Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

Dîner de la fondation La patrie gravée sur le cœur

Toronto, le jeudi 1er novembre 2012

 

C’est un plaisir d’être ici pour rendre hommage à nos hommes et à nos femmes en uniforme.

Récemment, j’ai reçu le premier coquelicot de la campagne nationale de l’année. Celle‑ci précède le Jour du Souvenir, que nous célébrerons dans moins de deux semaines. Le temps est venu de nous rappeler les sacrifices des soldats, ceux blessés dans l’exercice de leurs fonctions et ceux que leurs obligations ont gardés loin de chez eux pendant de longues et difficiles périodes.

Aujourd’hui, nous soulignons le travail acharné de gens qui aident les soldats et les anciens combattants, et les efforts de réadaptation et de réintégration des soldats eux-mêmes après leur retour à la maison.

Depuis des années, la fondation La patrie gravée sur le cœur appuie les soldats blessés et les aide dans leur guérison.

Une activité organisée récemment résume parfaitement la véritable mission de la fondation. Dans le cadre de la marche vers le sommet, un groupe d’anciens combattants ayant subi des blessures physiques ou mentales dans l’exercice de leurs fonctions ont gravi le sommet Island Peak, dans l’Himalaya.

Cette victoire personnelle illustre bien leurs progrès. Je félicite tous les membres de ce groupe d’avoir accepté de raconter leurs difficultés aux Canadiens. Ils sont la preuve que rien ne remplacera jamais le travail acharné et la persévérance, et que l’espoir favorise la guérison.

Finalement, c’est ce qu’offre la fondation La patrie gravée sur le cœur : l’espoir. Elle donne espoir aux soldats et aux familles militaires qui font d’énormes sacrifices. Par notre présence ici, nous reconnaissons notre responsabilité d’apporter aide et soutien à nos anciens combattants.

Bon nombre d’entre vous ici incarnent cet esprit de résilience qui caractérise nos Forces canadiennes. Si je suis fier d’être commandant en chef, c’est entre autres parce que vous inspirez les Canadiens partout au pays, moi y compris, par vos gestes quotidiens, par les gestes accomplis tout au long de votre vie. Vous nous inspirez à devenir meilleurs, à lutter pour une société plus juste et pacifique.

Il y a quelques jours, j’ai eu l’honneur d’assister à la cérémonie de passation du commandement du chef d’état-major de la Défense. Le général Lawson est avec nous aujourd’hui, s’acquittant de ses nouvelles fonctions pour l’une des premières fois. Cependant, je sais déjà toute l’importance qu’il attache à chaque personne placée sous son commandement. Je suis convaincu que les Forces canadiennes sont entre bonnes mains.

Et j’ai constaté que le dévouement — que ce soit à la tête des Forces canadiennes, au sommet d’une montagne ou à l’une des étapes cruciales de la guérison — a une valeur inestimable.

Merci pour tout ce que vous faites pour nos anciens combattants et nos soldats. Merci pour votre soutien.