Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

Dîner d’État offert par Son Excellence Truong Tan Sang, président de la République socialiste du Vietnam

Hanoi, Vietnam, le mercredi 16 novembre 2011

 

Je tiens tout d’abord à vous remercier pour le chaleureux accueil que vous m’avez réservé dans votre magnifique pays.

Je tiens à offrir mes sincères condoléances pour les pertes de vie causées par la récente inondation au Vietnam. Les pensées des Canadiens vous accompagnent dans la pénible tâche de rebâtir des vies et des collectivités à la suite de cette catastrophe naturelle.

Je vous remercie également, Monsieur le président, pour vos aimables paroles. Le fait que nous soyons ici ensemble témoigne bien des liens que nous entretenons dans la région; le Canada se réjouit d’ailleurs à la perspective de célébrer 40 années de relations diplomatiques avec le Vietnam en 2013.

Pour le Canada, la collaboration avec des partenaires du monde entier, comme c’est le cas avec le Vietnam au sein de forums multilatéraux tels que l’ANASE, l’APEC, l’Organisation internationale du commerce et la Francophonie, est une façon pour nous de faire prospérer notre propre société et de nous acquitter de notre responsabilité de citoyens du monde. Une visite d’État comme celle-ci permet non seulement de souligner les succès que nous avons atteints ensemble, mais également de discuter des façons qui nous aideraient à tirer davantage parti de notre fructueux dialogue.

En me préparant pour cette visite, j’ai pu constater les excellents résultats de la collaboration entre nos deux pays. J’ai également appris que nos relations s’élargissent et que nos échanges commerciaux et nos investissements ne cessent de s’accroître et que notre coopération en matière de développement international progresse jour après jour.

J’ai évidemment été fier d’entendre parler de ce que l’Agence canadienne de développement international fait pour offrir des débouchés durables au peuple vietnamien, afin qu’il puisse répondre aux grands défis en matière de développement par l’innovation locale. L’exploitation des compétences, des ressources et des talents locaux est un excellent modèle à suivre.

Au Canada, j’ai pu visiter tant de collectivités qui ont eu recours aux ressources sur place pour se réinventer. C’est pourquoi j’ai été ravi d’apprendre que ce genre de réussite n’est pas limité au Canada.

Le fait que plusieurs projets canadiens au Vietnam aient été couronnés de succès et soient demeurés viables longtemps après leur mise en place est digne de mention. Cet accomplissement témoigne de la valeur de notre relation, mais surtout de la volonté et le désir des Vietnamiens de bâtir une vie meilleure pour leurs familles et un pays meilleur dont ils peuvent tous être fiers.

Au cours de mon séjour ici, j’aurai la chance de visiter quelques projets qu’appuie l’ACDI. Je suis impatient de voir l’ingéniosité canadienne et vietnamienne à l’œuvre.

Cela dit, la force de notre relation ne repose pas uniquement sur le travail des gouvernements et des organismes, puisque les liens qui se sont forgés entre nos deux pays n’auraient pu l’être sans les liens interpersonnels dynamiques que nous entretenons depuis longtemps.

Le Canada compte 250 000 habitants d’origine vietnamienne qui imprègnent quotidiennement leur caractère distinctif à notre propre société. J’ai été aussi très heureux d’apprendre que d’autres sont retournés au Vietnam après avoir vécu au Canada pour mettre à profit leur expérience internationale et ainsi aider à bâtir solidement l’économie vietnamienne.

À mes yeux, toutefois, c’est la collaboration entre les universités et les entreprises de nos pays et le séjour d’étudiants vietnamiens au Canada qui démontrent le mieux l’importance du lien qui nous unit.

L’un des piliers de mon mandat comme gouverneur général est l’accroissement de l’éducation et de l’innovation. Vous comprendrez donc pourquoi je suis impatient de voir sur place comment le Vietnam s’est engagé à offrir une éducation de qualité et comment vos entreprises ont innové pour devenir des chefs de file du secteur industriel. 

En 2010, un millier d’étudiants vietnamiens ont obtenu un permis d’étude au Canada, soit  400 pour cent de plus qu’en 2007. J’ai toujours été convaincu de l’importance d’offrir aux jeunes la possibilité d’aller étudier à l’étranger pour ouvrir leurs horizons. C’est devenu essentiel dans notre monde de plus en plus planétaire.

Souvent, nous parlons de diplomatie entre pays, tentant de trouver un terrain commun pour l’établissement de partenariats. Ce que nos jeunes font, c’est enrichir notre diplomatie du savoir. Ces échanges d’idées et d’expériences, qui ne sont pas limités par les frontières, raffermissent nos liens.

J’ai mentionné la collaboration, élément de la plus grande importance pour la sensibilisation mutuelle aux besoins et aux possibilités de nos pays respectifs.

C’est la raison pour laquelle je suis si heureux de ne pas être venu seul ici. La délégation qui m’accompagne est formée de représentants des secteurs canadiens de l’éducation, des arts et des affaires. J’invite donc Vietnamiens et Canadiens à se parler et à s’ouvrir à de nouvelles façons de penser et de collaborer.

Après tout, la collaboration commence par une conversation entre deux personnes. Qui sait où cela peut mener? Quand les gens demandent pourquoi il est si important d’entreprendre des visites d’État, et bien c’est pour cela.    

L’un de mes prédécesseurs, lord Byng, a dit un jour : « Ayez autant d’envergure, un esprit aussi vaste et une âme aussi grande que le pays que vous habitez. » Prenons donc ces paroles au sérieux.

Nous avons été des partenaires par le passé, et nous accomplissons tant aujourd’hui. Montrons au reste du monde tout ce dont nous sommes capables à l’avenir.

Je vous invite à vous joindre à moi pour lever nos verres à notre amitié, à notre partenariat et à l’avenir prometteur du Vietnam et du Canada.

Merci.