Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

Le Prix pour l’entraide : Célébrons nos héros méconnus

Le 17 avril 2012


Photo de groupe de la remise du Prix pour l'entraide

Nous sommes sans contredit une nation bienveillante. J’en ai été témoin à maintes reprises, et les statistiques le prouvent amplement. Par exemple, en 2010, les Canadiens ont consacré au bénévolat un nombre incroyable d’heures équivalant à plus d’un million d’emplois à temps plein.

Derrière ces statistiques, il y a des personnes, des Canadiennes et des Canadiens ordinaires qui font des choses extraordinaires pour leur collectivité et pour leur pays. Aujourd’hui, j’ai eu l’honneur de célébrer les réalisations de 28 de ces personnes, en leur remettant le Prix du Gouverneur général pour l’entraide. Ce prix est avant tout une marque de reconnaissance de notre pays envers des bénévoles dont le travail inlassable et le dévouement contribuent, jour après jour, à l’amélioration du bien-être de leurs communautés. Cette récompense est également une façon d’encourager d’autres citoyens à donner de leur temps et de leurs talents.

J’invite tous les Canadiens à lire les réalisations des récipiendaires honorés aujourd’hui. Leurs histoires sont tantôt émouvantes, tantôt innovatrices, mais toujours inspirantes. Lors de votre lecture, réfléchissez à ce que vous pouvez apporter à votre collectivité, car même le plus petit geste de bonté peut changer des vies.

Depuis le début de mon mandat, j’insiste sur l’importance de créer une nation toujours plus avertie et plus bienveillante. Chaque jour, d’un bout à l’autre du pays, les bénévoles aident, de mille et une manières, si modestes soient-elles, à nous rapprocher de cet objectif.  Le défi qui se présente à nous maintenant est d’adapter cette tradition de bénévolat à l’ère nouvelle dans laquelle nous vivons. Une ère où les besoins communautaires évoluent. Une ère où l’intégration des nouvelles technologies au secteur bénévole permet de redéfinir notre façon de donner. Une ère où les idées des néo‑Canadiens et des jeunes Canadiens modifient notre façon de voir le bénévolat. 

Le Prix du gouverneur général pour l’entraide est un symbole de la valeur que notre société accorde à l’acte de donner. Tout au long de mon mandat, je continuerai de rendre hommage à nos Canadiens bienveillants, à faire connaître leurs histoires et à encourager ce pays à mettre à profit notre potentiel et notre compassion. J’en profite pour inciter tous les citoyens à proposer la candidature d’une Canadienne ou d’un Canadien bienveillant de leur collectivité. Trop de ces héros méconnus sont restés dans l’ombre.Ensemble, nous pouvons ainsi célébrer ceux qui ont œuvré sans relâche et d’une manière désintéressée pour le bien de leurs concitoyens.

Nous sommes un pays bienveillant. Alors prouvons-le!

David