Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

Le gouverneur général remet 46 Décorations pour actes de bravoure

le 21 février 2012

Le gouverneur général remettra 46 Décorations pour actes de bravoure

OTTAWA — Son Excellence le très honorable David Johnston, gouverneur général du Canada, remettra 3 Étoiles du courage et 43 Médailles de la bravoure au cours d’une cérémonie à Rideau Hall, le vendredi 24 février 2012, à 10 h 30.

Les Décorations pour actes de bravoure ont été créées en 1972 afin de rendre hommage aux personnes qui ont risqué leur vie pour tenter de sauver ou de protéger une autre personne. La Croix de la vaillance (C.V.) reconnaît les actes de courage vraiment remarquables accomplis dans des circonstances extrêmement périlleuses; l’Étoile du courage (É.C.), des actes de courage remarquables accomplis dans des circonstances très périlleuses; et la Médaille de la bravoure (M.B.), des actes de courage accomplis dans des circonstances dangereuses.

L’horaire de la cérémonie, la liste des récipiendaires, les citations ainsi qu’une fiche d’information sur les Décorations pour actes de bravoure sont joints au présent communiqué.

– 30 –

Renseignements aux médias
Marie-Ève Létourneau
Bureau de presse de Rideau Hall
613-998-0287
marie-eve.letourneau@gg.ca
www.gg.ca


HORAIRE DE LA CÉRÉMONIE

Les membres des médias sont priés d’observer l’horaire suivant :

9 h 45 :            Arrivée des médias à Rideau Hall
10 h 30 :          Début de la cérémonie
                       Le gouverneur général prend la parole
                       Le gouverneur général remet les décorations
12 h :               Entrevues avec les récipiendaires 


 RÉCIPIENDAIRES

ÉTOILE DU COURAGE

L’agent David Edgar, É.C.

Barrie (Ont.)

L’agent Clayton Speers, É.C.

Stayner (Ont.)

Kenneth Franklin Lehman, É.C.

Espanola (Ont.)

MÉDAILLE DE LA BRAVOURE

Paul George Akehurst, M.B

Ottawa (Ont.)

Le gendarme Andrew Curtis Ashton, M.B.

Morinville et Fort McMurray (Alb.)

Michel Bérubé, M.B.

La Tuque (Qc)

Le caporal Joseph Léandre Mickaël Couture, M.B.

Magog et Québec (Qc)

L’agent Scott Dargie, M.B.

Oshawa (Ont.)

Steve Degrace, M.B.

Beresford (N.-B.)

Le matelot de 1re classe David J. S. Denman, M.B.

Shearwater (N.-É.)

L’agente Karen Mary Desaulniers, M.B.

Ottawa (Ont.)

L’agent Patrick Duerden, M.B.

Oakville et Milton (Ont.)

L’adjudant-chef Anthony Eric Fequet, M.B., C.D. (retraité)

Bonne-Espérance (Qc) et
Amherstview (Ont.)

Le sergent Lorraine Fequet, M.B., C.D.

Ottawa et Amherstview (Ont.)

L’agent Avery Curt Flanagan, M.B.

Ottawa (Ont.)

L’adjudant Marc Joseph Fortin, M.B., C.D. (retraité)

Notre-Dame-d’Hébertville et
Gatineau (Qc)

Monique Gagnon, M.B.

Petit-Rocher (N.-B.)

Kevin Gooding, M.B.

Stoney Creek (Ont.)

Donald George Gough, M.B.

Summerland (C.-B.)

Jewel James, M.B.

Kirkland Lake et Swastika (Ont.)

Bernard Keetash, M.B.

Mishkeegogamang (Ont.)

Richard Kelly, M.B. (à titre posthume)

Oshawa (Ont.)

Lana Mae Krieser, M.B.

Brandon, Man.

Jonathan Yvan Leblond, M.B.

Embrun (Ont.)

L’agent George J. MacNeil, M.B.

Kenora (Ont.)

William Edward Lance Matthews, M.B.

Mansfield (Ont.)

L’agent Kris Miclash, M.B.

Kenora (Ont.)

Ross P. Moore, M.B.

Dwight (Ont.)

Tina Maryann Moores, M.B.
(à titre posthume)

Grand Falls-Windsor (T.-N.-L.)

Peter Nesbeth, M.B.

Ottawa (Ont.)

L’agent Allen George Percival, M.B.

Ottawa (Ont.)

Le sergent John K. Potts, M.B.

Hastings et Larder Lake (Ont.)

Lindsy Richardson, M.B.

Ottawa (Ont.)

Madden Sarver, M.B.

100 Mile House (C.-B.)

Le major Ryan Denis Smid, M.B., C.D.

Edmonton (Alb.)

Elaine Kathryne Spray, M.B.
(à titre posthume)

Lundar (Man.)

Jakki Spray, M.B.

Lundar (Man.)

L’agente Michelle L. Stinson, M.B.

La Ronge (Sask.) et
Kirkland Lake (Ont.)

Chance William Gene Stewart, M.B.

Vancouver (C.-B.)

Colleen Taylor, M.B.

Ottawa (Ont.)

Frank William Taylor, M.B.

