Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

Visite du marché automnal annuel de Home Hardware Stores Limited

St. Jacobs (Ontario), le lundi 23 septembre 2013

 

Je suis ravi d’être parmi vous aujourd’hui pour vous parler de l’une de mes passions : donner.

Comme vous le savez peut-être, le bénévolat et la philanthropie sont l’un des piliers que j’ai choisis pour appuyer mon mandat. J’espère donc m’entretenir avec plusieurs différents secteurs de la société canadienne, au cours des prochains mois et des prochaines années, pour rehausser la valeur que j’attache à ces notions.

Le milieu canadien des affaires, dont Home Hardware, est généreux.

Les avantages que vous offrez à la communauté sont importants. Et si l’on ajoute la contribution individuelle des employés qui sont encouragés par l’employeur à prendre congé pour faire du bénévolat, on se rend compte à quel point vous pouvez jouer un rôle crucial au sein de notre société bienveillante.

Ici, chez Home Hardware, vous avez à cœur de donner. Votre présence dans de nombreuses collectivités à travers le pays vous donne l’occasion de donner à l’échelle locale et d’avoir un impact à l’échelle nationale.

En appuyant des œuvres de bienfaisance telles que SickKids Foundation, Olympiques spéciaux Canada, Centraide et Arbres Canada, vous créez un pays meilleur et plus fort.

Les gens qui croient dans le pouvoir de la communauté — des gens comme vous — comprennent que, dans une démocratie, chacun et chacune a quelque chose à donner.

C’est pour cela, en fait, que nous avons tous la responsabilité de faire notre part pour aider. Nous avons le devoir de faire profiter d’autres de notre richesse. Non seulement est-ce la bonne chose à faire, mais c’est la chose intelligente à faire.

Autrement dit, c’est la façon de faire avertie et bienveillante.

Certes, nous savons que notre bienveillance améliore la vie des gens, mais pourquoi est-ce que je dis que c’est la chose intelligente à faire?

Eh bien, les résultats d’un récent sondage sur le bonheur dans le monde, commandé par les Nations Unies, appuient cette théorie. Vous en avez peut-être entendu parler : le Canada se classe au 6e rang.

L’une des conclusions les plus intéressantes de ce sondage est qu’il y a six facteurs clés qui représentent les trois quarts des différences dans le niveau de bonheur ressenti par chaque pays.

Parmi ces facteurs, il y en a plusieurs qui ne nous étonnent pas, notamment l’espérance de vie, la liberté et le PIB par habitant.

Mais il y a deux autres facteurs importants qui sont directement liés au niveau de « bienveillance les uns envers les autres » d’un pays :

1) la générosité des concitoyens;

2) le fait de pouvoir compter sur quelqu’un en période difficile.

Ces critères de mesure peu habituels nous permettent de voir que le succès du Canada est en partie lié à notre compassion en tant que peuple. Étant une nation bienveillante, le Canada se hisse aux premiers rangs, ce qui est en partie grâce aux entreprises partenaires qui donnent généreusement aux Canadiens dans le besoin. En d’autres termes, la « bienveillance » est une façon « avertie » de faire des affaires.

En tant que chef de file du milieu des affaires, avec des succursales dans diverses communautés, votre entreprise contribue à notre bien‑être de tant de manières.

La bienveillance améliore notre nation — en accroissant notre bonheur — et la réussite de notre pays profite à tous, y compris aux entreprises telles que la vôtre. Notre succès est le vôtre.

C’est en travaillant ensemble que nous accomplissons le plus.

Avant de terminer, j’aimerais vous raconter l’une de mes histoires préférées d’une communauté dont les membres ont uni leurs forces et utilisé leur générosité pour surmonter des obstacles.

Cette histoire, qui s’est déroulée dans la région de Waterloo, est tout à fait pertinente, puisque c’est là qu’Home Hardware a connu ses débuts. Avant de déménager à Ottawa, mon épouse, Sharon, et moi vivions sur une ferme.

Un jour, notre voisin Edgar — un aimable et généreux membre de la communauté mennonite locale — était chez nous. Pendant que Sharon examinait le budget de la ferme, elle lui a posé cette question : « Combien m’en coûterait-il de remplacer la grange? » Edgar lui a répondu : « Pourquoi voulez-vous savoir ça? » Alors, Sharon lui a expliqué qu’elle tentait de réduire les frais d’exploitation de la ferme et qu’elle vérifiait la couverture d’assurance. Pour cela, il lui fallait indiquer le coût de la grange au cas où elle serait détruite par le feu.

Edgard lui a dit que ce n’était pas nécessaire qu’elle indique un coût de remplacement, parce que dans un tel cas, les voisins et les membres de la communauté donneraient bénévolement leur temps ainsi que des matériaux de récupération et se rassembleraient pour reconstruire gratuitement la grange. Puis après quelques secondes d’hésitation, il a ajouté : « Il vous suffit d’inscrire un montant de 2 000 $ pour l’achat de nouveaux bardeaux. »

Je me rends bien compte, évidemment, que cette histoire peut paraître extraordinaire. Cependant, je dois avouer que, lors de toutes mes visites à travers le pays, je suis témoin de cette volonté d’aider autrui qui amène les gens à poser des gestes à la fois généreux et pratiques. C’est ainsi que j’en suis venu à utiliser la notion de « corvée de construction de grange » comme métaphore pour expliquer comment nous pouvons bâtir un Canada averti et bienveillant.

Home Hardware a édifié de nombreuses granges d’un bout à l’autre du pays — métaphoriquement dans la plupart des cas, bien que peut-être aussi dans la pratique, vu la nature de votre entreprise! Vous aidez les gens de tant de manières, et je vous en suis reconnaissant.

J’espère que vous saisirez l’occasion de cette rencontre annuelle pour discuter de votre stratégie de dons, afin de trouver des moyens de faire encore plus avec les ressources dont vous disposez et de mieux comprendre ce que vous faites pour le bien de la communauté.

L’avenir est prometteur, lorsque des Canadiens avertis et bienveillants travaillent ensemble à l’édification du pays auquel nous aspirons tous.

Encore une fois, merci pour tout ce que vous faites pour le Canada et pour tout ce que vous donnez.