Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

Dîner d’État offert par Son Excellence Shri Pranab Mukherjee, l’honorable président de l’Inde (New Delhi, Inde)

New Delhi, Inde, le lundi 24 février 2014

 

Je tiens à vous remercier de l’accueil chaleureux que vous avez réservé à mon épouse, Sharon, à moi, ainsi qu’à toute la délégation canadienne. Je suis ravi d’être ici pour souligner notre solide relation et notre grand potentiel de collaboration.

Nous venons à peine d’arriver que nous sommes déjà éblouis par la beauté de votre pays. Hier, j’ai eu la chance de visiter le Taj Mahal, un lieu majestueux qui mérite pleinement sa désignation comme site du patrimoine mondial de l’UNESCO. Il témoigne parfaitement de l’histoire et de l’ingéniosité du peuple indien, ainsi que des trésors qu’il a offerts à l’humanité.

J’espère que cette visite renforcera les rapports entre nos deux nations, qui sont ancrés  dans des traditions comme la démocratie parlementaire, le pluralisme et les liens de peuple à peuple.

En fait, les Canadiens d’origine indienne, qui dépassent le million, contribuent largement à notre succès. Je suis impatient de rencontrer des Canadiens et des amis du Canada qui vivent ici pour découvrir comment nous travaillons ensemble, au profit de nos deux nations.

Il y a près de 16 ans, mon prédécesseur le très honorable Roméo LeBlanc est venu en Inde, devenant le premier gouverneur général du Canada à effectuer une visite d’État dans ce pays. Il a alors révélé sa confiance dans l’avenir et indiqué que le Canada était prêt à travailler avec vous, à apprendre de vous. Aujourd’hui, je crois que c’est exactement ce que nous avons fait.

Non seulement nous renforçons nos efforts en matière de commerce et d’investissement, mais nous échangeons nos connaissances dans un éventail de domaines. J’ai constaté tout cela en tant que gouverneur général, mais aussi plus tôt, en tant qu’éducateur ayant eu le privilège de visiter l’Inde à maintes occasions.

Je suis venu ici à trois reprises dans les dix dernières années et j’ai été membre du Comité mixte de coopération scientifique et technologique Canada-Inde lorsque j’étais président de l’Université de Waterloo, faisant la promotion de l’amitié et des partenariats entre les établissements indiens et canadiens.

Cette fois-ci, j’espère découvrir de nouvelles possibilités pour nos deux pays de collaborer entre une multitude de disciplines.

Au cours de mon séjour, je parlerai avec des Canadiens et des Indiens, et je rencontrerai des représentants des divers secteurs de la société. J’en apprendrai davantage sur l’innovation et l’entrepreneuriat en Inde, ainsi que sur l’éducation et le développement des capacités. Dans l’ensemble, j’espère cerner d’autres moyens d’échanger notre savoir.

Les Canadiens et les Indiens pratiquent déjà ce que j’appelle la diplomatie du savoir entre les disciplines, communiquant de nouvelles idées et techniques ou bâtissant des partenariats entre nos établissements d’enseignement supérieur.

Je me réjouis de poursuivre notre collaboration, en faisant fond sur des liens remontant à plus de 60 ans.

Une fois de plus, je vous remercie de nous donner la chance de découvrir l’Inde sous un nouveau jour.

J’aimerais maintenant lever un verre à notre amitié durable et à l’épanouissement de nos relations.