Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette

  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Histoire

Le comte de Minto 1898-1904

Crédit photo: © Collection de la Couronne, Division des résidences officielles, Commission de la capitale nationaleLongtemps avant sa nomination à la fonction vice-royale, lord Minto passe plusieurs années au Canada en tant qu'aide de camp auprès du général Middleton durant la deuxième rébellion du Nord-Ouest. Au moment où lord Minto quittera le Canada pour retourner en Angleterre, Sir John A. Macdonald aurait apparemment prédit que ce dernier y reviendrait un jour comme gouverneur général. Cette prophétie devait se réaliser à l'été 1898, lorsque lord Minto est nommé gouverneur général du Canada.

Sir Wilfrid Laurier a écrit que lord Minto « prenait son travail au sérieux »; l'histoire de sa vie révèle qu'il était un homme plein d'énergie ne reculant pas devant ses multiples défis et responsabilités.

Le mandat du gouverneur général Minto est marqué par une période de regain nationaliste accompagné d'une croissance économique et de l'arrivée massive d'immigrants au Canada. Les relations avec les États-Unis sont tendues en raison des différends qui continuent de poser des problèmes entre les deux pays au sujet des frontières et des pêches.

En septembre 1901, après le décès de la reine Victoria, le duc et la duchesse d'York (qui deviendront plus tard le roi George V et la reine Mary) visitent le Canada en compagnie de lord et lady Minto, se rendant jusque dans l'Ouest canadien et au Klondike.

Le gouverneur général, tout comme ses prédécesseurs, entreprend des voyages qui le mènent d'un bout à l'autre du jeune pays -- traversant l'Ontario, le Québec et l'Ouest canadien et visitant les anciens champs de bataille où il avait servi durant la rébellion du Nord-Ouest. Il parcourra l'Ouest canadien avec la police à cheval du NordOuest et admirera les paysages de la campagne québécoise à dos de cheval.

Lord et lady Minto sont des adeptes de sports, et le Minto Skating Club, qu'ils fondent en 1903, donnera au pays de nombreux patineurs célèbres. Excellant tous deux à ce sport, ils organisent de nombreuses réceptions de patinage durant leur séjour à Rideau Hall. L'été venu, la famille Minto aime se promener à bicyclette et jouer à la crosse. En 1901, lord Minto donne son nom à la coupe Minto de la Canadian Lacrosse Association décernée lors des championnats. Amoureux du plein air, il favorise la protection des richesses naturelles et la création de parcs nationaux.

Dans les domaines de l'éducation et de la santé, le gouverneur général Minto encourage une vision avant-gardiste. Selon lui, le progrès au Canada repose sur la promotion du patriotisme et de l'unité, conviction qui se reflète dans son désir de voir l'élaboration d'un programme d'histoire plus exhaustif dans les écoles canadiennes. Face à la crise causée dans le secteur de la santé par l'épidémie de tuberculose, il réagit en aidant à établir la première fondation de lutte contre cette maladie au Canada.

Le gouverneur général Minto s'intéresse en outre vivement au développement de l'armée canadienne en insistant sur la nécessité d'offrir une formation et un perfectionnement professionnel adéquats. Il est nommé lieutenant-colonel honoraire du régiment des Governor General's Foot Guards le ler décembre 1898, puis colonel honoraire, une tradition qui a été conservée jusqu'à nos jours.

En 1904, durant son voyage de retour en Angleterre à la fin de son mandat comme gouverneur général du Canada, Lord Minto écrit dans son journal que son séjour au Canada est terminé et qu'il a été très déchirant pour lui de faire ses adieux à tant d'amis et de quitter un pays qu'il a aimé et qui a eu pour lui de si grands attraits.

La vie du comte Minto avant et après Rideau Hall

Avant de venir au Canada comme gouverneur général, Lord Minto mène une vie remplie d'exploits et d'aventures. À la fin de ses études au collège d'Eton et à l'université Cambridge, il joint les rangs des Scots Fusilier Guards en 1867, à titre d'officier, et combat dans la guerre russo-turque de 1877 et dans la guerre afghane de 1879. En 1881, il devient secrétaire particulier auprès de Lord Roberts et fait partie de l'armée qui occupe l'Égypte en 1882, poursuivant ainsi sa carrière militaire et son expérience de l'administration coloniale.

En 1883, Lord Minto arrive au Canada en tant que secrétaire militaire du gouverneur général Lansdowne. Il est accompagné de sa femme Mary Caroline Grey, qu'il a épousée le 28 juillet de la même année, en Angleterre. Lors de ce premier séjour au Canada, il s'occupe de constituer un corps de volontaires canadiens pour lutter avec l'armée britannique dans la Campagne du Soudan, en 1884. L'année suivante, il agit comme aide de camp du général Middleton durant la Rébellion du Nord-Ouest. Lorsqu'on lui offre le commandement de la Police à cheval du Nord-Ouest, Lord Minto opte plutôt pour une carrière politique en Angleterre.

Sa défaite lors de l'élection générale de 1886 met un terme à ses aspirations politiques. Il s'emploie ensuite avec beaucoup d'enthousiasme à promouvoir la levée de troupes de volontaires en Grande-Bretagne. Il établit au sein de l'armée britannique un régiment auxiliaire de volontaires de temps de paix appelé Border Mounted Rifles, qu'il transformera rapidement en l'un des régiments les plus efficaces en Angleterre.

Après avoir servi comme gouverneur général de 1898 à 1904, Lord Minto devient vice-roi des Indes en 1905, où il institue de nombreuses réformes et continue les traditions qu'il avait établies au Canada. En 1910, il prend sa retraite et retourne en Angleterre où il est nommé Chevalier de l'Ordre de la Jarretière pour services rendus tout au long de sa vie.