Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

Dévoilement d’un timbre commémorant le 60e anniversaire du couronnement de Sa Majesté la reine Elizabeth II

Rideau Hall, le mercredi 8 mai 2013

 

Bienvenue à Rideau Hall, le lieu de rassemblement du peuple canadien.

Notre pays vient de vivre 12 mois très spéciaux. Les Canadiens de tous les âges, toutes les régions et tous les horizons ont célébré ensemble les 60 ans de règne de Sa Majesté la reine Elizabeth II en tant que chef d’État de notre pays.

De nombreuses célébrations ont eu lieu dans la magnifique salle de bal de cette résidence historique, et nous nous y sommes réunis à plusieurs reprises pour rendre hommage aux récipiendaires de la Médaille du jubilé de diamant.

Nous sommes ici ce matin pour continuer à commémorer le jubilé de diamant de notre souveraine, cette fois en dévoilant un nouveau timbre à l’effigie de Sa Majesté.

Le moment est bien choisi, puisque nous sommes à trois semaines près de la date exacte du couronnement de Sa Majesté à titre de Reine du Canada, il y a six décennies — le 2 juin 1953.

Nous sommes encore plus près de la date d’émission des premiers timbres canadiens de Sa Majesté notre souveraine — le 1er mai 1953. Ces timbres de un et cinq cents montraient la Reine telle qu’elle figurait sur une de ses photographies préférées, qui avait été prise par le photographe canadien réputé Yousuf Karsh.

Notre pays a largement changé depuis ce temps. Toutefois, un aspect de la vie canadienne demeure inchangé. Pendant les six dernières décennies, Sa Majesté a fait preuve d’une constance, d’un dévouement et d’un altruisme perpétuel et inébranlable.

De notre côté, nous avons accueilli Sa Majesté dans nos cœurs et nos foyers. La reine Elizabeth est venue au Canada à 22 reprises, a rencontré des milliers de Canadiens et a visité des centaines de villages et de villes à l’échelle de notre vaste pays. Pour la plupart d’entre nous, Sa Majesté est la seule monarque que nous avons connue.

Le timbre que nous sommes sur le point de dévoiler reflète clairement les liens indestructibles que Sa Majesté entretient avec le Canada. Sur ce timbre, qui s’inspire du portrait exposé dans cette pièce même, Sa Majesté porte ses distinctions honorifiques canadiennes. On aperçoit également derrière elle le drapeau unifolié et, sous sa main, une copie de l’Acte de l’Amérique du Nord britannique, le document qui a donné naissance à la Confédération canadienne.

Je remercie l’artiste canadien distingué Phil Richards, à qui l’on doit ce merveilleux portrait, ainsi que Deepak Chopra et sa talentueuse équipe, à Postes Canada, qui ont produit un superbe timbre. Il représente fidèlement Sa Majesté et rend justice au rôle irremplaçable qu’elle joue dans la vie canadienne.

En réservant un tel honneur à Sa Majesté, nous reconnaissons par le fait même ce que le Canada a de mieux à offrir. Je crois que Sa Majesté serait d’accord avec moi.

Nous célébrons les origines, l’histoire et les traditions de notre pays jusqu’à l’époque, il y a des centaines d’années, où les royaumes européens ont revendiqué ce qui forme aujourd’hui le territoire canadien.

Nous exprimons notre foi dans le système de gouvernement responsable et durable qui est le nôtre et dans la place essentielle et indispensable que la Couronne occupe dans notre mode de vie démocratique.

Et nous manifestons notre engagement à préserver les valeurs vénérables qui forment les assises de notre grand pays — l’égalité, l’équité et la justice.

Notre histoire. Notre mode de vie. Nos valeurs. Sa Majesté y est inextricablement liée. Elle l’est depuis six décennies et le demeurera pour toutes les années à venir de son règne glorieux.

Merci.