Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette

  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Histoire

Le comte d'Athlone 1940-1946

Crédit photo: © Collection de la Couronne, Division des résidences officielles, Commission de la capitale nationaleÀ la suite du décès soudain de lord Tweedsmuir en cours de mandat, le comte d'Athlone, qui est l'oncle du roi George VI, se voit offrir le poste de Gouverneur général. Des demandes avaient été formulées par le gouvernement et par les médias pour qu'un gouverneur général canadien soit nommé, mais le premier ministre Mackenzie King estimait que le temps n'était pas encore venu pour un tel changement. Le Canada est alors en guerre depuis 1939, et le pays tente de s'accommoder de l'obligation de fournir du personnel et du matériel militaires pour l'effort de guerre contre l'Allemagne nazie.

Le voyage qu'il entreprend alors pour se rendre au Canada avec son épouse, la princesse Alice - petite-fille de la reine Victoria - est compliqué en raison de la guerre, et leur navire doit traverser l'Atlantique en faisant des zigzags pour éviter les attaques de sous-marins. Heureusement, ils arrivent sains et saufs à Halifax.

Tandis que se poursuit la Deuxième Guerre mondiale, le comte d'Athlone appuie activement l'effort de guerre en procédant continuellement à l'inspection de troupes, d'écoles et d'hôpitaux militaires. La princesse Alice, quant à elle, est commandante honoraire du Women's Royal Canadian Naval Service, commandante de l'Air honoraire de l'Aviation royale du Canada (Division féminine) et présidente de la division des soins infirmiers de la Brigade de l'Ambulance Saint-Jean. Lord Athlone voyage d'un bout à l'autre du pays pour encourager les Canadiens et pour leur faire savoir que la souveraine du Canada s'est rangée à leurs côtés dans la lutte contre le totalitarisme.

Le comte d'Athlone et la princesse Alice accueilleront le premier ministre Mackenzie King, le premier ministre britannique Winston Churchill et le président américain Franklin D. Roosevelt à la Citadelle, à Québec, en deux occasions différentes, en 1943 et en 1944. Ces réunions, appelées Conférences de Québec, ont permis de définir les stratégies adoptées par les alliés de l'Ouest qui allaient éventuellement mener à la victoire contre l'Allemagne nazie et le Japon en 1945.

Mais les énergies du comte d'Athlone ne sont pas uniquement axées sur la guerre. Il crée la bourse Athlone-Vanier en ingénierie à l'Institut canadien des ingénieurs, qui reconnaît l'excellence académique, le leadership et le potentiel en gestion. Il goûte également aux plaisirs de la vie mondaine à Ottawa et dans les environs, en organisant des parties de toboggan, en s'adonnant au ski dans le parc de la Gatineau et en apprenant à patiner.

Le cabinet de travail du Gouverneur général dans l'Édifice de l'Est sur la colline du Parlement est fermé puis déménagé à Rideau Hall en 1940. Durant cette période, toutefois, Rideau Hall sert essentiellement de refuge temporaire à de nombreux membres de familles royales en exil à cause de la guerre qui, du reste, sont pour la plupart de la même famille que lord Athlone ou la princesse Alice. Parmi eux, mentionnons le prince héritier Olav et la princesse impériale Martha de Norvège, la grande-duchesse Charlotte et le prince Felix du Luxembourg, le roi Pierre de Yougoslavie, le roi George de Grèce, l'impératrice Zita d'Autriche et ses filles, ainsi que la reine Wilhelmine, la princesse Juliana, la princesse Beatrix et la princesse Margriet des Pays-Bas. Cette dernière naît à Ottawa, à l'Hôpital Civic, où la salle d'accouchement sera temporairement déclarée territoire néerlandais pour s'assurer que la princesse naisse aux Pays-Bas. Jusqu'à ce jour, les Pays-Bas envoient des tulipes à Ottawa pour commémorer l'aide fournie par le Canada en cette occasion.

Lord Athlone prend part aux célébrations marquant les victoires en Europe et sur le Japon en 1945. Et lorsqu'il reçoit un diplôme honoraire de l'Université McGill, il parle de l'avenir des jeunes Canadiens -- d'un avenir qui sera sous le signe, non pas de la guerre, mais plutôt de la réconciliation et de la reconstruction, où le Canada sera appelé à jouer un rôle de chef de file.

Lord Athlone est témoin de changements majeurs au Canada au fur et à mesure que le pays émerge de la guerre. Le Canada est alors une nation indépendante jouissant d'une économie forte et dynamique et ayant un rôle actif dans les affaires internationales.

La vie avant et après Rideau Hall

Le prince Alexandre (qui ne deviendra comte d'Athlone qu'en 1917) est issu d'une lignée distinguée. Il est le fils du ler duc de Teck et de la princesse Marie-Adélaïde. Frère de la reine Marie, il est l'oncle du roi George VI, père de la reine Élizabeth II. Après avoir terminé ses études à Eton, le prince Alexandre joint le service militaire. Il reçoit sa formation au Collège militaire, à Sandhurst, et est nommé sous-lieutenant du 7e régiment des Hussars en 1894. Il sert dans la campagne Matabele en Afrique, en 1896-1897, avec ce même régiment et reçoit l'honneur d'être mentionné dans certaines dépêches. Au cours de la guerre de 1899-1901 en Afrique du Sud, il fait partie du régiment des " Inniskilling Dragoons " et se voit décerner l'Ordre du service distingué en 1900. Durant la Première Guerre mondiale, son nom est également mentionné dans des dépêches, à deux reprises.

Le 10 février 1904, il épouse la princesse Alice Mary Victoria Augusta Pauline, fille du prince Léopold et petite-fille de la reine Victoria. Ils auront trois enfants, dont un meurt avant d'avoir un an et un autre, à l'âge de 20 ans.

Le prince Alexandre est nommé Gouverneur général du Canada une première fois en 1914, mais il réussit à persuader le roi George V de le laisser partir à la guerre. Il agit comme Grand-Croix de l'Ordre de Saint-Jean de Jérusalem et, de 1923 à 1930, il sert en qualité de gouverneur général et commandant en chef de l'Afrique du Sud. De retour en Angleterre en 1931, il devient gouverneur et constable du château de Windsor.

Après leur mandat au Canada, le comte d'Athlone et la princesse Alice retournent en Angleterre, où ils vivront au palais de Kensington. Le comte d'Athlone est nommé chancelier de la " London University ", fonction qu'il occupera de 1932 à 1955, et la princesse Alice devient la première chancelière de l'université des Antilles en 1950. Le comte meurt en 1957. La princesse Alice retournera à Rideau Hall, en 1959, comme invitée des Vanier. Elle viendra également à Ottawa en 1963 lorsque, en tant que colonel honoraire des " Princess Louise Dragoon Guards ", elle présentera à ce régiment son nouveau drapeau. La princesse Alice s'éteint le 3 janvier 1981 au palais de Kensington, à l'âge de 97 ans.