Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

Remise des Prix Killam

Rideau Hall, le mardi 11 octobre 2011

 

J’aimerais tout d’abord souligner la merveilleuse contribution que Dorothy et Izaak Walton Killam ont apportée au Canada en établissant ces prix.

Ces remarquables philanthropes étaient profondément convaincus de la valeur inestimable de l’enseignement supérieur et des hautes études. Depuis 1965, des milliers de bourses de recherche, de bourses d’études et de prix ont été décernés en leur nom. Leur legs nous rappelle l’importance cruciale de l’apprentissage pour notre avenir en tant que Canadiens et en tant que citoyens du monde.

Pour mon épouse, Sharon, et moi, l’éducation est la clé du savoir et de la compréhension, et c’est la raison pour laquelle nous sommes si heureux de vous accueillir à Rideau Hall aujourd’hui.

Ces prix reconnaissent vos grandes réalisations professionnelles dans les arts et lettres, le génie et les sciences sociales, naturelles et de la santé. Vos compétences respectives relèvent de merveilleux champs d’activités aussi diversifiés que l’informatique, la génétique, les langues autochtones, la recherche sur les antennes et la psychologie sociale. 

Ce que vous avez en commun, c’est la vision, l’imagination et la soif du savoir. Ces qualités, alliées à votre capacité de collaborer sur une grande échelle, ont rehaussé encore plus le calibre de votre travail.

Chacune et chacun de vous a entrepris un remarquable périple sur le chemin du savoir.

Il y a plus d’un siècle, le dr Willam Osler, que plusieurs considèrent comme le plus éminent Canadien de son temps pour sa contribution à l’étude et à la pratique de la médecine, a résumé notre approche en matière d’apprentissage, lorsqu’il a dit ceci :

« Ce qui est le plus difficile à inculquer à un débutant, c’est que les études qu’il entreprend ne sont ni un cours universitaire, ni un cours de médecine, mais plutôt un parcours de vie. »

Vous incarnez cette conviction selon laquelle l’apprentissage est l’histoire d’une vie. Outre ce que vos recherches nous ont appris sur le milieu humain et naturel, j’estime que nous pouvons tous tirer des leçons de votre exemple.

Lorsque nous donnons le meilleur de soi et que notre ouverture d’esprit, notre énergie et notre imagination sont les plus vives, nous envisageons chaque journée, chaque conversation, et même chaque moment comme une occasion de partager et de mettre à profit  nos idées et nos expériences, et de continuer à apprendre.

Je parle d’expérience, puisque mes fonctions de gouverneur général m’ont amené, au cours des 12 derniers mois, à faire un voyage de découvertes à travers le Canada, qui m’a permis de rencontrer les gens dans leurs propres collectivités. Ce fut une année incroyable, remplie de rencontres et d’expériences de toutes sortes.

Malgré la riche diversité de notre pays, je suis tout de même frappé par tout ce que nous avons en commun et par notre façon de chercher ensemble à devenir un pays meilleur. Peu importe leur âge ou leur affiliation, tous les Canadiens désirent créer un avenir meilleur pour eux-mêmes, pour leur famille et pour leur collectivité.

Alors que nous célébrons vos grandes  réalisations, je vous encourage à réfléchir sur le trait commun qui unit nos efforts. Nos progrès et nos innovations les plus remarquables se produisent souvent aux intersections de différentes disciplines et, finalement, force est de reconnaître que toutes les connaissances sont liées les unes aux autres.

Qui sait jusqu’à quel point le fait de mieux comprendre la physique quantique nous aidera à déchiffrer la génétique, la psychologie humaine ou la linguistique, ou vice versa? Les découvertes dans un domaine nous éclaireront peut-être très peu dans un autre domaine ou, au contraire, enrichiront considérablement nos connaissances.

À mesure que nous comprenons mieux les choses, la possibilité que de nouvelles connaissances nous soient révélées s’accroît.

Cette possibilité d’approfondir nos connaissances, en plus du bénéfice immédiat que représentent les applications pratiques de vos travaux, c’est ce qui rend vos recherches si stimulantes.

Les études que vous menez s’inscrivent dans une collaboration humaine d’envergure, laquelle a mené, au cours des 200 dernières années, à une  explosion de découvertes. Afin de faire face aux défis qui nous attendent, je suis convaincu que nous devons renouveler notre engagement à l’égard de l’apprentissage permanent et de l’innovation.  

Plus notre exploration des milieux naturel et humain s’approfondit, plus il devient impératif que nous partagions nos idées et nos résultats et que nous travaillons ensemble. N’oublions pas que dans le monde d’aujourd’hui, c’est essentiellement grâce à la collaboration que l’on accomplit des pas de géant.

Je vous félicite et vous remercie pour vos réalisations exceptionnelles, grâce auxquelles s’est considérablement enrichie notre banque de savoir collective.

Vous êtes de dignes récipiendaires des Prix Killam. Je compte bien suivre de près vos travaux futurs.

Merci.