Ladysmith (C.-B.)

Kevin Thomas, M.B.

Oshawa (Ont.)

Philbert Truong, M.B. (à titre posthume)

Victoria (C.-B.)

L’agent Christopher C. Wells, M.B.

Wetaskiwin (Alb.)

Ian Joseph Wheeler, M.B., C.D.

St. John’s (T.-N.-L.)


CITATIONS

ÉTOILE DU COURAGE

L’agent David Edgar, É.C.
Barrie (Ontario)
L’agent Clayton Speers, É.C.
Stayner (Ontario)
Étoile du courage

Le 5 juillet 2009, les agents David Edgar et Clayton Speers, du Service de police de Barrie, ont risqué leur vie dans l’exercice de leurs fonctions, à Barrie, en Ontario. Les agents escortaient un homme agité quand, soudainement, celui-ci a poignardé l’agent Speers au cou. L’agent Edgar s’est alors élancé pour aider son collègue, mais l’homme affolé l’a poignardé dans le cou également. En dépit de leurs blessures, les agents ont tiré sur leur assaillant, qui s’enfuyait en direction des commerces avoisinants tout en brandissant son couteau. Bien qu’il perdait beaucoup de sang, l’agent Edgar a poursuivi le suspect, qui refusait d’abandonner son arme. Comme il craignait pour la sécurité du public, il s’est résigné à tirer sur l’homme, portant un coup mortel. Les agents grièvement blessés ont ensuite été conduits à l’hôpital pour y recevoir des soins.

Kenneth Franklin Lehman, É.C.
Espanola (Ontario)
Étoile du courage

Le 22 mars 2009, Kenneth Lehman a risqué sa vie pour secourir un homme d’un appartement en feu à Espanola, en Ontario. M. Lehman passait en voiture devant l’immeuble, lorsqu’il a vu l’incendie. Il a enfoncé la porte arrière et a immédiatement été confronté à une épaisse fumée noire et une chaleur intense. En rampant, il a avancé à tâtons jusqu’à ce qu’il trouve un homme inconscient. Soudain, une explosion dans l’appartement a obligé M. Lehman à sortir rapidement la victime dans le corridor. Il a ensuite déclenché l’alarme et ouvert la porte d’entrée principale pour que des gens puissent entrer et aider à évacuer d’autres locataires. Ce jour-là, malgré ses blessures graves, la victime a survécu grâce aux efforts courageux de M. Lehman.


MÉDAILLE DE LA BRAVOURE

Paul George Akehurst, M.B.
Ottawa (Ontario)
L’agente Karen Mary Desaulniers, M.B.
Ottawa (Ontario)
L’adjudant-chef Anthony Eric Fequet, M.B., C.D. (retraité)
Bonne-Espérance (Québec) et Amherstview (Ontario)
Le sergent Lorraine Fequet, M.B., C.D.
Amherstview et Ottawa (Ontario)
L’agent Avery Curt Flanagan, M.B.
Ottawa (Ontario)
L’adjudant Marc Joseph Fortin, M.B., C.D. (retraité)
Notre-Dame-d’Hébertville et Gatineau (Québec)
L’agent Allen George Percival, M.B.
Ottawa (Ontario)
Le major Ryan Denis Smid, M.B., C.D.
Edmonton (Alberta)
Médaille de la bravoure

Le 12 octobre 2007, une fourgonnette qui avait fait une embardée a sombré dans le canal Rideau, à Ottawa, en Ontario. Témoins de la scène, Lorraine et Tony Fequet ont alors plongé pour porter secours au conducteur, sans penser au danger qu’ils couraient. Par une vitre entrouverte de l’auto, Mme Fequet a maintenu la tête du conducteur hors de l’eau alors que MM. Akehurst, Fortin et Smid sautaient dans le canal pour lui prêter main-forte. Pendant que MM. Fortin et Smid essayaient de fracasser la vitre de la portière, M. Akehurst a réussi à introduire un bras et à détacher la ceinture de sécurité. C’est alors que les agents Desaulniers, Flanagan et Percival sont arrivés sur les lieux. Ils ont sauté à l’eau en emportant le coussin de leur siège et se sont rendus jusqu’à la fourgonnette à la nage. Grâce à l’aide des autres sauveteurs, ils ont ramené le conducteur sur la terre ferme, leur coussin de siège tenant lieu de dispositif de flottaison. Malheureusement, le conducteur n’a pas survécu.

Le gendarme Andrew Curtis Ashton, M.B.
Morinville et Fort McMurray (Alberta)
L’agent Christopher C. Wells, M.B.
Wetaskiwin (Alberta)
Médaille de la bravoure

Le 25 décembre 2007, le gendarme Andrew Ashton, de la GRC, et l’agent Christopher Wells, du Service de police de Louis Bull, ont rescapé une femme d’une maison qui était la proie des flammes, à Hobbema, en Alberta. Répondant à un appel de détresse au sujet d’une femme qui menaçait de se suicider, les policiers ont vu de la fumée qui s’échappait des soffites de sa maison. Le gendarme Ashton a défoncé la porte et est entré, mais a dû rebrousser chemin devant la fumée et la chaleur intense qui se dégageaient. Avec l’aide d’autres policiers, ils ont brisé les fenêtres du rez-de-chaussée tandis que les flammes se propageaient rapidement à l’intérieur. Le gendarme Ashton a encore une fois rampé par la porte d’entrée et jusqu’à l’étage pendant que l’agent Wells grimpait par l’une des fenêtres du haut. Ils ont trouvé la victime inconsciente et l’ont passée par la fenêtre aux autres policiers qui attendaient à l’extérieur. La femme a survécu, en grande partie grâce à la persévérance dont ont fait preuve les deux hommes ce jour-là.

