Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

ARCHIVÉE: Réception avec la communauté francophone de Winnipeg

Information archivée dans le Web

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette information dans tout autre format de rechange par contactez webmestre@gg.ca.

Saint-Boniface, le samedi 18 juin 2011

 

Bonjour et merci de me recevoir dans votre communauté. La culture francophone au Manitoba est une riche histoire, une histoire qui s’inscrit dans le tissu de la province.

Vos ancêtres, qui ont été parmi les premiers colons dans cette province, ont bâti leur vie ici pour que les générations suivantes puissent prospérer.

La langue française est importante pour les Canadiens; elle fait partie de notre identité nationale. Dans les années 1800, Louis-Hippolyte Lafontaine, fort de l’appui vigoureux de Robert Baldwin, a lutté pour les droits des francophones et pour que la culture française puisse survivre et croître dans un Canada uni.

Lorsque le Manitoba s’est joint à la  Confédération en 1870, c’est sous l’influence et avec l’insistance de la population francophone que cette province s’est déclarée bilingue, reflétant ainsi sa diversité et sa forte présence francophone.

Bien que la population francophone ait diminué dans les années suivantes, elle n’a jamais perdu sa fierté. Elle n’a pas perdu sa langue non plus, qui a été transmise à la maison, à l’époque où le français n’était pas enseigné à l’école.

Aujourd’hui, il y a tant de Manitobains qui sont fiers de leur bilinguisme, y compris ceux qui ne sont pas de descendance française. Les Manitobains ont reconnu les avantages de parler le français et l’anglais pour pouvoir mieux communiquer avec leurs concitoyens, aussi bien dans la province qu’à travers le Canada. Dans la société mondialisée d’aujourd’hui, nous devons nous assurer de maintenir les connaissances et les compétences nécessaires pour réussir, peu importe où nous nous trouvons.

En 2017, notre pays célébrera le 150e anniversaire de la Confédération. Dans la perspective de cet événement historique, il est opportun de nous poser les questions suivantes : quel pays désirons-nous, mais également quel devrait être l’état du bilinguisme au Canada? Comment faire en sorte que la langue et la culture françaises demeurent vivantes et puissent rayonner dans le monde d’aujourd’hui?

J’ai choisi d’axer mon mandat sur trois piliers sur lesquels repose, selon moi, le maintien d’un pays fort et bilingue dans le monde d’aujourd’hui. Ce sont le soutien aux familles et aux enfants, l’incitation à la philanthropie et au bénévolat et l’accroissement de l’apprentissage et de l’innovation.

Chacun de ces piliers est lié à l’appel du devoir dont les premiers colons français ont donné l’exemple, en venant au Manitoba avec le rêve de préserver et de transmettre leur patrimoine ancestral.

Vous tous ici présents avez répondu à l’appel du devoir en assurant la prospérité de la communauté au fil des ans; vous reconnaissez l’importance du sens du devoir, d’aider la langue française à rayonner au-delà des frontières de cette communauté, et de célébrer votre patrimoine et votre place à l’intérieur du Manitoba.

Nous désirons tous un pays averti et bienveillant, où les Canadiens peuvent réussir, peuvent apporter leur contribution et peuvent développer le plein potentiel de leurs talents.

Une langue et une culture françaises fortes et dynamiques sont une part importante de cette vision. Je sais que les francophones du Manitoba sont particulièrement fiers de la vitalité de l’éducation en français qui est offerte ici.

Je suis vraiment honoré de suivre les traces de mes prédécesseurs, en tant que gouverneur général, pour célébrer la communauté francophone au Manitoba.

Votre persévérance reflète bien la détermination que l’on retrouve chez ceux qui appuient la culture française au pays. Vous aidez à définir notre pays, et je vous en félicite ainsi que pour tout ce que vous faites.

Merci.