Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

ARCHIVÉE: Remise de Décorations pour actes de bravoure

Information archivée dans le Web

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette information dans tout autre format de rechange par contactez webmestre@gg.ca.

le 4 mai 2011

Le gouverneur général remettra 44 Décorations pour actes de bravoure

OTTAWA — Son Excellence le très honorable David Johnston, gouverneur général du Canada, remettra deux Étoiles du courage et 42 Médailles de la bravoure au cours d’une cérémonie à Rideau Hall, le vendredi 6 mai 2011, à 10 h 30.

Les Décorations pour actes de bravoure ont été créées en 1972 afin de rendre hommage aux personnes qui ont risqué leur vie pour tenter de sauver ou de protéger une autre personne.
La Croix de la vaillance (C.V.) reconnaît les actes de courage vraiment remarquables accomplis dans des circonstances extrêmement périlleuses; l’Étoile du courage (É.C.), des actes de courage remarquables accomplis dans des circonstances très périlleuses; et la Médaille de la bravoure (M.B.), des actes de courage accomplis dans des circonstances dangereuses.

L’horaire de la cérémonie, la liste des récipiendaires, les citations ainsi qu’une fiche d’information sur les Décorations pour actes de bravoure sont joints au présent communiqué.

– 30 –

Renseignements aux médias:
Marie-Pierre Bélanger
Bureau de presse de Rideau Hall
613-998-9166
marie-pierre.belanger@gg.ca
www.gg.ca

HORAIRE DE LA CÉRÉMONIE

Les membres des médias sont priés d’observer l’horaire suivant :

9 h 45 :            Arrivée des médias à Rideau Hall
10 h 30 :          Début de la cérémonie
                       Le gouverneur général prend la parole
                       Le gouverneur général remet les décorations
12 h 00 :          Entrevues avec les récipiendaires 


RÉCIPIENDAIRES

ÉTOILE DU COURAGE

Miranda Suggitt, É.C.

Lindsay (Ont.)

Michael Thomas Westwell, É.C., C.D.

Winnipeg (Man.)


MÉDAILLE DE LA BRAVOURE

Norman Anderson, M.B. (à titre posthume)

Trenton (Ont.)

Clermont Bélanger, M.B.

Pointe-à-la-Frégate (Qc)

L’agent Patrick Benoit, M.B.

Amherstview (Ont.)

Scott Borlase, M.B.

Winnipeg (Man.)

Joseph Henry Roland Bouliane, M.B.

Winnipeg (Man.)

John Peter Chatterton, M.B.

Richmond (Ont.)

Jean-Louis Clavet, M.B.

Cloridorme (Qc)

Richard K. Colbourne, M.B.

Edmonton (Alb.)

Thomas James Dodd, M.B. (à titre posthume)

Chilliwack (C.-B.)

Daisy Flamand, M.B.

Manawan (Qc)

Serge Fournier, M.B.

Cloridorme (Qc)

Robert Francoeur, M.B.

Pointe-à-la-Frégate (Qc)

Richard C. Frauley, M.B.

Saint John (N.-B.)

Jared Douglas Gagen, M.B.

Cobble Hill (C.-B.)

Le caporal-chef Julien Gauthier, M.B.

Alouette (Qc)

Le major William Robertson Green, M.B., C.D.

Caronport (Sask.)

Blair William Allan Hockin, M.B.

Portage la Prairie (Man.)

Le sergent Joseph André Hotton, M.B., C.D.

Kingston (N.-É.)

La gendarme de la GRC Michelle Allison Howey, M.B.

Calgary (Alb.)

Ernest Jean, M.B.

Montréal (Qc)

John Jew, M.B.

Seaforth (Ont.)

Timothy Sigluk Kautaq, M.B.

Hall Beach (Nt)

Le gendarme de la GRC Alfred Douglas Lavallee, M.B., C.D.

St. Ambroise (Man.)

Le matelot de 2e classe Jaret A. McQueen, M.B.

Hamilton (Ont.)

Warren Bruce Miller, M.B.

Victoria (C.-B.)

Le sergent Joseph Kenneth Penman, M.B.

Winnipeg (Man.)

Stephen Power, M.B.

Charlottetown (I.-P.-É.)

Yvan Pruneau, M.B.

Cloridorme (Qc)

L’agent Alain Rochette, M.B.

Fournier (Ont.)

L’adjudant Shaun Spence, M.B., C.D.

Winnipeg (Man.)

L’adjudant-maître Hamish Jackson Seggie, M.B., C.D.

Winnipeg (Man.)

Edward Stirling, M.B.

Ladysmith (C.-B.)

Tami Elizabeth Strickland, M.B.

Charlottetown (I.-P.-É.)

L’agent Wayne Thompson, M.B.

Delta (C.-B.)

Michael André Toupin, M.B.