Michel Bérubé, M.B.
La Tuque (Québec)
Médaille de la bravoure

Le 29 mars 2009, Michel Bérubé a sauvé son frère aîné, qui était en train de sombrer dans la rivière Saint-Maurice avec sa motoneige, en Haute-Mauricie, au Québec. M. Bérubé et son frère se suivaient depuis un certain temps quand ce dernier s’est aventuré dans une zone où la glace trop mince a cédé. Tentant de le sauver, M. Bérubé est lui aussi tombé en eau profonde. Il est parvenu à calmer suffisamment son frère, pris de panique, pour pouvoir le hisser sur de la glace plus épaisse, avant de ressortir de l’eau. Pendant les heures qui ont suivi, M. Bérubé a traîné son frère, alors sans réaction, le long du rivage, ne ménageant aucun effort pour le garder au chaud. C’est ainsi qu’il l’a emmené jusqu’à un chalet dans la forêt, d’où il a pu demander de l’aide.

Le caporal Joseph Léandre Mickaël Couture, M.B.
Magog et Québec (Québec)
Médaille de la bravoure

Le 13 septembre 2009, le caporal Mickaël Couture a risqué sa vie sciemment pour secourir le conducteur blessé d’un véhicule en feu, en Afghanistan. Le véhicule militaire était chargé de munitions lorsqu’il a été frappé par un engin explosif improvisé. Une fois la poussière de l’explosion retombée, quatre des passagers avaient réussi à s’échapper du brasier pour se mettre à l’abri. Le caporal Couture, qui voyageait dans un autre véhicule, a alors appris que le conducteur se trouvait toujours dans le véhicule en flammes. N’écoutant que son courage, il s’est précipité vers le véhicule, se parant des munitions qui fusaient dans tous les sens. Il a vite repéré le conducteur, l’a extirpé du véhicule et l’a emmené en lieu sûr. Même après avoir compris que le conducteur avait succombé à l’accident, le caporal Couture est demeuré à ses côtés, derrière un mur les protégeant des projectiles.

L’agent Scott Dargie, M.B.
Oshawa (Ontario)
Richard Kelly, M.B. (à titre posthume)
Oshawa (Ontario)
Kevin Thomas, M.B.
Oshawa (Ontario)
Médaille de la bravoure

Le 29 novembre 2008, Richard Kelly ainsi que l’agent Scott Dargie et Kevin Thomas ont risqué leur vie en tentant de maîtriser un homme violent, à Oshawa, en Ontario. Un homme armé s’était introduit dans la résidence de M. Kelly et avait attaqué son épouse et ses deux plus jeunes fils. M. Kelly a été poignardé à maintes reprises par l’intrus alors qu’il tentait de le tenir à l’écart des autres membres de la famille qui se trouvaient dans la maison. Malgré ses blessures, M. Kelly a réussi à arracher le couteau que tenait l’attaquant et à le lancer au sous-sol. Il est ensuite sorti à l’extérieur en titubant, avant de s’affaisser. L’agent Dargie est alors arrivé sur les lieux et a été confronté à l’agresseur qui s’est élancé sur lui, un marteau à la main. L’agent Dargie a pointé son arme à feu sur l’homme, en lui ordonnant de déposer son marteau, mais l’homme perturbé s’est précipité dans une autre habitation, où il a menacé de frapper la personne âgée qui s’y trouvait. L’agent Dargie l’a suivi et a tiré deux coups de feu, réussissant ainsi à l’immobiliser. Il a ensuite traîné à l’extérieur l’homme qui se débattait et, avec l’aide de M. Thomas, a pu le maîtriser. Malheureusement, cette tragédie a coûté la vie à M. Kelly, son épouse et un de leurs fils.

La décoration décernée à M. Kelly sera remise à ses fils, MM. Brandon Kelly et Riley Kelly.

Steve Degrace, M.B.
Beresford (Nouveau-Brunswick)
Monique Gagnon, M.B.
Petit-Rocher (Nouveau-Brunswick)
Médaille de la bravoure

Le 18 septembre 2009, Steve Degrace et Monique Gagnon se sont portés au secours d’un homme dans une maison en flammes, à St. Margarets, au Nouveau-Brunswick. La victime avait essayé d’éteindre un incendie survenu dans la cuisine, mais le feu s’était rapidement propagé à d’autres pièces de la maison. À la vue de la fumée, M. Degrace et Mme Gagnon se sont précipités jusqu’à la maison. À deux reprises, M. Degrace est entré mais n’a pu trouver qui que ce soit. Puis, Mme Gagnon et lui sont entrés une troisième fois et ont trouvé un homme dans la cuisine. Des flammes s’échappaient des fenêtres et une épaisse fumée noire remplissait la maison. Saisissant la victime qui était en proie à l’agitation, ils ont tenté de l’amener vers la sortie, mais l’homme est alors tombé. Avec beaucoup de difficulté, ils ont néanmoins réussi à le traîner jusqu’à l’extérieur. La victime n’a malheureusement pas survécu.

