Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

ARCHIVÉE: Ouverture des 64e Jeux des Highlands de Glengarry

Information archivée dans le Web

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette information dans tout autre format de rechange par contactez webmestre@gg.ca.

Maxville, le samedi 30 juilllet 2011

 

C’est la première fois que j’assiste à ces Jeux, mais je connais Glengarry depuis fort longtemps.

Dans mon enfance, je dévorais les livres de Ralph Connor, par exemple Glengarry Schooldays, The Man From Glengarry et The Arm of Gold. Quel bonheur pour Sharon et moi de venir ici, d’où ont surgi ces merveilleux récits.

Sharon et moi sommes heureux d’être ici également pour participer à la célébration de l’année des clans, qui vous permet de rendre hommage à vos ancêtres, qui ont aidé à bâtir ce pays.

Il est particulièrement important de savoir que tant d’éminents Canadiens sont de descendance écossaise. Des gens comme Tommy Douglas et William Lyon Mackenzie King avaient en effet une bonne dose de sang écossais.

Je suis donc fier d’être parmi vous pour célébrer mes propres racines écossaises.

Depuis toujours, les Jeux des Highlands de Glengarry encouragent l’excellence, ce qui se manifeste dans les artistes et les athlètes qui y participent cette année.

Chacune et chacun de vous allez donner le meilleur de vous-mêmes en démontrant votre art et votre esprit sportif. Je sais que les Canadiens et les gens d’autres pays qui vont suivre cet événement de calibre international durant la fin de semaine trouveront une foule de héros à encourager et se réjouiront au son de tant de belle musique.

Si je regarde le Canada dans son ensemble, je vois clairement l’influence écossaise d’un bout à l’autre du pays, et même au sein de nos Forces canadiennes.

En ce moment, à Rideau Hall, et tout au long de l’été, la cérémonie de la relève des sentinelles a lieu toutes les heures, à l’heure juste. J’ai donc eu maintes occasions d’entendre le son des cornemuses et de m’émerveiller devant l’art de ces musiciens. Notre patrimoine écossais, si visible des rives de la Nouvelle‑Écosse jusqu’à l’île de Vancouver, de Rideau Hall jusqu’ici, à Maxville, est un motif de réjouissance. 

À vous tous qui prenez part aux Jeux, je souhaite la meilleure des chances. Quant aux spectateurs, j’espère que vous partirez d’ici en comprenant mieux la magnifique histoire si diversifiée de notre pays et des colons écossais qui ont tant contribué à l’édification du Canada et dont les fiers descendants continueront de faire leur part à l’avenir.

Je déclare maintenant officiellement ouverts les 64e Jeux des Highlands de Glengarry.