Paris.

 

Deepa Mehta, O.C., O.Ont.
Toronto (Ontario) 

Deepa Mehta a repoussé les limites de la production cinématographique. En tant que directrice et scénariste, elle a utilisé les films pour remettre des traditions culturelles en question et pour faire la lumière sur l’oppression, l’injustice et la violence. Son audace et sa persévérance témoignent de son dévouement, et elle est une source d’inspiration pour les cinéastes en herbe du monde entier. Ses films, en particulier sa trilogie épique Fire, Earth et Water, de même que son adaptation de Midnight’s Children, ont été distribués dans plus de 50 pays et présentés en première dans des festivals du film internationaux, récoltant des prix prestigieux.

 

Robert Brent Thirsk, O.C., O.B.C.
Ottawa (Ontario) 

Robert Thirsk est un pionnier de l’espace et un défenseur de l’éducation scientifique au Canada. Ingénieur et physicien de formation, il a participé à deux vols dans l’espace à titre d’astronaute à l’Agence spatiale canadienne. Premier Canadien à effectuer une mission de longue durée à bord de la Station spatiale internationale, il a mené des recherches approfondies sur la microgravité qui profiteront aux citoyens partout dans le monde et faciliteront de futures explorations spatiales. Il a également communiqué sa passion pour la science aux Canadiens d’un océan à l’autre, et a joué des roles de premier plan dans la mise au point de projets éducatifs qui permettent aux jeunes étudiants de participer à la recherche spatiale.

 

Dafydd (Dave) Rhys Williams, O.C.
Oakville (Ontario)

 

Dave Williams a élargi notre compréhension de l’espace et a contribué à l’amélioration de la santé des astronautes. Ayant effectué deux vols dans l’espace en tant qu’astronaute à l’Agence spatiale canadienne, il a participé à la construction de la Station spatiale internationale et a mené des enquêtes en neurosciences sur l’effet de l’apesanteur sur le système nerveux. Étant aussi un médecin urgentiste accompli, il a été directeur de Space and Life Sciences à la NASA, où il a mis en oeuvre des changements en vue d’améliorer les procédures de sécurité pour tous les équipages de navettes spatiales. Il continue de soutenir la science médicale à titre de président du Southlake Regional Health Centre.

 

 

FICHE D’INFORMATION SUR L’ORDRE DU CANADA

 

Créé en 1967 par Sa Majesté la reine Elizabeth II, l’Ordre du Canada est la pierre angulaire du Régime canadien de distinctions honorifiques. Il reconnaît des réalisations exceptionnelles, le dévouement remarquable d’une personne envers la communauté ou une contribution extraordinaire à la nation. Des Canadiens de tous les milieux de la société ont reçu l’Ordre du Canada. La nature de leurs réalisations est extrêmement variée, mais la façon dont ils ont changé nos vies et le visage de notre pays les unit.

 

Devise et grades

La devise de l’Ordre, DESIDERANTES MELIOREM PATRIAM, signifie « Ils veulent une patrie meilleure ». Sa Majesté la Reine est la souveraine de l’Ordre et le gouverneur général est chancelier et Compagnon principal de l’Ordre.

 

Compagnon – Initiales honorifiques : C.C.
souligne la prééminence sur la scène nationale, ou les réalisations, ou les services rendus à l’échelle internationale

 

Officier – Initiales honorifiques : O.C.
souligne les services ou les réalisations au niveau national


Membre – Initiales honorifiques : C.M.
souligne les contributions remarquables au niveau local ou régional, ou dans un domaine particulier

 

Description de l’insigne

L’insigne de l’Ordre du Canada a la forme d’un flocon de neige à six pointes et arbore en son centre une feuille d’érable entourée d’un anneau rouge sur lequel est circonscrite la devise de l’Ordre : DESIDERANTES MELIOREM PATRIAM(Ils veulent une patrie meilleure). L’anneau est placé sous la couronne de saint Édouard.

 

Admissibilité

Tous les Canadiens et Canadiennes sont admissibles à l’Ordre du Canada, à l’exception des politiciens et des juges fédéraux et provinciaux en fonction. La constitution de l’Ordre permet à des non-Canadiens d’être admissibles à des nominations à titre honorifique. Les membres de la famille royale, les gouverneurs généraux ainsi que leurs époux respectifs sont nommés membres extraordinaires de l’Ordre. L’Ordre ne peut être décerné à titre posthume.

Les Officiers et les Membres peuvent être promus dans l’Ordre en reconnaissance de nouvelles réalisations, pourvu qu’ils aient continué à œuvrer au service du pays d’une manière exceptionnelle et extraordinaire. Habituellement, une promotion peut être envisagée à partir de la cinquième année de la nomination initiale.

 

Nominations

Toute personne ou tout groupe peut présenter la candidature d’individus dignes d’être nommés dans l’Ordre du Canada. Les nominations sont faites sur recommandation du Conseil consultatif de l’Ordre présidé par le juge en chef du Canada. Les membres du Conseil reflètent la diversité et l’excellence au sein de la société canadienne. Certains d’entre eux sont nommés en vertu de la fonction qu’ils occupent; d’autres sont nommés pour un mandat d’une période déterminée afin d’assurer une représentation équilibrée des diverses régions du pays.

 

Pour en apprendre davantage sur l’Ordre du Canada ou pour soumettre une candidature, consultez notre site Web au www.gg.ca/distinctions.