Le lieutenant de vaisseau André D. Bard, M.B.
Esquimalt (Colombie-Britannique)
Le matelot de 1re classe David J. S. Denman, M.B.
Shearwater (Nouvelle-Écosse)
Médaille de la bravoure

Le 23 septembre 2009, le lieutenant de vaisseau André Bard et le matelot de 1re classe David Denman, qui formaient une équipe de plongée, ont mis leur vie en péril pour retrouver un engin susceptible d’être toujours chargé dans un étang de Stewiacke, en Nouvelle-Écosse. Des grenades avaient été lancées dans ce vaste étang, mais l’une d’elles s’était avérée défectueuse et posait un grave danger. En scrutant les eaux troubles à l’aide d’un détecteur de mines métalliques, l’équipe de plongeurs a finalement repéré la grenade non explosée, qui était enfouie profondément dans la vase. On l’a ensuite transportée en lieu sûr pour la faire détoner. Le lieutenant Bard et le matelot de 1re classe Denman ont poursuivi leur recherche minutieuse et ont récolté d’autres fragments d’armes dans l’étang.

La décoration décernée au lieutenant de vaisseau Bard lui sera remise à une date ultérieure.

L’agent Patrick Duerden, M.B.
Oakville et Milton (Ontario)
Médaille de la bravoure

Le 8 août 2006, l’agent Patrick Duerden, du Service de police de Toronto, est entré dans une maison en flammes dans l’ouest de la ville pour secourir la personne âgée qui y demeurait. En arrivant sur les lieux, l’agent Duerden a constaté que la fumée envahissait la maison. Il est entré par la porte arrière, mais a vite dû rebrousser chemin à cause de l’épaisse fumée. Il est entré de nouveau dans la maison et, malgré le manque de visibilité, il a trouvé la victime qui était inconsciente dans un couloir près des flammes. Marchant à tâtons pour trouver son chemin vers la porte arrière, il a tiré la dame, qui souffrait de graves brûlures, jusqu’à l’extérieur juste au moment où le service des incendies arrivait. La victime n’a malheureusement pas survécu.

Kevin Gooding, M.B.
Stoney Creek (Ontario)
Médaille de la bravoure

Le 21 novembre 2008, Kevin Gooding s’est exposé à un danger considérable quand il a extrait un homme d’un véhicule en flammes, à Hamilton, en Ontario. M. Gooding a aperçu un véhicule, dont la maîtrise avait échappé à son conducteur, heurter le garde-fou avant de traverser la route en effectuant des tête-à-queue. Sous le choc, le véhicule a pris feu. Alors que les flammes s’échappaient de la vitre arrière qui avait volé en éclats, M. Gooding est accouru jusqu’au véhicule où il s’est frénétiquement servi de ses mains et de ses pieds pour tenter d’ouvrir la portière endommagée du passager. À l’intérieur, une épaisse fumée noire remplissait le véhicule et les flammes s’étaient propagées jusqu’à l’arrière du siège du conducteur, mettant feu à la chevelure et au manteau de la victime. M. Gooding a réussi à ouvrir la portière et à détacher la ceinture de sécurité du conducteur. Après avoir sorti la victime du véhicule, M. Gooding a éteint les flammes sur le corps de l’homme et l’a aidé à marcher jusqu’en lieu sûr.

Donald George Gough, M.B.
Summerland (Colombie-Britannique)
Médaille de la bravoure

Le 23 mai 2007, dans le parc Manning, en Colombie-Britannique, Donald Gough a sauvé un homme âgé de la noyade dans la rivière Similkameen. La victime avait perdu le contrôle de son véhicule, qui s’était retrouvé à l’envers au milieu de la rivière. Tout à coup, la voiture s’est retournée à l’endroit et s’est coincée dans des rochers, permettant à la victime de sortir par la vitre brisée et de s’appuyer sur le bord de la portière. M. Gough est alors arrivé et a rapidement pris la situation en main en disant aux autres témoins de se placer à divers endroits au bord de la rivière afin de ne pas perdre la victime de vue. Il est ensuite retourné à son bureau, situé près de là, et est revenu avec quatre boyaux d’incendie attachés ensemble. Après en avoir fixé une extrémité autour de sa taille, M. Gough s’est avancé dans l’eau glacée et, luttant avec beaucoup de difficulté contre le courant, il a rejoint la victime qui était à peine consciente. Il a attaché le boyau autour du torse de la victime et a dit aux autres, sur la rive, de les tirer vers eux. À la fin, M. Gough a lâché le boyau et s’est laissé entraîner par le courant, avec la victime, jusqu’à ce qu’ils puissent atteindre la rive. La victime, qui souffrait d’hypothermie, a survécu.

