Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

Remise du Prix du Gouverneur général pour l’entraide

Rideau Hall, le jeudi 25 avril 2013

 

Nous sommes enchantés de vous recevoir à Rideau Hall, la maison du peuple canadien, le foyer des Canadiens généreux.

Je ne vois pas de meilleur moyen de célébrer la Semaine de l’action bénévole qu’en rendant hommage aux valeureux bénévoles de notre pays.

Pourquoi est-ce si important? Parce que vous donnez votre temps et vos talents non pas dans l’espoir de recevoir un prix ou des éloges, mais parce que vous savez que c’est la bonne chose à faire.

Vous êtes peut-être désarçonnés à l’idée de faire louer vos efforts, mais je tiens à vous dire que vous êtes davantage que des bénévoles. Vous êtes des sources d’inspiration.

J’ai exposé ma vision d’une nation plus avertie et bienveillante et, depuis le début de mon mandat, je rencontre des Canadiens qui s’efforcent de la concrétiser. C’est ce que chacun d’entre vous fait. Par vos efforts, vous faites du Canada un pays meilleur.

Et vous n’êtes pas les seuls.

Dans la dernière année, plus de 250 Canadiens ont reçu le Prix du Gouverneur général pour l’entraide. Chacun des récipiendaires, vous y compris, sait depuis longtemps que pour vivre une vie enrichissante, satisfaisante et constructive, il faut se soutenir les uns les autres, volontairement et généreusement.

C’est ainsi que nous provoquons le changement. Comme l’eau qui ondule dans l’étang, vos bonnes actions irradient vers l’extérieur : vous aidez directement des gens, et, par votre dévouement, vous en inspirez d’autres à faire de même. Voilà l’influence que vous exercez. Voilà le pouvoir d’un bénévole. Et voilà pourquoi vos efforts doivent être reconnus.

Vous venez de partout au pays. Certains d’entre vous font du bénévolat depuis des décennies, tandis que d’autres ont eu un impact profond en peu de temps. Vous avez une famille et une vie en plus de vos activités bénévoles, mais vous arrivez quand même à trouver du temps, de l’énergie et de la compassion.

Vous prenez soin des autres, dans tous les aspects de la vie et d’une multitude de façons — certaines constituant des formes évoluées du bénévolat traditionnel, d’autres des formes entièrement nouvelles.

J’ai incité nos concitoyens à réfléchir à ce qu’ils allaient faire — d’ici le 150e anniversaire de la Confédération en 2017 — pour raffermir leur engagement envers le bénévolat, prôner l’idée que chacun de nous a quelque chose à offrir, et célébrer et reconnaître ces bénévoles qui contribuent à l’édification d’une nation plus avertie et bienveillante.

En ce qui vous concerne, la tâche sera simple. Vous êtes déjà engagés dans le bénévolat; vous prônez déjà le bénévolat comme une valeur canadienne; et, en vous remettant le Prix pour l’entraide, nous célébrons votre contribution à l’amélioration du Canada.

Vous faites de votre communauté un endroit plus merveilleux où tous les citoyens peuvent vivre, grandir et réaliser leur véritable potentiel. Vous montrez aux Canadiens que le bénévolat est une valeur précieuse qui doit être profondément enchâssée dans le tissu de notre nation.

Le thème de la Semaine de l’action bénévole — passion, action et impact — prend vie dans cette pièce, et partout au pays. Je sais que vous porterez fièrement l’épinglette du Prix de l’entraide, car c’est avec fierté que je vous la remets aujourd’hui.

Je vous félicite et vous remercie pour tout ce que vous faites.