Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

Inspection de la Garde de cérémonie

Rideau Hall, le lundi 25 juin 2012

 

Quel spectacle fabuleux! L’apparat et la précision de la garde de cérémonie ne cessent de m’impressionner. Cette année ne fait pas exception.

En tant que commandant en chef, je vous félicite pour tous les efforts déployés en vue d’aujourd’hui. Je me réjouis de votre sens du devoir et de votre respect pour la tradition. C’est d’ailleurs par tradition, année après année, que nous maintenons la garde de cérémonie à Ottawa.

La musique, la marche et votre formation nous rappellent le Canada d’antan. À la vue de vos uniformes, de vos fusils, de vos bonnets emblématiques, au son familier des cornemuses, nous sommes transportés dans l’histoire, obnubilés par cette image de notre passé militaire.

Cette année en particulier, nous avons de nombreuses raisons de célébrer notre histoire. Le 200e anniversaire de la guerre de 1812 nous offre l’occasion idéale de songer au Canada d’avant la Confédération. À cette époque précédant l’unification de notre pays, les premiers Canadiens de tous les horizons — Britanniques, Français, guerriers autochtones, milices volontaires locales, esclaves affranchis et bien d’autres — ont uni leurs forces pour défendre notre patrie.

La garde de cérémonie est en quelque sorte un legs de cette guerre : vous provenez de différents régiments, des forces régulières et de réserve, de l’armée, de la force aérienne et de la marine. Vous êtes réunis ici à Ottawa pour accomplir ces fonctions publiques estivales qui attirent un si grand nombre de visiteurs.

Je sais que les gens qui viennent à Rideau Hall prennent toujours le temps d’observer la relève des sentinelles. Les enfants marchent aux côtés de la courte procession qui défile toutes les heures, à l’heure pile, en essayant de suivre la cadence des soldats. Les Canadiens de tout âge vous prennent en photo, émerveillés par la maîtrise dont vous devez faire preuve pour garder votre poste malgré les éléments.

Parlant de maîtrise, j’en viens à la deuxième célébration d’envergure en 2012 : le jubilé de diamant de Sa Majesté la Reine. Depuis soixante ans, la Reine est un véritable modèle de maîtrise, mais également du sens du devoir auquel nous aspirons tous. Que je sois au Canada ou à l’étranger, jamais je n’oublie que je représente non seulement notre pays, mais aussi la Couronne canadienne. 

Sa Majesté nous inspire par son dévouement à l’égard du service, tout comme les membres des Forces canadiennes nous touchent par leur engagement à servir les autres.

J’ai souvent eu la chance de voir ce que vous faites pour notre pays. Et j’ai souvent eu le privilège de vous honorer publiquement pour ce que vous faites pour notre pays.

Aujourd’hui, nous avons autant de raisons de célébrer l’avenir que le passé.

Avec l’arrivée de l’été et la venue prochaine de la fête du Canada, il est temps de nous consacrer à notre famille et à l’édification de communautés plus fortes.

Vous représentez à la fois le passé et l’avenir, mais, plus que tout, vous représentez l’union des Canadiens. C’est en travaillant ensemble que nous arriverons à créer une nation plus avertie et bienveillante, où tous auront la chance de réaliser leurs rêves.

Je vous remercie de vous consacrer ainsi au service, et je vous souhaite un été magnifique.