Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

Remise des Décorations de la vaillance militaire et des Décorations pour le service méritoire

Rideau Hall, le jeudi 26 janvier 2012

 

C’est pour moi un honneur de vous accueillir à Rideau Hall, à l’occasion de cette cérémonie de remise des Décorations de la vaillance et des Décorations pour le service méritoire.

Chacun et chacune de vous a fait preuve d’un courage et d’une détermination admirables face à des obstacles presque insurmontables. Vous vous êtes attaqués à des défis ayant une portée internationale. Vous avez aidé à assurer la sécurité de citoyens, tant au pays qu’à l’étranger. Vous avez également joué un rôle essentiel en façonnant la perception que nous avons des Forces canadiennes.

Ce fut un privilège pour moi de voir de mes propres yeux, au cours de l’année passée, à quel point nos hommes et nos femmes en uniforme  sont appréciés au Canada et dans le reste du monde.

Dernièrement, je suis allé en Italie et en Afghanistan pour rendre visite à nos troupes qui sont stationnées outre-mer. C’était la première fois que j’avais l’occasion de célébrer les fêtes avec des membres des Forces canadiennes.

Lors de récentes visites à l’étranger, plus particulièrement en Afghanistan, j’ai été émerveillé par ce que les Canadiens accomplissent; non seulement instaurent-ils la sécurité et la stabilité dans diverses régions, mais ils aident également à rebâtir des collectivités qui ont été ravagées par des conflits.

Au cours de mon passage là-bas, j’ai visité l’Académie des sciences médicales des forces armées. J’ai pu observer comment les membres du personnel médical des Forces canadiennes soignaient les malades et les blessés et encadraient leurs homologues afghans. Sens du devoir, inspiration et éducation sont essentiels à ce que vous faites.  

J’ai également parlé directement à des militaires qui ont exprimé leur fierté de servir notre pays, même si cela les empêchait d’être avec leurs proches pour les fêtes. Je sais qu’il est très éprouvant d’être loin des siens. C’est l’un des plus grands sacrifices que vous consentez pour votre patrie, mais je sais également que votre amour pour le Canada et le fait de savoir que vous changez les choses pour le mieux dans le monde sont deux des grandes forces qui vous stimulent.

Cela est particulièrement vrai dans le cas de chacun de vous ici présents.

Le livret que vous avez entre les mains n’est pas uniquement un programme de la cérémonie d’aujourd’hui; c’est surtout une collection de récits individuels d’événements singuliers ou de tâches accomplies au-delà de toutes attentes. Ces pages reflètent finalement les réalisations de chaque membre des Forces canadiennes, leurs compétences et leur bravoure.

En fait, l’histoire de notre pays est truffée d’incroyables exemples de passion, de courage et d’initiative, des atouts qui ont mérité aux membres des Forces canadiennes le respect du monde entier. De la participation du Canada à diverses opérations de maintien de la paix dans le monde jusqu’aux récentes missions en Haïti, en Libye et en Afghanistan, notre pays jouit d’une histoire remarquable de gens ordinaires qui font des choses extraordinaires.

L’une de ces histoires est celle du lieutenant Stuart Kirkland, qui, le lundi de Pâques de 1917, a aidé à prendre la crête de Vimy. Au sujet des heures qui ont précédé la bataille, il a écrit ceci : « Je ne pourrai jamais décrire ce que j’ai ressenti dans l’attente du moment qui allait venir. » Plus tard, il décrira la scène ainsi : «  La terre même en tremblait, et le bruit et le tonnerre étaient terribles, voire diaboliques. »

Malgré l’horreur qui sévissait autour de lui et les blessures qu’il a subies, il a réussi à administrer les premiers soins à certains de ses camarades et à contribuer au succès de l’une des batailles les plus dramatiques de la Première Guerre mondiale et qui fut l’une des plus grandes victoires enregistrées par les Forces canadiennes.

Comme le lieutenant Kirkland, vous luttez tous pour un monde où il ne sera plus nécessaire de se battre, un monde de paix et de tolérance, un monde plus averti et plus bienveillant dont nous pourrons tous être fiers.

D’ici à ce que cela devienne réalité, nous vous remercions du fait que nous pouvons compter sur le dévouement des membres des Forces canadiennes, des hommes et des femmes qui incarnent les idéaux de ce pays.

Félicitations à tous les récipiendaires. Grâce à vos actions et aux services que vous rendez au Canada et au reste du monde, vous faites notre fierté.

Merci.