Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette

  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Histoire

Lord Tweedsmuir 1935-1940

Crédit photo: © Collection de la Couronne, Division des résidences officielles, Commission de la capitale nationaleLorsque lord Tweedsmuir devient gouverneur général, le Canada est honoré d'un couple vice-royal très intellectuel. Lord Tweedsmuir est un auteur prolifique, qui écrit deux ou trois livres par année -- son roman à suspens, Thirty-Nine Steps, deviendra plus tard célèbre lorsqu'Alfred Hitchcock en fera un film. Lady Tweedsmuir écrit de nombreux livres et pièces sous le nom de Susan Buchan.

Durant son mandat comme gouverneur général, lord Tweedsmuir continue d'écrire, et son livre, Augustus, ainsi que son autobiographie, Memory Hold-the-Door, sont rédigés à Rideau Hall. Il poursuit sa carrière d'écrivain, mais il encourage aussi le développement d'une culture véritablement canadienne. En 1936, encouragé par lady Tweedsmuir, il institue les Prix littéraires du gouverneur général, qui sont encore aujourd'hui la reconnaissance la plus prestigieuse du Canada en matière de mérite littéraire.

Lady Tweedsmuir encourage activement l'alphabétisation au Canada. Elle utilise Rideau Hall comme centre pour la distribution de 40 000 livres qui sont envoyés aux lecteurs des régions éloignés de l'Ouest. Son programme est appelé «Bibliothèque des Prairies de lady Tweedsmuir». Lord et lady Tweedsmuir établissent ensemble la première bibliothèque digne de ce nom à Rideau Hall.

Lord Tweedsmuir prend au sérieux ses responsabilités au Canada et s'efforce de rendre utile pour la vie des Canadiens ordinaires la charge de gouverneur général. Selon ses propres mots, «un gouverneur général occupe une position sans équivalent car il est de son devoir de connaître le Canada tout entier ainsi que chacune de ses populations».

Lord Tweedsmuir voyage partout au Canada, y compris jusqu'au Cercle arctique. Il saisit toutes les occasions de parler aux Canadiens et de les encourager à développer leur propre identité. Il veut construire l'unité nationale en abaissant les barrières religieuses et linguistiques qui divisent le pays. Il sait les souffrances qu'ont connues de nombreux Canadiens à cause de la Dépression et souvent il traite avec compassion de leurs difficultés dans ses écrits.

Lord Tweedsmuir est reconnu par l'Université de Glasgow, les universités St. Andrews et McGill, et les universités de Toronto et de Montréal, qui toutes lui confèrent le grade de docteur en droit, et il est fait membre titulaire honoraire et docteur en droit canonique d'Oxford.

Au décès de Sa Majesté le roi George V, en 1936, la façade de Rideau Hall est drapée d'un crêpe noir, et lord Tweedsmuir annule toutes les réceptions durant la période de deuil. Le nouvel héritier du trône, le roi Édouard VIII, abdique peu après pour épouser Wallis Simpson -- ce qui entraîne une crise au sein de la monarchie. Cependant, lorsque le nouveau roi, Sa Majesté George VI, et Sa Majesté la reine Elizabeth, voyagent à travers le Canada en 1939, la visite royale - la première visite d'un souverain régnant au Canada- est extrêmement bien accueillie.

Comme pour beaucoup de gens de son époque, l'expérience de la Première Guerre mondiale convainc lord Tweedsmuir de l'horreur des conflits armés, et, avec le président Roosevelt des ÉtatsUnis et le premier ministre Mackenzie King, il s'efforce de conjurer la menace croissante d'une autre guerre mondiale.

Alors qu'il se rase le 6 février 1940, lord Tweedsmuir est terrassé par une attaque et, dans sa chute, il se blesse grièvement à la tête. Il reçoit les meilleurs soins possibles -- le célèbre médecin canadien Wilder Penfield l'opère deux fois -- mais la blessure se révèle fatale. Le 11 février, dix mois seulement avant l'expiration de son mandat, lord Tweedsmuir décède. Le Premier ministre Mackenzie King exprimera la perte ressentie par tous les Canadiens en lisant les mots suivants à la radio: « Avec le décès de Son Excellence, les Canadiens perdent l'un des plus grands et l'un des plus vénérés de leurs gouverneurs généraux, ainsi qu'un ami qui, dès le jour de son arrivée dans ce pays, s'est mis à leur service. »

C'est la première fois depuis la Confédération qu'un gouverneur général meurt durant son mandat. Après l'exposition solennelle de la dépouille dans la Chambre du Sénat, des funérailles nationales ont lieu à l'église presbytérienne St. Andrews. Puis les cendres de lord Tweedsmuir sont retournées en Angleterre sur le vaisseau de guerre H.M.S. Orion, pour une dernière sépulture à Elsfield.

La vie avant Rideau Hall

Longtemps avant sa nomination à Rideau Hall, lord Tweedsmuir est déjà un auteur célèbre de poèmes, de récits et de romans. Après des études aux universités de Glasgow et d'Oxford, il reçoit une maîtrise ès arts, puis il est admis au barreau en 1901.

Le 15 juillet 1907, lord Tweedsmuir épouse Susan Charlotte Grosvenor, cousine du duc de Westminster. De leur union naîtront quatre enfants, dont deux passeront la plus grande partie de leurs vies au Canada.

Après la Guerre d'Afrique du Sud, il travaille avec lord Milner, haut-commissaire en Afrique du Sud, à la reconstruction de ce pays. Durant la Première Guerre mondiale, il est correspondant du London Times en France, avant de devenir directeur de l'information sous lord Beaverbrook en 1917. Il occupe de nombreux postes, notamment celui de président de la Société historique écossaise, celui d'administrateur de la Bibliothèque nationale d'Écosse et celui de directeur d'une société d'édition et, à deux reprises, il est accepté comme haut-commissaire de Sa Majesté à l'Assemblée générale de l'Église d'Écosse. Lorsque lord Tweedsmuir embrasse la politique en 1927, il est élu député des universités écossaises.

Au moment où il accepte sa nomination comme gouverneur général du Canada, il reçoit une pairie et est créé baron Tweedsmuir d'Elsfield dans le comté d'Oxford, le 1er juin 1935.