St. Margarets (N.-B.)

Philippe Tremblay, M.B.

Bathurst (N.-B.)

Art Unruh, M.B.

Abbotsford (C.-B.)

Chad Verch, M.B.

Victoria (C.-B.)

L’agent provincial de la PPO Darrell Wagner, M.B.

Petawawa (Ont.)

William Watt, M.B.

Victoria (C.-B.)

Abebe Yohannes, M.B.

Brandon (Man.)

Hermann Zarbl, M.B.

Winnipeg (Man.)


CITATIONS

ÉTOILE DU COURAGE

Miranda Suggitt, É.C.
Lindsay (Ontario)
Étoile du courage

Le 22 novembre 2005, Miranda Suggitt, alors âgée de 11 ans, a risqué sa vie pour empêcher que sa mère ne soit touchée par un tir de carabine. Dans la soirée, le père de Miranda s’est enivré, est devenu violent, et a menacé la mère de la fillette de son arme. Un coup est parti, ratant la femme qui s’est précipitée à l’extérieur. Le père de Miranda a suivi son épouse et pointé de nouveau l’arme sur elle. Sans se soucier du danger mortel qu’elle courait, Miranda s’est interposée entre ses parents, suppliant son père de ne pas tirer. Il lui a ordonné de s’éloigner, mais elle n’a pas bougé, jusqu’à ce que des gens viennent arracher la carabine des mains de son père et le maîtrisent en attendant l’arrivée des policiers. Par sa façon d’agir, elle a fait preuve d’un grand courage et a permis qu’une terrible tragédie soit évitée.

Michael Thomas Westwell, É.C., C.D.
Winnipeg (Manitoba)
Étoile du courage

Le 4 mars 2008, le missionnaire Michael Westwell s’est courageusement battu pour protéger son épouse durant l’invasion de son domicile au Malawi, en Afrique. À l’aube, M. Westwell a été réveillé par le bruit de plusieurs hommes s’infiltrant dans la maison. Il s’est alors élancé sur eux pour les empêcher de se rendre jusqu’à la chambre à coucher, jetant l’un des hommes armés par terre et luttant avec lui avant de se retrouver neutralisé par les assaillants. Pendant que ceux-ci le battaient avec le fusil et le lacéraient avec des machettes, M. Westwell ne cessait de crier afin d’alerter ses voisins. Après plusieurs minutes, les hommes sont partis, mais l’un d’eux est revenu, a de nouveau battu M. Westwell et l’a jeté au sol avant de s’enfuir. Malgré une grave blessure à la tête ainsi que de nombreuses coupures et deux bras cassés, M. Westwell a dit à son épouse de rester cachée jusqu’à ce qu’un ami leur vienne en aide.

MÉDAILLE DE LA BRAVOURE

Norman Anderson, M.B. (à titre posthume)
Trenton (Ontario)
Médaille de la bravoure

Le 11 avril 2009, à Havelock, en Ontario, Norman Anderson a perdu la vie en tentant d’arrêter un véhicule en mouvement dont le conducteur était victime d’une crise cardiaque. Le conducteur, un membre de la famille de M. Andersen, ne se sentait pas bien. Voulant s’assurer qu’il se rende sain et sauf à son domicile, M. Anderson l’a suivi. Le véhicule a soudainement ralenti et a quitté la route. M. Anderson s’est alors arrêté et a accouru auprès de la victime, qui semblait éprouver des douleurs à la poitrine. Quand
M. Anderson s’est penché à l’intérieur du véhicule pour retirer la clé de contact, la victime a perdu conscience et son pied a appuyé sur l’accélérateur. La voiture s’est mise en mouvement, entraînant M. Anderson, puis a fait une embardée sur la chaussée, ce qui a projeté M. Anderson sur le pavé où il s’est frappé la tête. La voiture hors de contrôle s’est enfin immobilisée lorsqu’elle est entrée en collision avec le pare-chocs d’un véhicule utilitaire sport. Malheureusement, ni M. Anderson ni la victime n’ont survécu.

La décoration décernée à M. Anderson sera remise à son épouse, Mme Minnie Anderson.

Clermont Bélanger, M.B.
Pointe-à-la-Frégate (Québec)
Jean-Louis Clavet, M.B.
Cloridorme (Québec)
Serge Fournier, M.B.
Cloridorme (Québec)
Robert Francoeur, M.B.
Pointe-à-la-Frégate (Québec)
Yvan Pruneau, M.B.
Cloridorme (Québec)
Médaille de la bravoure