Jewel James, M.B.
Kirkland Lake et Swastika (Ontario)
Le sergent John K. Potts, M.B.
Hastings et Larder Lake (Ontario)
L’agente Michelle L. Stinson, M.B.
La Ronge (Saskatchewan) et Kirkland Lake (Ontario)
Médaille de la bravoure

Le 23 octobre 2008, Jewel James ainsi que le sergent John Potts et l’agente Michelle Stinson de la Police provinciale de l’Ontario ont pénétré dans une habitation en feu pour porter secours à un couple âgé, à Larder Lake, en Ontario. Le sergent Potts et l’agente Stinson, qui n’étaient pas de service ce jour-là, roulaient en voiture lorsqu’ils ont aperçu de la fumée qui s’échappait de la corniche d’une maison. Ils ont alors couru jusqu’à la maison, au moment où Mme James arrivait pour prêter main-forte. Ils se sont dirigés vers la cuisine, où ils ont trouvé une femme qui n’était pas consciente de l’incendie. L’agente Stinson et Mme James ont escorté la femme à l’extérieur, tandis que le sergent Potts repérait un homme endormi dans une des chambres. Le sergent Potts a accompagné l’homme à l’extérieur en bravant les flammes qui avaient commencé à se répandre dans l’entrée. Il est ensuite retourné à l’intérieur une dernière fois pour s’assurer qu’il ne restait plus personne, pendant que l’agente Stinson et Mme James tenaient la garde à l’entrée pour empêcher le couple désespéré de rentrer dans leur maison. Une minute après que le sergent Potts soit ressorti, la maison tout entière brûlait.

Bernard Keetash, M.B.
Mishkeegogamang (Ontario)
Mark Montour, M.B.
Mishkeegogamang (Ontario)
Jeffrey W. Neekan Sr., M.B.
Thunder Bay (Ontario)
Médaille de la bravoure

Le 26 janvier 2008, Bernard Keetash, Mark Montour et Jeffrey Neekan ont rescapé un garçon de 13 ans d’une maison en flammes, à Mishkeegogamang, en Ontario. Lorsque l’incendie a éclaté dans la maison, les occupants ont pu sortir en lieu sûr accompagnés de tous leurs enfants, sauf un. Désespérés, les parents ont crié aux voisins que le garçon se trouvait encore dans la maison. MM. Keetash, Montour et Neekan se sont drapés de serviettes humides et sont montés à l’étage en dépit de la chaleur intense. Après avoir trouvé le garçon, M. Keetash l’a soulevé et l’a sorti du brasier. Bien qu’ayant subi des brûlures et ayant inhalé de la fumée, la victime a survécu grâce à ses trois courageux sauveteurs.

Les décorations décernées à M. Montour et à M. Neekan leur seront remises à une date ultérieure.

Lana Mae Krieser, M.B.
Brandon (Manitoba)
Médaille de la bravoure

Le 8 juin 2009, Lana Krieser a secouru un garçon de 11 ans qui avait été électrocuté pendant une excursion scolaire, à Clear Lake, au Manitoba. Alors qu’ils marchaient le long d’une piste, le garçon et un de ses amis ont remarqué une lueur orange qui provenait d’un buisson. Arrivés sur les lieux, les jeunes ont découvert le corps d’un chevreuil qui gisait sur le sol. En partant, la victime a glissé sur l’herbe mouillée et, dans sa chute, a touché un fil électrique sous tension. Son ami a couru chercher Mme Krieser qui s’est précipitée sur place où elle a vu le garçon en proie à des convulsions et un petit feu de broussailles non loin de là. Au péril de sa vie, Mme Krieser s’est approchée du garçon et a subi un choc électrique quand elle a tenté de le déplacer. Elle a reculé un moment, puis elle a saisi les vêtements du garçon et a réussi à le traîner à quelques pieds de là jusqu’à ce que des secours arrivent. Mme Krieser savait qu’il était dangereux de déplacer quelqu’un qui est en contact avec un fil électrique, mais par son geste, elle a sauvé la vie du garçon.

Christian Leblond, M.B.
Québec (Québec)
Jonathan Yvan Leblond, M.B.
Embrun (Ontario)
Médaille de la bravoure

Le 22 juillet 2008, Jonathan et Christian Leblond, deux frères, se sont mis en péril pour se porter au secours de leur mère, qui venait d’être blessée par balle par son ancien compagnon, à Ottawa, en Ontario. À la suite d’une dispute qui avait mis un point final à leur relation, l’homme est retourné chez la dame en pleine nuit et a tiré sur elle. Au mépris de leur propre sécurité, Jonathan et Christian se sont précipités dans la pièce pour aider leur mère, sous les yeux de son agresseur qui était en état d’ivresse, l’arme à la main. Pendant qu’il essayait d’arrêter l’épanchement de sang, Jonathan, alors âgé de 16 ans, a calmement ordonné à l’assaillant d’appeler le 911. Pendant ce temps, Christian, âgé de 13 ans, est allé en toute hâte chercher leur voisin, puis il a continué à exercer une pression sur la blessure de sa mère. Jonathan et Christian ont fait preuve d’un courage hors du commun lorsqu’ils ont secouru leur mère, qui a survécu à cette épreuve.

