Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

Remise du Prix du Gouverneur général pour l’entraide

Langley (Colombie-Britannique), le lundi 3 juin 2013

 

Je suis ravi d’être ici pour cette cérémonie de remise très spéciale du Prix du Gouverneur général pour l’entraide.

En novembre 1995, le très honorable Roméo LeBlanc a annoncé la création d’un prix pour rendre hommage aux bénévoles canadiens — ces héros méconnus de nos communautés.

Le Prix pour l’entraide reconnaît les personnes qui consacrent bénévolement de leur temps pour aider les autres et créer une nation plus avertie et bienveillante.

Les récipiendaires d’aujourd’hui ont quant à eux contribué à la création d’un monde plus juste et équitable.

Les membres de l’équipe de baseball de la Petite Ligue de Langley méritent tout particulièrement ce prix. Leur histoire est une véritable source d’inspiration.

Tout a commencé lorsque l’équipe ougandaise qui devait affronter celle de Langley lors de la Série mondiale des Petites Ligues, aux États-Unis, n’a pu participer au tournoi à cause de problèmes de visas. Les jeunes ont dû rester en Ouganda et regarder à la télévision la partie à laquelle ils auraient dû prendre part.

Ruth Hoffman, une citoyenne de Vancouver, ne pouvait tout simplement pas accepter cette injustice. Avec l’aide des jeunes joueurs de Langley et d’autres partenaires, elle a amassé des fonds pour permettre à l’équipe de se rendre en Ouganda et de jouer le match officiel. Langley a perdu la partie 2-1, mais a gagné de nombreux amis et admirateurs, en Ouganda et au pays.

Les fonds amassés ont aussi servi à promouvoir le baseball en Ouganda, ainsi qu’à visiter des communautés et des organismes de bienfaisance locaux. Des liens d’amitié solides ont été tissés entre les joueurs des deux équipes, et un documentaire a été réalisé pour raconter leurs expériences.

Cette remarquable histoire d’entraide et de générosité illustre ce que notre pays a de mieux à offrir. Le Prix pour l’entraide a été institué pour reconnaître des gens exactement comme les joueurs de l’équipe de baseball de la Petite Ligue de Langley, qui ont traversé le monde pour écouter leur sens de la justice et de l’équité.

Les Canadiens repoussent les frontières du bénévolat et adaptent aux réalités du 21e siècle la tradition d’entraide qui anime notre pays. Les bénévoles modernes ont trouvé des façons d’aider que la génération précédente n’aurait jamais pu concevoir. Les retraités puisent dans leurs habiletés, leurs connaissances et leurs expériences pour transmettre leur savoir et aider ceux qui les entourent.

Les nouveaux arrivants font découvrir de nouvelles traditions en matière de don aux Canadiens. De plus, les gens de tout âge et de tout horizon utilisent l’Internet, les médias sociaux et les technologies perfectionnées des communications pour faire du bénévolat virtuel, du microbénévolat et de l’externalisation ouverte, pour ne nommer que ces activités.

Et, finalement, il y a les joueurs de la Petite Ligue de Langley, qui ont trouvé des moyens extraordinaires de donner.

Je me considère privilégié, en tant que gouverneur général, de pouvoir reconnaître l’apport des membres de cette équipe et des gens qui les ont soutenus.

Au nom de tous les Canadiens, je vous remercie de votre bienveillance et votre bonté.