Le 3 octobre 2008, Clermont Bélanger, Jean-Louis Clavet, Serge Fournier, Robert Francoeur et Yvan Pruneau ont secouru un homme qui était coincé sous une maison écroulée, à Pointe-à-la-Frégate, au Québec. M. Bélanger et son frère ainsi que M. Francoeur avaient soulevé une maison pour couler du béton afin de créer un sous-sol. Soudain, un côté de la maison a glissé sur le sol, et le frère de M. Bélanger s’est retrouvé coincé sous des débris et une lourde poutre de métal. À l’aide d’une pelle mécanique, M. Bélanger s’est immédiatement mis à soulever l’autre côté de la maison pour éviter qu’elle ne s’effondre, puis est allé porter secours à la victime. Bien que blessé, M. Francoeur a rapidement érigé plusieurs tours en bois autour de l’homme pour le protéger jusqu’à ce qu’il puisse être extirpé de cette zone dangereuse. MM. Clavet, Fournier et Pruneau ont retiré les débris entourant la victime. Ils ont dû travailler rapidement, mais avec précaution, car les tours de soutien en bois étaient sur le point de crouler sous le poids de la maison et de la terre tombait sur eux. Ils ont finalement pu glisser un panneau de bois sous l’homme blessé et le transporter dans l’ambulance qui attendait. Malgré des dommages à la colonne vertébrale, la victime a survécu grâce aux courageux hommes qui ont risqué leur vie pour lui venir en aide.

L’agent Patrick Benoit, M.B.
Amherstview (Ontario)
Médaille de la bravoure

Le 29 mars 2008, alors qu’il n’était pas de service, l’agent Patrick Benoit, membre du Service de police de Kingston, a secouru une personne accidentée sur l’autoroute 401, à Kingston, en Ontario. Un camion gros porteur a frappé une tour de télécommunications avant de s’écraser contre un rocher et de s’enflammer. Alerté par le bruit assourdissant alors qu’il circulait à proximité, l’agent Benoit s’est arrêté pour apporter son aide. Le conducteur blessé était perché sur le rocher au-dessus de son véhicule en feu, et risquait de tomber. Dans l’obscurité la plus complète, l’agent Benoit a réussi à grimper à mi-chemin, mais a fait une chute lorsque des pierres se sont détachées. À force de persévérance, il a rejoint la victime et l’a éloignée du danger jusqu’à l’arrivée des secours.

Scott Borlase, M.B.
Winnipeg (Manitoba)
Médaille de la bravoure

Le 31 janvier 2009, Scott Borlase, âgé de 14 ans, a joué un rôle crucial en protégeant la vie de sa sœur durant une tempête de neige sur le lac Winnipeg, au Manitoba. Lors d’une belle matinée par temps clair, Scott, sa jeune sœur de 11 ans et leur père sont partis en excursion en motoneige, mais en début d’après-midi, le temps a soudainement changé. Les vents violents et la neige qui tombait avec abondance les ont empêchés de voir le sentier balisé et ils se sont égarés. À un moment donné, le père de Scott a débarqué de la motoneige et s’est effondré. Incapable de lui tâter le pouls, Scott a décidé d’aller chercher des secours avec sa sœur. Aveuglé par la tempête, il a conduit en droite ligne, en espérant pouvoir atteindre le rivage. Une fois sur la rive, Scott a pu utiliser son téléphone cellulaire pour appeler le 911 et fournir des renseignements sur leur emplacement. Il a alors emmené sa sœur dans un bosquet à l’abri du vent impérieux et a utilisé une couverture solaire pour qu’ils puissent rester au chaud jusqu’à l’arrivée des secouristes, plusieurs heures plus tard. Une autre équipe de secours a retrouvé le père, qui n’a malheureusement pas survécu.

Joseph Henry Roland Bouliane, M.B.
Winnipeg (Manitoba)
Le major William Robertson Green, M.B., C.D.
Caronport (Saskatchewan)
Blair William Allan Hockin, M.B.
Portage la Prairie (Manitoba)
Le gendarme de la GRC Alfred Douglas Lavallee, M.B., C.D.
St. Ambroise (Manitoba)
Le sergent Joseph Kenneth Penman, M.B.
Winnipeg (Manitoba)
L’adjudant-maître Hamish Jackson Seggie, M.B., C.D.
Winnipeg (Manitoba)
L’adjudant Shaun Spence, M.B., C.D.
Winnipeg (Manitoba)
Abebe Yohannes, M.B.
Brandon (Manitoba)
Hermann Zarbl, M.B.
Winnipeg (Manitoba)
Médaille de la bravoure

Le 12 octobre 2007, le major William Green, l’adjudant Shaun Spence, le sergent Joseph Penman, Roland Bouliane et Abebe Yohannes ont secouru deux personnes qui étaient prises dans des véhicules en feu, à Headingly, au Manitoba. Les hommes se sont frénétiquement acharnés à éteindre l’incendie à l’intérieur de l’un des véhicules, mais les flammes se sont au contraire rapidement propagées, et la fumée noire gênait la vue à l’intérieur. Le major Green a alors cassé la lunette arrière, puis a sorti une fillette qui était sur la banquette et l’a éloignée du brasier. Le gendarme Alfred Lavallee et les autres secouristes ont de nouveau essayé désespérément d’atteindre les deux autres victimes toujours à l’intérieur, mais ils ont été repoussés par l’intensité de la chaleur et des flammes. Pendant ce temps, Blair Hockin, Hermann Zarbl et l’adjudant-maître Hamish Seggie démolissaient le pare-brise du second véhicule pour en retirer le conducteur qui était coincé sous les débris. Ils ont pu l’extirper quelques instants avant que le véhicule ne s’embrase. 

