Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

Remise inaugurale des Médailles du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II

Rideau Hall, le lundi 6 février 2012

 

Mon épouse, Sharon, et moi sommes ravis de vous accueillir à Rideau Hall, ce matin, pour célébrer les réalisations de Canadiens méritants.

Nous vivons aujourd’hui une journée  historique. C’est le 6 février, il y a 60 ans, que Sa Majesté la reine Elizabeth II devenait Reine du Canada.

Au cours de notre histoire, notre pays n’a célébré qu’un seul autre jubilé de diamant, celui de la reine Victoria, en 1897. Ce jour-là, lord Aberdeen, qui était alors gouverneur général, ai dit : « Nous offrons avec joie notre loyale dévotion et notre hommage affectueux. »

Plus d’un siècle plus tard, le Canada célèbre de nouveau la vie et le dévouement d’un monarque, une reine animée d’une grande conviction et qui est respectée dans le monde entier.

Le 6 février 1952, le Canada, en tant que membre du Commonwealth, était fier de proclamer « Reine du Canada et chef du Commonwealth » celle qui était alors la princesse Elizabeth.

Aujourd’hui, nous affirmons de nouveau notre lien avec la Couronne, laquelle aide à définir notre pays et ce que signifie être Canadien.

Il y a soixante ans, une jeune reine entamait son règne, un règne axé sur le service à autrui. Sa Majesté a vécu de nombreuses difficultés et a été témoin de nombreux malheurs, mais elle a aussi connu beaucoup de joies. Malgré les hauts et les bas, elle n’a jamais manqué à son devoir envers la Couronne et envers les peuples du Commonwealth.

À titre de représentant de la Couronne au Canada, mais également pour avoir moi-même toujours admiré le dévouement indéfectible de la Reine, je suis heureux, en cette occasion, de remettre à 60 Canadiens la Médaille du jubilé de diamant de la Reine Elizabeth II.

Tout au long de cette année de célébration du jubilé de diamant, 60 000 Canadiens méritants, dont la contribution a changé notre pays et le monde pour le mieux, seront honorés.

Il y a dix ans, durant l’année du 50e anniversaire du règne de la Reine, la très honorable Adrienne Clarkson a dit « C’est dans des moments comme celui-ci que nous nous apercevons que nous sommes tous liés par les actions des autres. »

Vous tous qui êtes ici parce que vos pairs ou vos collègues ont proposé votre candidature pour l’octroi de cette médaille, vous avez changé le Canada pour le mieux. Individuellement, vous avez amélioré le bien-être de tant de gens dans nos collectivités et, ensemble, vous avez aidé à créer une nation plus avertie et plus bienveillante.

Ces 60 premiers  récipiendaires que nous honorons aujourd’hui représentent une mosaïque d’expériences et de réalisations individuelles; la plupart d’entre eux ne se connaissent même pas.

Mais à partir d’aujourd’hui, un lien vous unit les uns aux autres. Je vous encourage donc à poursuivre votre œuvre d’édification d’un pays dont nous pourrons tous être fiers et à inciter d’autres personnes à répondre à l’appel du devoir en prêtant main forte à ceux qui sont dans le besoin.

C’est pour moi un honneur de remettre, ici à Rideau Hall — la maison du peuple canadien et foyer de la Couronne au Canada — les 60 premières Médailles du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II à ceux qui partagent les idéaux de Sa Majesté et son sens du devoir.

En terminant, j’estime qu’il est tout à fait à propos de citer les mots qui sont gravés sur la médaille même : VIVAT REGINA — vive la Reine!

Merci.