Le léopard vice-royal
  1. Le gouverneur général du Canada
  2. Son Excellence le très honorable David Johnston
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

Frappe de la Médaille du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II


Frappe de la Médaille du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II

Ottawa, le mardi 6 décembre 2011

C’est pour moi un honneur d’assister à la frappe de la Médaille du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II.

Cette médaille célébrera le 60e anniversaire de l’accession au trône de Sa Majesté la Reine, un événement qui aura lieu dans deux mois exactement.

En 2012, 60 000 Canadiens méritants se verront décerner cette médaille pour avoir apporté une importante contribution au pays ou à leur communauté, ou pour avoir  rehaussé la réputation du Canada dans le monde, grâce à leurs réalisations exceptionnelles. Ces Canadiens de tout âge seront issus de tous les milieux et de divers champs d’activités.

Ce qu’ils ont en commun, toutefois, est la volonté de servir leur pays, leur communauté, pour le bien-être collectif, une notion vieille comme le monde mais qui demeure une valeur précieuse.

Cette notion de service au pays, de service envers autrui est indissociable du règne de Sa Majesté. La Reine sert la Couronne et tous les pays du Commonwealth avec un dévouement constant depuis six décennies.

Au cours de sa dernière visite au Canada, Sa Majesté a exprimé le sentiment de se sentir « chez elle » ici, ce qu’ont prouvé tant de Canadiens qui ont accueilli si chaleureusement la Reine, et plus tard le duc et la duchesse de Cambridge, durant leurs récent séjours.

Dans notre monarchie constitutionnelle, la Couronne joue un rôle fondamental de protection des droits et des libertés des Canadiens et de notre règle du droit. À titre de gouverneur général, je suis honoré d’agir au nom de Sa Majesté la Reine qui, en tant que chef de la famille royale, incarne la Couronne.

Ce n’est pas la première fois, évidemment, que notre pays célèbre un jubilé de diamant.

En 1897, le Canada a souligné le 60e anniversaire de la reine Victoria. D’éminents Canadiens, dont Sir Wilfrid Laurier, avaient alors reçu la médaille commémorative qui avait été frappée pour cette occasion.

Au Canada, des milliers d’enfants étaient descendus dans la rue pour célébrer la vie de la Reine. Le président du conseil scolaire d’Halifax faisait remarquer qu’il était important pour les enfants de connaître leur histoire et leur patrimoine et d’être conscients de ce que la Couronne avait fait pour notre pays, car, disait‑il, « nous les aiderons ainsi à imiter les vertus de la Couronne pour ce qui est du dévouement envers le pays et de la volonté d’agir et de se sacrifier pour le bien de la population. »

L’attribution de médailles commémoratives est une tradition qui remonte à une dizaine d’années avant le jubilé d’or de la reine Victoria. Depuis, des médailles commémoratives ont été frappées pour souligner les grandes occasions liées à la Couronne, notamment la Médaille du jubilé d’or de la reine Elizabeth II en 2002, qui est la dernière en date.

Aujourd’hui, comme ce sera le cas tout au long de l’année 2012, nous célébrons la vie et le règne de Sa Majesté la reine Elizabeth II, qui, à l’instar de la reine Victoria, s’est consacrée au bien de son pays et de ceux qui reconnaissent Sa Majesté la Reine comme étant leur chef d’État.

Il convient par ailleurs de souligner le degré inégalé de la facture de la médaille produite par la Monnaie royale canadienne et l’excellence du splendide dessin exécuté par l’Autorité héraldique du Canada.

Je remercie les membres du Comité de la Médaille du jubilé ainsi que les membres du personnel de la Chancellerie des distinctions honorifiques et de Patrimoine canadien qui ont déployé de grands efforts pour préparer la célébration de cet anniversaire marquant. Pour la conception de la médaille jusqu’à la planification des activités qui se dérouleront tout au long de l’année, ils méritent notre gratitude pour les services spéciaux qu’ils ont rendus.

Avec cette cérémonie de frappe symbolique de la première médaille aujourd’hui, nous démontrons que nous sommes prêts pour une année de célébration de la vie de notre monarque. C’est avec admiration que nous contemplons un règne historique et une vie axée sur le sens du devoir.

Merci.