John Peter Chatterton, M.B.
Richmond (Ontario)
Médaille de la bravoure

Le 12 février 2007, le lieutenant John Chatterton, un pompier d’Ottawa, a risqué sa vie afin que ses collègues puissent s’échapper d’un incendie dans un immeuble de trois étages. Ayant terminé leur fouille à la recherche de victimes possibles, le lieutenant Chatterton et ses deux collègues sont redescendus par l’escalier. Mais une épaisse fumée noire et une chaleur extrême les ont forcés à remonter au troisième étage pour trouver une autre voie d’évacuation. Le lieutenant Chatterton a alors informé les membres de son équipe que leur seul recours était de sauter par la fenêtre. Couché par terre, alors que la peinture sur son casque pelait sous la chaleur et que sa radio fondait, il les a guidés et leur a ordonné de sauter. Il les a suivis en dernier lieu. Le lieutenant Chatterton a souffert de brûlures au deuxième et troisième degrés et de fractures multiples.

Wesley Eugene Belland, M.B.
Fort St. John (Colombie-Britannique)
Allan Dale Bennett, M.B.
Edson (Alberta)
Aaron Buffett, M.B.
Eastern Passage (Nouvelle-Écosse)
Richard K. Colbourne, M.B.
Edmonton (Alberta)
Harold Galliford, M.B.
Jarvie (Alberta)
Mark Timothy McKay, M.B.
Calgary (Alberta)
Richard K. Randall, M.B.
Red Deer (Alberta)
Joseph Eugene Stanley Rucchin, M.B.
Enoch (Alberta)
Ronald R. Savill, M.B. (décédé)
High Prairie (Alberta)
Eric Patrick Shaffer, M.B.
St. Albert (Alberta)
Médaille de la bravoure

Le 28 janvier 2005, les hommes susmentionnés ont tenté de rescaper un collègue coincé sur une plate-forme de forage en feu, près de Helmut, en Colombie-Britannique. Durant un forage superficiel, une terrible explosion a eu lieu, projetant avec force de grosses roches et des flammes d’une grande intensité. S’étant réfugiés à l’abri, les membres de l’équipe de forage se sont rendu compte qu’un de leurs collègues manquait à l’appel. Bravant le danger, les travailleurs ont retrouvé sur la plate-forme en feu l’homme qui se débattait pour se débarrasser de son harnais. Ayant finalement réussi à s’en sortir, il lui a toutefois été impossible de descendre à cause des flammes qui lui bloquaient le passage. En dépit du danger, les membres de l’équipe sont restés auprès de leur camarade et ont tenu un câble guide pour lui permettre de descendre. Malheureusement, l’homme n’a pu tenir le coup et a fait une chute mortelle.

MM. Bennett, Buffett, Galliford, McKay, Randall, Rucchin et Savill ont reçu leur décoration lors d’une cérémonie précédente.

MM. Belland et Shaffer recevront leur décoration à une date ultérieure.

Thomas James Dodd, M.B. (à titre posthume)
Chilliwack (Colombie-Britannique)
Médaille de la bravoure

Le 29 juin 2006, le serre-freins Tom Dodd a perdu la vie en tentant d’aider deux collègues à s’échapper d’un train qui dévalait une voie ferrée à une vitesse incontrôlable, à Lillooet, en Colombie-Britannique. Les trois hommes se trouvaient dans la locomotive, lorsque les freins ont lâché et que le train avançait vers un virage serré à vive allure.

M. Dodd a grimpé sur le wagon suivant afin d’atteindre le frein manuel. Dans le virage, le wagon s’est détaché de la locomotive et a plongé dans le ravin. La locomotive a ensuite déraillé et a basculé par-dessus le remblai. Seul le mécanicien de train a survécu.

La décoration décernée à M. Dodd sera remise à son fils, M. William Moorehead.