La décoration décernée à M. Christian Leblond lui sera remise à une date ultérieure.

L’agent George J. MacNeil, M.B.
Kenora (Ontario)
L’agent Kris Miclash, M.B.
Kenora (Ontario)
Médaille de la bravoure

Le 4 mai 2007, les agents George MacNeil et Kris Miclash, du corps policier Treaty Three, ont risqué leur vie pour appréhender un homme armé, dans la communauté de la Première nation Grassy Narrows, en Ontario. Les agents ont été confrontés à un homme qui tirait des balles en rafale avec un fusil à pompe de calibre .223. S’abritant derrière leur véhicule, les agents MacNeil et Miclash ont ordonné à l’attaquant de déposer son arme. Sans se préoccuper des passants, le suspect enivré s’est approché de plus en plus près des agents en tirant deux fois dans leur direction. Durant cette intense confrontation, les agents, craignant pour leur vie et pour la sécurité des gens qui observaient la scène, ont tiré sur l’homme, qui s’est alors affaissé en laissant tomber son fusil. Les agents lui ont ensuite retiré l’arme et l’ont maîtrisé en attendant l’arrivée de l’ambulance.

William Edward Lance Matthews, M.B.
Mansfield (Ontario)
Médaille de la bravoure

Le 16 mars 2009, Lance Matthews a prêté secours à une femme âgée lors de l’incendie d’une maison, dans le canton de Mulmer, en Ontario. Ayant aperçu de la fumée qui s’échappait d’une maison voisine, M. Matthews a appelé le 911 et s’est rendu sur les lieux en voiture. À son arrivée, il a vu le feu qui faisait rage et est entré dans la maison en enfonçant la porte verrouillée à l’aide d’un outil. Dans l’épaisse fumée noire, il a trouvé la dame inconsciente à mi-chemin dans l’escalier. Il l’a soulevée et l’a transportée en lieu sûr; elle souffrait de graves brûlures. Il a ensuite tenté de retourner dans la maison pour en sortir le mari handicapé, mais n’a pu entrer dans le brasier. Malheureusement, les deux victimes sont décédées.

Ross P. Moore, M.B.
Dwight (Ontario)
Médaille de la bravoure

Le 15 mars 2007, Ross Moore a rescapé un homme dont la motoneige avait fait céder la glace mince de la rivière Oxtongue, à Dwight, en Ontario. De chez lui, M. Moore a entendu un appel à l’aide et s’est vite rendu à la rivière. Un jeune homme s’agrippait à la glace et luttait contre un fort courant. Sans hésiter, M. Moore s’est accroupi sur la glace et s’est approché de la victime. Il a enlevé son chandail et lui en a tendu l’une des manches. Autour d’eux, les deux hommes pouvaient voir la glace se briser. Une fois sortie de l’eau, la victime, qui souffrait d’hypothermie, a été emmenée chez M. Moore jusqu’à l’arrivée des secours.

Brian Dean Fowlow, M.B.
Happy Valley-Goose Bay (Terre-Neuve-et-Labrador)
Dennis William Robert Fowlow, M.B.
Buchans (Terre-Neuve-et-Labrador)
Tina Maryann Moores, M.B. (à titre posthume)
Grand Falls-Windsor (Terre-Neuve-et-Labrador)
Sharon Rose Sparkes, M.B.
Grand Falls-Windsor (Terre-Neuve-et-Labrador)
Médaille de la bravoure

Le 15 août 2009, Brian Fowlow, Dennis Fowlow, Tina Moores et sa sœur, Sharon Sparkes, ont joué un rôle prépondérant dans le sauvetage d’une fillette qui était sur point de se noyer, dans un endroit appelé Little Sandy, près de Buchans, à Terre-Neuve-et-Labrador. L’enfant jouait dans l’eau avec une amie lorsqu’elle a glissé d’un banc de sable et s’est retrouvée en eau profonde. Son amie, plus âgée, a alerté Mme Moores, qui a immédiatement plongé dans le lac pour atteindre la victime. Lorsqu’elle l’a rejointe, Mme Moores a tenu la tête de l’enfant hors de l’eau, mais se débattait pour ne pas sombrer sous la surface. Mme Sparkes est alors venue à leur secours, a agrippé la fillette et l’a traînée en direction de la grève, luttant contre le courant vigoureux. Au même moment, Dennis et Brian Fowlow les ont rejointes à la nage, alors que d’autres personnes arrivaient à leur hauteur en bateau et hissaient à bord la fillette inconsciente pour commencer la réanimation cardio-respiratoire. La fillette a pu être réanimée, mais Mme Moores a malheureusement disparu sous l’eau.

La décoration décernée à feu Mme Moores sera remise à son époux, M. Dale Wilson Moores. Les décorations décernées à MM. Brian Fowlow et Dennis Fowlow leur ont été remises à une cérémonie précédente. La décoration décernée à Mme Sparkes lui sera remise à une date ultérieure.

