Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

ARCHIVÉE: Cérémonie d’investiture de l’Ordre du mérite militaire

Information archivée dans le Web

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette information dans tout autre format de rechange par contactez webmestre@gg.ca.

Rideau Hall, le vendredi 11 mars 2011

 

C’est un honneur de vous recevoir à Rideau Hall aujourd’hui pour souligner les services exceptionnels rendus par nos militaires canadiens dans l’exercice de leurs fonctions au Canada et ailleurs dans le monde.

J’aimerais en profiter pour évoquer les paroles d’Arthur Meighen, premier ministre canadien, qui a été le premier à se rendre sur la crête de Vimy après la Grande Guerre. À propos de la menace que la guerre représente pour « le trésor du bien commun », il a fait remarquer que « face au danger, le bien commun est le plus sacré de tous les biens. »

Ceux et celles qui ont endossé l’uniforme et répondu à l’appel du devoir connaissent la valeur du bien commun. Vous saisissez toute l’importance des droits fondamentaux et des libertés dont nous jouissons au Canada, et vous êtes résolus à maintenir la paix, la sécurité et la primauté du droit.

Les Canadiens savent qu’il ne faut pas tenir  ces valeurs pour acquises, et les membres des Forces canadiennes le savent mieux que quiconque.

Que signifie pour vous « faire son devoir »?

Comme en témoigne le sacrifice ultime de ceux qui ont perdu la vie au cours de missions, cela signifie être prêt à mourir  face au danger. Nous comprenons cela trop bien, car chaque cérémonie de rapatriement de dépouille nous le rappelle.

Votre sens du devoir signifie également que vous, et par le fait même vos familles et vos proches, devez accepter chaque jour les exigences liées à votre profession, c’est‑à‑dire les longues heures de travail, la rigueur et la fréquence de votre entraînement, et la nécessité de constamment faire preuve de souplesse et de discipline personnelle.

Il est en outre évident que chacun de vous a assumé sa responsabilité de modèle de comportement, aussi bien au Canada qu’à l’étranger. Ne sous-estimez jamais la valeur de l’exemple que vous donnez. Vos normes de conduite, votre éthique et votre moralité doivent être sans reproches, parce que vous incarnez la profondeur de notre engagement à l’égard du bien-être collectif.

L’un de mes prédécesseurs, le général Georges P. Vanier, a dit ceci : « La grande force d’un peuple libre est sa détermination à non seulement se défendre et à défendre ses alliés, mais également à lutter pour les principes démocratiques qu’il chérit. »

En optant pour une carrière militaire, vous avez sans doute été motivés par vos idéaux et par le désir de défendre ces principes. Ce désir vous a soutenu tout au long de ces années et vous êtes devenus aujourd’hui des individus respectés au sein des Forces canadiennes.

En novembre dernier, je me suis rendu en Afghanistan, où j’ai rencontré des membres des Forces canadiennes qui appuient les efforts visant à faire régner la primauté du droit, ainsi que des projets en éducation et des travaux de génie civil et agricole. Avec la transition en cours cette année vers une nouvelle mission de formation en Afghanistan, votre talent, votre énergie et votre soutien seront d’un apport inestimable.

Il en est de même pour chaque opération en cours ou nouvelle des Forces canadiennes. Le récent déploiement en Lybie n’est qu’un des derniers exemples de votre service outremer; au cours de l’année écoulée, les membres des Forces canadiennes ont également mené des opérations de secours aux sinistrés en Haïti et de lutte contre les pirates au large de la Corne de l’Afrique. Vous donnez également le meilleur de vous‑mêmes ici au pays, en aidant les Canadiens grâce à vos missions de recherche et de sauvetage, vos opérations de sécurité et vos patrouilles dans l’Arctique. Nous sommes vraiment privilégiés de pouvoir compter sur des femmes et des hommes de votre calibre.

Depuis mon installation comme gouverneur général et commandant en chef du Canada, je parle de mon désir de voir notre nation devenir plus avertie et plus bienveillante. Au cours d’une visite que j’ai faite récemment au Moyen-Orient, j’ai abordé ce concept en l’élargissant à l’échelle internationale.

Je sais que vous souhaitez également un monde plus averti et plus bienveillant, où règnent la justice et l’égalité. Vous, membres des Forces canadiennes, qui êtes le visage humain du Canada dans tant de régions troublées, avez un rôle absolument critique à jouer pour que cette vision se réalise petit à petit.

Chacun de vous ici présents a accompli son devoir de mille et une manières, souvent sans que cela ne soit reconnu. C’est la raison pour laquelle je prends grand plaisir à vous investir dans l’Ordre du mérite militaire, à titre de Commandeurs, d’Officiers et de Membres. Cet hommage qui vous est rendu  témoigne de la fierté que vos camarades, vos commandants et vos concitoyens éprouvent envers vous.

Au nom de tous les Canadiens, c’est pour moi un honneur de souligner vos services et votre dévouement exemplaires.

Merci.