Daisy Flamand, M.B.
Manawan (Québec)
Médaille de la bravoure

Le 20 août 2008, Daisy Flamand a secouru trois personnes d’une maison en feu, à Manawan, au Québec. Lorsqu’elle a entendu l’alarme du détecteur de fumée depuis sa chambre au sous-sol, Mme Flamand est montée pour trouver la cuisine en flammes. Elle a alerté sa grand-mère et sa nièce de 10 ans qui dormaient dans une chambre du rez-de-chaussée. Elle est ensuite retournée au sous-sol pour prendre son bébé et le confier à sa nièce qui était maintenant à l’extérieur. Malgré l’épaisse fumée noire qui envahissait de plus en plus la résidence, rendant la respiration difficile, Mme Flamand est retournée à l’intérieur pour aller chercher sa grand-mère, la sortir et la mettre à l’abri du danger. Les policiers ont empêché Mme Flamand de pénétrer à nouveau dans la maison pour aller secourir deux autres membres de la famille qui étaient coincés à l’intérieur. Malheureusement, ces deux victimes n’ont pas survécu.

Richard C. Frauley, M.B.
Saint John (Nouveau-Brunswick)
Médaille de la bravoure

Le 30 mai 2008, Richard Frauley a secouru deux personnes d’un véhicule en feu, à Lepreau, au Nouveau-Brunswick. Ayant vu un véhicule monter sur le terre-plein central et faire plusieurs tonneaux, M. Frauley a arrêté sa voiture et couru jusqu’au véhicule déjà en feu. À maintes reprises, il a tiré énergiquement la poignée de la portière du passager avant jusqu’à ce qu’elle s’ouvre enfin. De plus en plus intenses, les flammes se propageaient sous le véhicule. M. Frauley a agrippé la passagère sous les bras et l’a traînée jusqu’à ce qu’elle soit à l’abri, tandis que le conducteur blessé réussissait à s’extirper par le toit ouvrant. M. Frauley a ensuite forcé la porte du passager arrière, puis a retiré le bébé de son siège d’auto et l’a confié à sa mère. À ce moment-là, le véhicule était complètement en flammes. M. Frauley a prodigué les premiers soins aux victimes jusqu’à l’arrivée des policiers.

Jared Douglas Gagen, M.B.
Cobble Hill (Colombie-Britannique)
Warren Bruce Miller, M.B.
Victoria (Colombie-Britannique)
Edward Stirling, M.B.
Ladysmith (Colombie-Britannique)
Art Unruh, M.B.
Abbotsford (Colombie-Britannique)
William Watt, M.B.
Victoria (Colombie-Britannique)
Médaille de la bravoure

Le 9 septembre 2008, Jared Gagen, Bruce Miller, Edward Stirling, Art Unruh et William Watt se sont portés à l’aide d’un de leurs collègues pêcheurs attaqué par un ours noir, à Port Renfrew, en Colombie-Britannique. L’ours avait grimpé sur le bateau amarré et s’était élancé sur l’homme, le mordant au cou et à l’épaule. Témoins de l’attaque, MM. Miller et Gagen ont accouru sur les lieux et assené des coups de gaffe à l’ours, sans réussir à lui faire abandonner la victime blessée. MM. Unruh, Watt et Stirling sont arrivés armés de marteaux et de couteaux pour mettre fin au carnage, mais l’ours les repoussait sans pour autant lâcher la victime. Après avoir été frappé continuellement, l’animal grièvement blessé est tombé au fond du bateau. La victime a été transportée d’urgence à l’hôpital et a survécu à l’attaque grâce à la bravoure et à la rapide réaction de ses collègues pêcheurs.

Le caporal-chef Julien Gauthier, M.B.
Alouette (Québec)
Le sergent Joseph André Hotton, M.B., C.D.
Kingston (Nouvelle-Écosse)
Médaille de la bravoure

Le 9 novembre 2008, le sergent André Hotton et le caporal-chef Julien Gauthier, tous deux techniciens en recherche et en sauvetage, ont secouru trois personnes qui se trouvaient sur une barge en train de couler au large des côtes de la Nouvelle-Écosse. En réponse à l’appel de détresse de la barge en péril dans la mer houleuse, un hélicoptère militaire a été dépêché sur les lieux afin d’évacuer les gens à bord. Après plusieurs vaines tentatives, le sergent Hotton a été descendu à une certaine distance du navire, d’où il a demandé à l’une des victimes de nager jusqu’à lui pour qu’il puisse ensuite le monter dans l’hélicoptère. Ayant été informé par la base aérienne qu’il fallait mettre fin à l’opération de sauvetage en raison du manque de carburant et de la noirceur qui approchait, le pilote et son équipage ont choisi de poursuivre le sauvetage. Le sergent Hotton a de nouveau été descendu et a pu remonter avec une autre victime. Ce fut ensuite au tour du caporal-chef Gauthier de descendre, puis de remonter avec la dernière victime. Toute l’opération de sauvetage a duré environ une heure, et la barge a chaviré peu de temps après.

Il s’agit de la seconde Décoration pour acte de bravoure décernée au sergent Hotton.