Peter Nesbeth, M.B.
Ottawa (Ontario)
Lindsy Richardson, M.B.
Ottawa (Ontario)
Médaille de la bravoure

Le 25 septembre 2008, Peter Nesbeth et Lindsy Richardson, agents spéciaux affectés aux services d’OC Transpo, ont sorti un homme âgé d’un véhicule en feu, à Ottawa, en Ontario. Cet homme désorienté roulait par mégarde dans la voie réservée aux autobus lorsque son véhicule est allé s’écraser contre un arbre et a pris feu. Quand les agents sont arrivés sur la scène de l’accident, M. Nesbeth a essayé en vain de pénétrer dans le véhicule par la portière du passager, mais M. Richardson a réussi à ouvrir la porte du conducteur. Les deux agents sont parvenus à libérer le conducteur au moment où les flammes gagnaient l’habitacle du véhicule. Ils ont ensuite emmené la victime en lieu sûr, loin des flammes qui se propageaient aux arbres environnants.

Madden Sarver, M.B.
100 Mile House (Colombie-Britannique)
Médaille de la bravoure

Le 30 janvier 2009, Madden Sarver a secouru son frère qui avait subi de graves blessures quand leur hélicoptère s’est écrasé dans une région montagneuse éloignée, près de Grande Cache, en Alberta. Les deux frères avaient été surpris par du mauvais temps et n’avaient pu maintenir le cap. M. Sarver a extirpé son frère de l’épave et l’a amené en lieu sûr. Il a ensuite rassemblé tout le matériel et les vêtements de survie pour permettre à son frère de rester au chaud. Puis il a bâti un abri de fortune, recueilli du bois et fait un feu. Ensuite, il a parcouru plusieurs kilomètres dans la neige profonde jusqu’à un chemin forestier où un hélicoptère de sauvetage s’était posé à défaut de pouvoir le faire sur les lieux de l’écrasement. Dix-sept heures après l’accident, M. Sarver amenait les ambulanciers jusqu’à la victime, qui a alors été transportée vers l’hélicoptère. Grâce à la détermination de M. Sarver, la victime a survécu.

Elaine Kathryne Spray, M.B. (à titre posthume)
Lundar (Manitoba)
Jakki Spray, M.B.
Lundar (Manitoba)
Médaille de la bravoure

Le 8 septembre 2009, Elaine Spray et sa fille, Jakki, ont secouru les trois enfants de cette dernière qui se trouvaient dans un bungalow en feu, près du hameau de la communauté Interlake de Deerhorn, au Manitoba. Tôt ce matin-là, Jakki et sa mère ont été réveillées par un incendie qui ravageait le salon. Incapable de se rendre à la chambre à coucher où deux de ses filles dormaient, Jakki est retournée dans sa chambre, a cassé la fenêtre et a déposé délicatement sa bambine de deux ans sur le sol. Jakki s’est ensuite glissée à l’extérieur, a installé la fillette dans son véhicule et est retournée en courant dans la maison. Entre temps, sa mère, Elaine, avait réussi à secourir la fille de six ans, mais s’est effondrée dans l’épaisse fumée noire avant de pouvoir atteindre l’aînée. Jakki a alors grimpé par la fenêtre cassée et a pu sortir sa fille inconsciente. Incapable de soulever sa mère pour la sortir par la fenêtre, Jakki a conduit jusque chez un voisin pour obtenir de l’aide. Malheureusement, Elaine Spray n’a pas survécu à l’inhalation de fumée.

La décoration décernée à feu Mme Elaine Spray sera remise à ses petite-filles, Mlles Jo-Lene Spray et Danielle Loewen.

Chance William Gene Stewart, M.B.
Vancouver (Colombie-Britannique)
Médaille de la bravoure

Le 30 décembre 2008, Chance Stewart a risqué sa vie pour secourir sa sœur qui avait glissé du haut d’une pente raide dans les montagnes jusque dans les eaux glacées du lac Rice, dans le district de North Vancouver, en Colombie-Britannique. M. Stewart s’était arrêté, en compagnie de sa sœur et d’un ami, au bord d’un ravin le long du sentier de randonnée Baden-Powell, lorsque sa sœur a perdu pied et a dégringolé la paroi du ravin. Dans sa chute, elle s’est frappé la tête sur une roche, puis est tombée à travers la glace dans l’eau très froide du lac. Elle a pu s’agripper à un rocher dans l’eau, pendant que M. Stewart, craignant de ne pouvoir descendre le long de la paroi sans courir un grave danger, téléphonait pour obtenir de l’aide. Lorsqu’il a vu sa sœur soudainement incapable de rester agrippée à la roche et partir à la dérive, il s’est laissé glisser jusque dans le lac. Après avoir réussi à ramener sa sœur sur la rive, il a tenté de la tenir au chaud, pendant que leur ami courait jusqu’à une habitation des environs pour appeler une ambulance. Il a fallu plus de 90 minutes aux secouristes pour se rendre jusqu’à eux et remonter la victime en haut de l’escarpement. Cette dernière a été conduite à l’hôpital, où elle a été soignée.

