Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

Campagne nationale du coquelicot

Rideau Hall, le mercredi 24 octobre 2012

 

Mon épouse, Sharon, et moi vous souhaitons la bienvenue à Rideau Hall, la demeure du peuple canadien.

En tant que commandant en chef du Canada, je suis honoré de recevoir le premier coquelicot de la campagne nationale du Coquelicot de 2012. Ici, à Rideau Hall, nous comprenons l’importance du symbolisme pour notre nation. Le coquelicot demeure, sans contredit, notre plus puissant symbole du souvenir.

Cette petite fleur écarlate nous rappelle avec force les sacrifices consentis par les soldats et les anciens combattants canadiens. Elle en dit long sur les tragédies de la guerre.

Le coquelicot est devenu le symbole du souvenir il y a plus de 90 ans, soit après la Grande Guerre, aujourd’hui appelée la Première Guerre mondiale.

Pendant qu’elle faisait rage, on disait de cette guerre qu’elle serait la dernière de toutes, vu son ampleur et la destruction tragique qu’elle a entraînée. Les dévastations de cette guerre auront d’ailleurs inspiré le fameux poème Au champ d’honneur de John McCrae.

En présumant que cette guerre serait la dernière, nous pensions toujours réussir à atteindre nos fins de manière pacifique.

Puisque la Première Guerre mondiale ne fut pas la dernière des guerres, les anciens combattants et leur famille continuent de se sacrifier. En temps de paix comme en temps de guerre, les membres des Forces canadiennes servent loyalement leur pays.

Durant mes deux années à titre de gouverneur général et commandant en chef, j’ai constaté le dévouement et le professionnalisme des membres des Forces canadiennes. Ils sont une source inépuisable d’étonnement et d’inspiration. Sharon et moi avons vu nos soldats au travail, et nous sommes conscients du prix payé par les anciens combattants et leurs proches.

Depuis que nous exerçons les fonctions vice-royales,  nous comprenons encore mieux le devoir de se remémorer le passé.

Le coquelicot, qui abonde dans les champs des Flandres et recouvre la tombe des nombreux soldats qui y sont tombés, nous rappelle d’avoir foi en ceux qui servent.

En donnant le coup d’envoi à la campagne nationale du Coquelicot, nous renouvelons notre engagement solennel à l’égard des anciens combattants.

J’aimerais profiter de l’occasion pour remercier les membres de la Légion royale canadienne de diriger cette importante campagne.

J’aimerais aussi inviter les anciens combattants et leurs proches à visiter notre exposition sur les distinctions honorifiques canadiennes intitulée D’un océan à l’autre : Saluons nos grands Canadiens. Cette exposition gratuite, qui se déroule face à la Colline du Parlement, souligne les réalisations de certains des anciens combattants les plus décorés.

Ensemble, chers Canadiens, souvenons-nous des sacrifices que la guerre a imposés aux soldats et aux citoyens. Rendons hommage aux anciens combattants et à leurs proches en réaffirmant notre engagement à édifier un monde plus juste, équitable et pacifique.

Merci.