Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

Présentation de lettres de créance (Côte d’Ivoire, Estonie, Malawi)

Rideau Hall, le jeudi 1er décembre 2011

 

Je suis ravi de vous accueillir à Rideau Hall pour cette cérémonie.

Nous nous trouvons dans un bâtiment qui sert de résidence officielle à chaque gouverneur général depuis que notre pays est devenu une confédération en 1867, et c’est ici que se tiennent de nombreuses conversations sur le Canada et le monde.

L’un des grands privilèges qui me reviennent en tant que gouverneur général est d’accueillir les chefs de missions étrangères au Canada. C’est toujours un honneur d’y prendre part, car la diplomatie joue un rôle incontournable dans l’édification du monde plus averti et plus bienveillant auquel nous aspirons.

Vous avez tous trois été choisis pour représenter votre pays et pour travailler de concert avec les Canadiens à la recherche d’un terrain d’entente. Depuis toujours, c’est une importante mission de service public. Vous savez très bien que des relations internationales positives reposent sur la confiance et le respect et que, chaque jour, ces sentiments se méritent et se renouvellent ou, au contraire, se détériorent.

En cette ère de mondialisation, votre souci du dialogue et de la diplomatie est essentiel à notre bien-être collectif. C’est donc avec grand espoir et optimisme que je vous reçois aujourd’hui.

Monsieur l’Ambassadeur Kouamé, il ne fait aucun doute à mes yeux que votre séjour au Canada sera un chapitre intéressant de votre carrière diplomatique. J’ai appris que vous étiez à Québec, en 2008, pour le Sommet de la Francophonie. Je compte donc m’entretenir avec vous pour en connaître davantage sur votre participation à cet événement et à d’autres forums multilatéraux. Soyez donc le bienvenu au Canada, ainsi que votre famille.     

Le début des relations entre le Canada et la Côte d’Ivoire remonte à 1962. Les Canadiens sont heureux de constater que la stabilité dans votre pays s’est améliorée et que les résultats des récentes élections démocratiques sont respectés. Le Canada a œuvré étroitement avec des partenaires internationaux et avec votre gouvernement pour ramener la paix et la prospérité en Côte d’Ivoire.  

Madame l’Ambassadrice Kaljurand, l’expérience que vous avez acquise lors de votre récente affectation à Washington comme ambassadrice auprès des États-Unis et du Mexique, nos voisins sur ce continent, vous sera des plus utiles durant votre séjour au Canada.

J’espère que nous trouverons le temps de discuter, entre autres choses, de votre expérience juridique. Je souhaite que votre installation dans votre nouveau lieu de résidence, avec votre famille, se déroule bien.

Le Canada est le foyer d’une importante communauté estonienne, dont les membres enrichissent grandement notre patrimoine culturel. Notre pays a été l’un des premiers à reconnaître le rétablissement de l’indépendance de l’Estonie, il y a 20 ans, et nous sommes heureux de célébrer cet événement marquant ainsi que le rétablissement des liens diplomatiques.

La coopération de nos deux pays au sein d’enceintes internationales telles que l’OTAN et les Nations Unies en dit long sur le maintien de nos excellentes relations, des relations que les Canadiens espèrent voir s’approfondir à l’avenir. 

Monsieur le Haut-commissaire Matenje, vous et moi avons tous deux une formation juridique. Puisqu’une bonne partie de votre carrière s’est déroulée à l’intersection de l’administration gouvernementale et du droit, votre séjour au Canada devrait s’avérer des plus  stimulants et inspirants.

Les Canadiens sont, à juste titre, très fiers de l’importance qu’ils accordant à la justice, à la démocratie et à la règle du droit. Je vous souhaite, ainsi qu’à votre famille, de vous plaire ici, dans votre nouvel environnement.

Le Canada s’enorgueillit de son partenariat de longue date avec le Malawi. Nos deux pays ont en effet travaillé ensemble, par le passé, dans des secteurs d’intérêt commun. Les Canadiens sont heureux d’appuyer les programmes de santé et de bien-être maternel et infantile au Malawi. Nous envisageons avec bonheur la perspective d’unir nos efforts dans d’autres secteurs à l’avenir.

Nous avons suivi de près les récents développements économiques et politiques dans votre pays. Puisse le gouvernement du Malawi continuer de protéger, pour le bien de son peuple, les valeurs de la liberté, de la démocratie, des droits humains et de la primauté du droit.

En terminant, permettez-moi de féliciter chacun de vous pour votre nomination et de vous souhaiter, encore une fois, un excellent séjour au Canada. Je suis impatient de mieux vous connaître et de travailler de concert avec vous pour faire de notre monde un endroit plus juste, plus équitable et plus paisible.

Merci.