Colleen Taylor, M.B.
Ottawa (Ontario)
Médaille de la bravoure

Le 28 novembre 2008, Colleen Taylor a mis sa vie en danger pour sauver une femme de la noyade au lac Jiulia, à Carp, en Ontario. La dame promenait son chien, qui s’est mis à pourchasser une oie et est tombé dans l’eau glaciale, à plusieurs mètres de la berge. La dame a tenté de rescaper son chien, mais la glace s’est rompue sous elle également. C’est alors que Mme Taylor, qui passait par là en voiture, a vu la dame se débattre pour sortir de l’eau. Elle s’est approchée avec précaution et, arrivée à quelques mètres d’elle, a lancé une laisse à la dame, qui s’y est accrochée fermement. Mme Taylor s’est ensuite couchée sur le ventre et, avec une grande détermination, a tiré la victime hors de l’eau et l’a amenée jusqu’au rivage.

Frank William Taylor, M.B.
Ladysmith (Colombie-Britannique)
Médaille de la bravoure

Le 22 juillet 2008, Frank Taylor a secouru son voisin prisonnier de sa maison envahie par les flammes, à Chemainus, en Colombie-Britannique. Après avoir entendu une explosion, M. Taylor a accouru sur la galerie et a vu la victime, alors grièvement brûlée, tenter de sortir par une fenêtre. M. Taylor a agrippé l’homme sous les aisselles et l’a tiré par derrière, sur la galerie. Avec l’aide de son beau-père, M. Taylor a démoli la balustrade de la galerie et transporté la victime dans le jardin. Passant sous les lignes électriques endommagées qui pendaient au-dessus d’eux, M. Taylor a réussi à éloigner l’homme du danger.

Philbert Truong, M.B. (à titre posthume)
Victoria (Colombie-Britannique)
Médaille de la bravoure

Le 19 juillet 2008, Phil Truong, âgé de vingt ans, a perdu la vie en tentant de protéger un ami au cours d’une altercation à l’extérieur d’une boîte de nuit, à Victoria, en Colombie-Britannique. Au cours de la soirée, un inconnu avait eu une brève dispute verbale avec l’ami de M. Truong. À la fermeture, ce même homme avec son complice armé d’une arme à feu ont confronté l’ami de M. Truong. Après un bref affrontement, l’homme a sorti son arme. M. Truong s’est interposé devant son ami pour le protéger, mais il a été touché par un projectile à la poitrine et est décédé sur le coup.

La décoration décernée à feu M. Truong sera remise à son père, M. Lap Trung Truong.

Ian Joseph Wheeler, M.B., C.D.
St. John’s (Terre-Neuve-et-Labrador)
Médaille de la bravoure

Le 9 mars 2009, Ian Wheeler, technicien civil en recherche et en sauvetage, a sauvé le seul survivant de l’écrasement d’un hélicoptère au large des côtes de Terre-Neuve. L’hélicoptère, qui transportait 18 passagers et membres de l’équipage, se dirigeait vers une plate-forme de forage, lorsqu’il a plongé dans l’Atlantique, laissant un seul survivant grièvement blessé. Celui-ci flottait, à demi inconscient, dans les débris de l’appareil. M. Wheeler a été descendu dans la nacelle d’un hélicoptère de sauvetage et, pour atteindre la victime, a dû lutter contre des vagues de deux mètres de hauteur et l’action du vent généré par les hélices. La nacelle de sauvetage a ensuite été descendue, et ce n’est qu’après plusieurs tentatives que M. Wheeler a réussi à y placer le blessé. M. Wheeler est demeuré maître de la situation durant l’ascension, prenant soin de l’homme souffrant d’hypothermie et s’assurant qu’il soit hissé en toute sécurité.



INFO-FICHE SUR LES DÉCORATIONS POUR ACTES DE BRAVOURE


CONTEXTE

Les Décorations pour actes de bravoure, qui ont été créées en 1972, rendent hommage aux personnes qui risquent leur vie au mépris de leur propre instinct de survie pour tenter de sauver un être cher ou un pur étranger en péril. Chaque année, maints incidents mettent en danger la vie de victimes potentielles et de leurs sauveteurs.

Les trois décorations reflètent le niveau de risque encouru par les récipiendaires :

La Croix de la vaillance (C.V.) reconnaît les actes de courage vraiment remarquables accomplis dans des circonstances extrêmement périlleuses.

L’Étoile du courage (É.C.) reconnaît des actes de courage remarquables accomplis dans des circonstances très périlleuses.

La Médaille de la bravoure (M.B.) reconnaît des actes de courage accomplis dans des circonstances dangereuses.

ADMISSIBILITÉ ET MISE EN CANDIDATURE

Quiconque peut soumettre le nom d’une personne qui, pour venir en aide à ses semblables, s’est mise en danger de mort ou de blessure grave. Il n’est pas nécessaire que l’incident en question se soit produit au Canada ou que le candidat proposé soit canadien, mais des Canadiens ou des intérêts canadiens doivent être en cause. Les décorations peuvent être décernées à titre posthume.

Les candidatures doivent être soumises au plus tard deux ans après l’incident ou deux ans après la conclusion de l’examen, par une cour ou par un coroner, des circonstances entourant l’événement ou l’acte de bravoure.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les Décorations pour actes de bravoure,
veuillez consulter le site www.gg.ca/document.aspx?id=73.