Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

ARCHIVÉE: Remise de Décorations pour actes de bravoure

Information archivée dans le Web

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette information dans tout autre format de rechange par contactez webmestre@gg.ca.

Rideau Hall, le vendredi 6 mai 2011

 

Sharon et moi sommes heureux de vous souhaiter la bienvenue à Rideau Hall pour cette cérémonie de remise des décorations pour actes de bravoure. Permettez-moi de prendre quelques instants pour vous remercier, tous et chacun, d’avoir fait preuve non seulement d’autant de bravoure, mais aussi d’un tel altruisme.

On raconte qu’un grand-père disait à sa petite-fille qu’il y a deux loups en nous. L’un est un loup égoïste, un loup vorace, un loup qui ne pense qu’à lui-même. L’autre est un loup désintéressé, un loup généreux, un loup qui pense d’abord aux autres. Et ces deux loups se disputent sans cesse en nous pour occuper toute la place.

La petite-fille lui demande : « Lequel des loups va gagner? »

Et son grand-père lui répond : « Celui qu’on nourrit le plus souvent ».

Vous tous qui êtes ici aujourd’hui, vous avez nourri le deuxième loup, vous l’avez fait grandir et, à un moment critique – quand la vie d’un proche, d’un voisin ou d’un parfait inconnu était en danger – vous l’avez laissé agir et vous avez posé un geste de noblesse. Certains d’entre vous ont sauvé une vie; d’autres n’ont pas réussi à le faire, ce qui, je le sais, peut être un cauchemar.

Mais même dans des circonstances aussi tragiques, vous avez pu apporter aux proches des victimes le réconfort de savoir que jusqu’à la fin, il y avait là pour leur être cher quelqu’un qui lui voulait du bien, quelqu’un qui était prêt à risquer sa propre sécurité pour secourir son prochain.

Même si nous pleurons la perte de ceux qui sont disparus, ces décorations sont aussi un moyen de leur rendre hommage, à eux et à leur mémoire, ainsi qu’à leurs familles. Et en acceptant cette décoration, vous reconnaissez non seulement vos propres gestes, mais aussi une vie qui s’est malheureusement achevée trop tôt.

Nous vivons dans une culture pleine de héros. Des héros fictifs dotés d’innombrables pouvoirs qui bondissent de nos livres et de nos écrans de cinéma et de télévision. Nos enfants rêvent de voler comme Superman ou de combattre des méchants comme Spider-Man. Mais ce sont les héros de la vraie vie, ceux qui affrontent le danger sans hésitation avec rien d’autre que leur intelligence, leur ingéniosité et leur détermination, qui font véritablement la différence. On les retrouve parmi les membres de nos Forces armées canadiennes, parmi nos policiers, nos ambulanciers et nos pompiers, et parmi les Canadiens et les Canadiennes de tous les jours qui prennent la peine de changer le monde. Vous qui êtes ici aujourd’hui, vous êtes des sources d’inspiration pour vos collectivités.

L’historien grec Thucydide a dit que les plus braves sont ceux qui voient très clairement ce qui est devant eux, et qui s’avancent néanmoins pour y faire face. Vous avez vu le danger, mais vous n’avez pas hésité à décider, à agir, à défendre un être cher, à protéger le public, à sauver une vie, ou tout simplement à faire ce qu’il fallait.

S’il est rare qu’un seul moment permette de juger de toute une vie, un court moment peut témoigner du genre de personne que nous sommes. Avons-nous de la compassion? Du courage? De la bravoure?

Ce sont là des questions auxquelles certains d’entre nous passent une vie entière à répondre, des questions que vous avez su affronter et surmonter. Vous avez fait la preuve de votre compassion pour votre prochain, la preuve de votre courage, la preuve de votre bravoure.

À l’approche du 150e anniversaire de la Confédération, que nous marquerons en 2017, de nouvelles idées et de nouveaux leaders viendront guider notre pays et en faire une nation plus éclairée et plus bienveillante. Cette décoration que vous recevrez ici aujourd’hui, ce n’est pas uniquement une forme de reconnaissance : c’est aussi un appel à agir. Continuez d’être audacieux; continuez de donner votre contribution à votre collectivité; continuez d’inspirer chez les autres la volonté de servir.

Vous avez nourri votre loup généreux et vous l’avez montré au monde entier. Je vous encourage maintenant à trouver des moyens de nourrir et de faire grandir ce loup chez les autres, parce qu’il nous incombe – en tant que parents, que collectivité et que société – de faire que notre esprit philanthropique nous rende plus forts.

Et aux familles qui sont ici en témoignage aux récipiendaires ou en mémoire de ceux qui sont disparus, je veux dire merci pour cette bravoure qui est aussi la vôtre.

Félicitations à vous tous qui allez recevoir ces décorations.

Je vous remercie.