Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

Discussion table ronde Canada-Inde sur l’innovation (Bangalore, Inde)

Bangalore, Indie, le jeudi 27 février 2014

 

Quel plaisir de me joindre à vous pour cette discussion sur l’innovation. Bangalore, la capitale indienne de la technologie de l’information et l’un des centres névralgiques mondiaux de l’innovation technologique, est l’endroit tout indiqué pour un tel dialogue.

Nous sommes ici pour discuter du renforcement des liens entre les gens, les entreprises, les gouvernements et les organisations. Nous avons la chance d’instaurer un climat inclusif propice à l’élaboration de solutions novatrices qui amélioreront la vie de nos deux peuples.

La relation entre nos deux pays s’est intensifiée de manière remarquable, en particulier dans les domaines de l’innovation, de la science et de la technologie.

L’Accord sur la coopération scientifique et technologique entre le gouvernement du Canada et le gouvernement de la République de l’Inde, signé en 2007, est l’une des pierres angulaires de nos rapports en matière d’innovation. Depuis sa signature, nous avons collaboré dans plusieurs domaines tels que la santé, l’environnement, les transports ainsi que les technologies de l’information et des communications.

Dans les domaines scientifiques nouveaux et émergents, les possibilités de collaboration sont nombreuses et se multiplient. Et j’ai une certaine expérience dans ce domaine.

Comme bon nombre d’entre vous le savent, j’ai été un éducateur et un administrateur d’université pendant presque toute ma vie. C’est à titre de président de l’Université de Waterloo que je suis venu ici trois fois durant la dernière décennie. J’ai aussi été membre du Comité mixte de coopération scientifique et technologique Canada-Inde, qui illustre bien comment deux pays transcendent les frontières pour échanger des idées et des connaissances.

Le Canada et l’Inde partagent le même intérêt pour la promotion de l’innovation, qui peut stimuler la productivité, la croissance économique, le développement et la compétitivité mondiale.

Notre capacité à forger des partenariats solides et avertis en dit long sur l’amitié entre nos deux nations et nos buts communs.

Il n’y a pas de meilleur partenaire que le Canada à cette fin. Nous avons tant à offrir qui pourrait s’avérer mutuellement profitable. Par exemple, je sais que les divers paliers de gouvernement en Inde tentent de faire face aux enjeux liés à l’eau potable, à la qualité de l’air, aux soins de santé et au transport public.

Ce sont là des domaines dans lesquels le Canada affiche un excellent bilan.

En fait, nous travaillons déjà ensemble pour régler des problèmes importants. Pensons notamment au travail effectué par Grands Défis Canada, qui subventionne des innovateurs du monde entier afin de trouver des solutions viables à long terme aux problèmes de santé grâce à l’innovation intégrée.

À ce jour, Grands Défis Canada a financé 78 projets en Inde, pour un investissement total de 15,4 millions de dollars. Ces innovations visent à résoudre des enjeux majeurs sur le plan de la santé mondiale, y compris la santé des femmes et des enfants, la santé mentale mondiale, les diagnostics aux points d’intervention et les défis cernés par les innovateurs.

En d’autres mots, le Canada est un partenaire de choix en innovation, science et technologie.

Et pour le Canada, l’Inde est un collaborateur idéal et naturel.

C’est pourquoi j’ai envie de m’entretenir directement avec vous pour connaître vos opinions. Après tout, la solidité de nos rapports repose sur les liens entre nos peuples. Si l’on considère le nombre d’Indo-Canadiens, qui dépasse 1,2 million, les plus de 400 accords de coopération conclus entre des institutions canadiennes et indiennes, ainsi que le dialogue auquel nous prenons part aujourd’hui, nous verrons que nos peuples travaillent ensemble de multiples façons.

Ensemble, nous arriverons à encourager l’innovation encore davantage et à mieux soutenir nos entrepreneurs en devenir.

Voyons donc comment nous pouvons renforcer nos rapports déjà solides en matière d’innovation afin de créer des pays plus forts où tous les citoyens pourront réussir.

Merci.