La gendarme de la GRC Michelle Allison Howey, M.B.
Calgary (Alberta)
Médaille de la bravoure

Le 7 juillet 2006, la gendarme de la GRC Michelle Howey a risqué sa vie en tentant de secourir deux collègues blessés, près de Mildred, en Saskatchewan. Les trois gendarmes pourchassaient un homme armé, lorsque le véhicule de patrouille de tête a finalement embouti la camionnette du suspect. Au moment où la gendarme Howey les rattrapait à bord de son propre véhicule, le suspect a tiré dans sa direction, la manquant de peu, et s’est enfui lorsqu’elle a tiré à son tour. La gendarme Howey est alors sortie de son véhicule pour vérifier l’état de ses collègues, qui avaient tous deux été blessés par balle. Ne sachant si le malfaiteur armé était encore à proximité, et incapable d’emmener l’une des victimes blessées à l’abri, la gendarme Howey a téléphoné pour qu’on lui envoie des renforts. Ce n’est qu’au terme d’une longue chasse à l’homme que le fugitif a été appréhendé. Malheureusement, les deux gendarmes n’ont pas survécu à leurs blessures.

Ernest Jean, M.B.
Montréal (Québec)
Marjorie Jean-Baptiste, M.B.
Joliette (Québec)
Médaille de la bravoure

Le 6 mars 2008, Marjorie Jean-Baptiste et Ernest Jean ont risqué leur vie pour que sept enfants puissent s’échapper de l’incendie qui ravageait leur maison, à Rivière-des-Prairies, au Québec. Mme Jean-Baptiste et les enfants dormaient à l’étage, lorsqu’elle a entendu les pleurs de l’un d’eux. Une épaisse fumée noire se propageait dans le corridor pendant qu’elle emmenait les enfants dans sa chambre à coucher. Elle a alors fracassé la fenêtre et crié pour alerter les voisins, puis a laissé tomber les enfants un à un sur le banc de neige au-dessous. Des voisins ont rassemblé les enfants et leur ont apporté des couvertures, tout en essayant de persuader Mme Jean-Baptiste de sauter pour échapper au brasier, mais elle a refusé de le faire jusqu’à ce que les sept enfants soient sains et saufs à l’extérieur. Pendant ce temps, Ernest Jean, un voisin, pénétrait dans la maison, au rez-de-chaussée où rageait l’incendie, pour vérifier si des enfants s’y trouvaient encore, mais la fumée l’a contraint à ressortir. Il s’est alors roulé dans la neige pour mouiller ses vêtements et a bravé de nouveau les flammes pour faire une rapide vérification au rez-de-chaussée avant de ressortir.

Mme Jean-Baptiste a reçu sa décoration lors d’une cérémonie précédente.

John Jew, M.B.
Seaforth (Ontario)
Médaille de la bravoure

Aux premières heures du 21 février 2007, John Jew, âgé de 75 ans, a secouru son épouse de 77 ans qui était coincée dans leur maison en feu, à Seaforth, en Ontario. Réveillé par l’avertisseur de fumée, M. Jew a aperçu des flammes dans la cuisine. Incapable d’éteindre le feu, il a composé le 911 et a couru à l’étage pour réveiller son épouse. Le feu s’est rapidement propagé dans l’escalier, empêchant le couple de descendre. M. Jew a alors sauté d’une fenêtre dans la neige et a placé une échelle contre le balcon. Il a ensuite aidé son épouse à en descendre, au moment où les pompiers arrivaient.

Timothy Sigluk Kautaq, M.B.
Hall Beach (Nunavut)
Médaille de la bravoure

Le 26 février 2009, Tim Kautaq a secouru plusieurs personnes d’une maison en feu, à Hall Beach, au Nunavut. M. Kautaq marchait près de la maison, lorsqu’il a entendu l’une des victimes appeler à l’aide. Lorsqu’il est entré dans la résidence, le rez-de-chaussée était complètement envahi par les flammes. Incapable de respirer, M. Kautaq a dû ressortir, mais il est retourné de nouveau après avoir entendu un enfant crier à l’intérieur. Malgré la fumée qui rendait la respiration difficile et gênait la vue, le secouriste a soulevé le garçon souffrant de graves brûlures et l’a sorti de la maison. De la porte d’entrée, M. Kautaq a appelé trois autres victimes qui étaient incapables de s’orienter et les a guidées jusqu’à lui. M. Kautaq s’est ensuite précipité une dernière fois à l’intérieur et est ressorti avec le dernier enfant, sain et sauf.

