Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

Projection spéciale du film Le portrait de l’ONF

Rideau Hall, le lundi 24 septembre 2012

 

Bienvenue à Rideau Hall, la demeure du peuple canadien, pour cette projection spéciale du film Le portrait

Il est tout à fait approprié de pouvoir compter sur la présence ici même aujourd’hui des deux grands sujets du film. Je parle bien sûr de l’artiste Phil Richards ainsi que du portrait officiel de Sa Majesté la Reine qui orne la Salle de bal. 

Ce portrait est destiné à devenir une image emblématique de la Reine du Canada. En 2013, par exemple, Postes Canada produira un timbre commémoratif à l’effigie de ce tableau. Et aujourd’hui, nous verrons comment ce portrait de Sa Majesté la Reine a vu le jour. 

Dans le film, Hubert Davis nous fera non seulement découvrir le processus de création à l’origine de ce tableau, mais aussi la raison d’être derrière la prestation de telles marques d’honneur. En revisitant l’art et la signification du portrait, M. Davis rend hommage à l’un des grands maîtres du portrait. 

C’est bien sûr un grand honneur que d’être choisi pour peindre la Reine, mais il s’agit aussi d’un travail fort complexe. Comme le film le montre, le tableau a été réalisé au prix d’efforts incessants qui ont nécessité des mois de préparation, de conception et de production d’esquisses et de canevas. M. Richards s’est avéré amplement à la hauteur de la tâche, et je pense que nous pouvons tous convenir que le produit final est impressionnant grâce à son travail méticuleux. 

M. Richards, votre grand talent mérite certainement d’être souligné. C’est pourquoi, je suis comblé de voir que l’Office national du film a été en mesure de produire ce court métrage, qui fera désormais partie de notre histoire. 

Depuis des années, l’ONF documente et préserve notre histoire, pour assurer que nous pourrons pour les générations à venir continuer à revivre ensemble nos événements marquants, nos joies et nos peines et nos doux moments de fierté. Grâce aux efforts de tant d’artisans au fil des ans, nous pouvons revoir les nombreux faits marquants de notre histoire à travers la lentille de l’ONF. 

Nous avons parmi nous aujourd’hui de nombreux jeunes Canadiens, dont certains pourraient bien un jour manier une caméra pour documenter de futurs faits notables de notre histoire. J’espère que ce film saura les inspirer et leur donner de nouvelles perspectives sur notre passé. 

M. Richards et M. Davis, je vous offre toutes mes félicitations pour votre succès, et à vous tous ici présents, j’aimerais souhaiter un bon visionnement.

Merci.