Le matelot de 1re classe Robert T. Binder, M.B. (décédé)
Toronto (Ontario)
Le caporal-chef David Frederick Taylor King, M.B., C.D.
Victoria (Colombie-Britannique)
Le matelot de 2e classe Jaret A. McQueen, M.B.
Hamilton (Ontario)
Médaille de la bravoure

Le 14 août 2008, le matelot de 1re classe Robert Binder, le caporal-chef David King et le matelot de 2e classe Jaret McQueen ont secouru un homme coincé dans un véhicule submergé dans les eaux de l’anse Lang à la suite d’un accident, à la base des Forces canadiennes Esquimalt, en Colombie-Britannique. Ayant entendu le bruit de l’accident, le matelot de 1re classe Binder et le caporal-chef King sont entrés dans l’eau trouble pour se rendre jusqu’au véhicule. Après plusieurs efforts, ils ont réussi à extirper le conducteur inconscient, qu’ils ont ramené sur le rivage pour ensuite le réanimer. Le caporal-chef King et le matelot de 2e classe McQueen ont plongé à plusieurs reprises pour tenter de repérer d’autres victimes possibles. Ce n’est qu’une fois le véhicule sorti de l’eau qu’ils ont trouvé le corps d’une femme à l’intérieur.

Les décorations décernées au matelot de 1re classe Binder et au caporal-chef King ont été remises lors d’une cérémonie précédente.

Stephen Power, M.B.
Charlottetown (Île-du-Prince-Édouard)
Tami Elizabeth Strickland, M.B.
Charlottetown (Île-du-Prince-Édouard)
Médaille de la bravoure

Le 14 novembre 2008, Stephen Power et Tami Strickland ont secouru une femme handicapée qui se trouvait dans un appartement envahi par la fumée, à Charlottetown, à l’Île-du-Prince-Édouard. Le système d’extincteurs automatiques s’étant déclenché à la suite d’un petit feu à l’intérieur de l’appartement, la victime, étouffée par la fumée, s’est évanouie, alors que l’eau montait rapidement dans la pièce. Du corridor, Mme Strickland a entendu l’eau qui coulait et a décidé de forcer la porte pour l’ouvrir. C’est alors qu’elle a vu l’épaisse fumée noire qui envahissait la résidence. Elle a couru demander l’aide de M. Power et, ensemble, ils sont entrés dans l’appartement. Gênés par la fumée, ils ont dû avancer à tâtons à la recherche de la victime. Malgré la difficulté à respirer, ils l’ont finalement trouvée, étendue par terre dans la salle de bain, et l’ont sortie de l’immeuble.

L’agent Sean Ralph, M.B.
Ottawa (Ontario)
L’agent Alain Rochette, M.B.
Fournier (Ontario)
Médaille de la bravoure

Le 8 décembre 2005, les agents Sean Ralph et Alain Rochette du Service de la police d’Ottawa ont risqué leur vie pour tenter de secourir une femme qui se faisait poignarder par un homme armé d’un couteau de chasse, à Ottawa, en Ontario. Lorsque les policiers sont arrivés, l’attaquant a agrippé la victime et l’a traînée dans l’appartement de cette dernière, situé au sous-sol, et a verrouillé la porte. Après de nombreuses tentatives pour défoncer la lourde porte, les agents ont réussi, à coups de pied, à y pratiquer une petite ouverture dans le bas. Sans savoir ce qui les attendait de l’autre côté, ils se sont glissés dans l’appartement obscur. Ils ont alors aperçu l’agresseur, qui a finalement acquiescé aux ordres des agents de police et rendu son arme. Malheureusement, la victime n’a pas survécu à ses blessures.

L’agent Ralph a reçu sa décoration lors d’une cérémonie précédente.

L’agent Nicholas Bell, M.B.
Vancouver Ouest (Colombie-Britannique)
L’agent Wayne Thompson, M.B.
Delta (Colombie-Britannique)
Médaille de la bravoure

Le 31 octobre 2008, les agents Nick Bell et Wayne Thompson du Service de police de Vancouver Ouest ont secouru deux personnes âgées prises dans une maison en feu, à Vancouver. L’étage du haut était complètement en feu lorsque les agents sont arrivés sur les lieux. De la porte d’entrée, qui était ouverte, ils ont appelé les deux résidants qui étaient figés sous le choc. Alors que des débris tombaient autour d’elles, les victimes ont été rapidement enveloppées d’une épaisse fumée causée par l’incendie qui se propageait de plus belle. Ne disposant d’aucun équipement spécial, les gendarmes se sont précipités à l’intérieur de la maison et en ont sorti les deux personnes âgées encore hésitantes.

L’agent Bell recevra sa décoration à une date ultérieure.

Michael André Toupin, M.B.
St. Margarets (Nouveau-Brunswick)
Médaille de la bravoure

Le 20 juin 2008, Mike Toupin a sauté à bord d’un camion gros porteur en marche afin de secourir le conducteur inconscient, à Miramichi, au Nouveau-Brunswick. Victime d’une crise cardiaque, le conducteur s’était affaissé sur le volant et son véhicule avait quitté la route et traversait un champ. En constatant que le véhicule se dirigeait tout droit vers l’autoroute, M. Toupin a couru en direction du camion et a sauté sur le marchepied du côté du chauffeur. Il a ouvert la portière, s’est penché au-dessus de la victime, a tiré le levier du frein et a éteint le moteur. Avec l’aide d’un autre homme, M. Toupin a sorti le camionneur de la cabine et a commencé la procédure de réanimation cardio-respiratoire. Les ambulanciers sont arrivés peu après et ont ranimé la victime.

Philippe Tremblay, M.B.
Bathurst (Nouveau-Brunswick)
Médaille de la bravoure

Le 9 juin 2004, Philippe Tremblay, alors âgé de 16 ans, a secouru un ami qui s’était blessé après être tombé du haut d’un précipice dans les rapides, aux chutes Tetagouche, à Bathurst, au Nouveau-Brunswick. Philippe avait grimpé, avec des camarades de classe, au haut des chutes, lorsqu’un des garçons a glissé et est tombé dans un bassin rocheux, plus bas, et a été emporté par les eaux au courant rapide. Blessé par sa chute, le jeune homme, incapable de se servir de ses jambes, tentait désespérément de nager. Sans hésiter, Philippe a sauté dans les eaux profondes pour aider son camarade, qui avait maintenant disparu sous l’eau. En dépit du vigoureux flot de retour, il a atteint la victime paniquée. Il a remonté son ami à la surface et l’a hissé sur une saillie, où d’autres personnes ont pris soin de lui en attendant l’arrivée des ambulanciers.

Chad Verch, M.B.
Victoria (Colombie-Britannique)
Médaille de la bravoure

Le 12 novembre 2008, Chad Verch a sauvé trois personnes de la noyade, à Punta de Mita, au Mexique. M. Verch faisait du surf, lorsqu’une personne sur la plage l’a averti qu’un nageur éprouvait des difficultés. Arrivé à l’endroit indiqué, il a vu un maître nageur épuisé qui tentait désespérément de hisser une femme âgée sur sa planche de surf. Luttant contre le courant impétueux et les hautes vagues, M. Verch a tiré la planche à laquelle étaient agrippés le dame et le maître nageur jusqu’au rivage, où d’autres personnes se sont occupées d’eux. M. Verch, cette fois accompagné d’un autre maître nageur d’hôtel, est retourné à l’eau pour secourir deux autres touristes qui étaient prisonniers des énormes vagues. Grâce à la détermination de M. Verch, les trois victimes ont survécu.

L’agent provincial de la PPO Darrell Wagner, M.B.
Petawawa (Ontario)
Médaille de la bravoure

Le 22 juillet 2007, l’agent Darrell Wagner de la Police provinciale de l’Ontario a porté secours à un homme dont l’embarcation était coincée dans les rapides de la rivière des Outaouais, près de Pembroke, en Ontario. Incapable d’atteindre la corde qu’on lui lançait, la victime a été emportée par le courant impétueux et a fini par s’accrocher à une grosse roche pour éviter sa descente. À l’aide d’une chambre à air, l’agent Wagner a rejoint l’homme et, malgré le fort courant, a réussi à le hisser dessus. Les hommes ont finalement été secourus et ramenés sur la rive.

INFO-FICHE SUR LES DÉCORATIONS POUR ACTES DE BRAVOURE

CONTEXTE

Les Décorations pour actes de bravoure, qui ont été créées en 1972, rendent hommage aux personnes qui risquent leur vie au mépris de leur propre instinct de survie pour tenter de sauver un être cher ou un pur étranger en péril. Chaque année, maints incidents mettent en danger la vie de victimes potentielles et de leurs sauveteurs.

Les trois décorations reflètent le niveau de risque encouru par les récipiendaires :

La Croix de la vaillance (C.V.) reconnaît les actes de courage vraiment remarquables accomplis dans des circonstances extrêmement périlleuses.

L’Étoile du courage (É.C.) reconnaît des actes de courage remarquables accomplis dans des circonstances très périlleuses.

La Médaille de la bravoure (M.B.) reconnaît des actes de courage accomplis dans des circonstances dangereuses.

ADMISSIBILITÉ ET MISE EN CANDIDATURE

Quiconque peut soumettre le nom d’une personne qui, pour venir en aide à ses semblables, s’est mise en danger de mort ou de blessure grave. Il n’est pas nécessaire que l’incident en question se soit produit au Canada ou que le candidat proposé soit canadien, mais des Canadiens ou des intérêts canadiens doivent être en cause. Les décorations peuvent être décernées à titre posthume.

Les candidatures doivent être soumises au plus tard deux ans après l’incident ou deux ans après la conclusion de l’examen, par une cour ou par un coroner, des circonstances entourant l’événement ou l’acte de bravoure.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les Décorations pour actes de bravoure, veuillez consulter le site www.gg.ca/document.aspx?id=73.