Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

ARCHIVÉE: Remise de la Mention élogieuse du commandant en chef à l'intention des unités au Groupement tactique du 3e Bataillon, Royal 22e Régiment

Information archivée dans le Web

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette information dans tout autre format de rechange par contactez webmestre@gg.ca.

Québec, le vendredi 4 février 2011

 

Je vous remercie pour votre accueil si chaleureux. Je suis honoré d’être parmi vous, les hommes et les femmes du groupement tactique du 3e Bataillon, Royal 22e Régiment. Vous accomplissez votre devoir, jour après jour, parce que vous croyez à la valeur du service au pays et vous croyez au Canada.

La récompense qui vous est décernée aujourd’hui reflète votre engagement à servir le pays. D’autres groupes, auxquels la Mention élogieuse du commandant en chef a également été octroyée, ont fait preuve d’une bravoure, d’une ingéniosité et d’une détermination hors du commun, représentant le Canada avec distinction, tant au pays qu’à l’étranger. Votre groupe tactique, le 3e Bataillon des Van Doos, n’y fait pas exception.

J’ai récemment eu la triste tâche d’assister à la cérémonie de rapatriement du caporal Steve Martin, qui faisait également partie du 3e Bataillon. Lorsque j’ai parlé avec des membres de sa famille, ses amis et ses collègues, et leur ai offert mes condoléances et celles de tous les Canadiens, j’ai découvert la profondeur de l’engagement du caporal Martin envers les Forces canadiennes, ainsi que son attachement au régiment des Van Doos, et votre amour pour lui.

La cérémonie a été très émouvante, rassemblant des gens pour honorer la bravoure d’un homme et une vie terminée prématurément. Des pensées et des prières ont été offertes à la famille, ainsi qu’à tous les membres des Forces canadiennes déployés à l’étranger dans l’espoir qu’ils reviennent au pays sains et saufs.

Je sais qu’au fil des ans d’autres soldats de ce régiment sont tombés dans l’exercice de leurs fonctions et qu’il y a eu de nombreux blessés. Cependant, malgré les pires situations qui se présentent sur le terrain, vous parvenez, avec l’appui de vos camarades d’armes, à maintenir l’efficacité et la ténacité du Royal 22e Régiment.

Il m’importe de vous témoigner mon appui et de vous faire savoir à quel point votre contribution à notre pays est appréciée. Avec l’octroi de cette mention élogieuse, j’espère que tous les Canadiens comprendront l’importance du service que vous rendez.

De juillet 2007 à février 2008, votre groupement tactique a été déployé en Afghanistan. Durant cette période, vous avez montré votre courage et votre détermination dans des situations difficiles, qui semblaient parfois insurmontables. Vous avez fait preuve de persévérance dans les confrontations avec l’ennemi. Grâce à vos efforts, les Afghans peuvent continuer à établir dans leur pays la paix, la prospérité, la sécurité et la liberté, des valeurs qui nous sont si chères au Canada.

Des militaires tels que vous réussissez à changer les choses pour le mieux.

J’ai eu la chance d’effectuer une visite en Afghanistan peu après mon installation comme gouverneur général. J’ai été frappé par l’ampleur des progrès qui ont été accomplis.

Pendant mon séjour, un officier supérieur américain, qui agissait comme agent de liaison en Afghanistan avec les troupes canadiennes, a formulé deux observations que je ne suis pas près d’oublier. Il a dit que, du point de vue militaire, les Canadiens et les Canadiennes en uniforme sont sans pareil; ce sont d’excellents soldats.

La deuxième observation qu’il a faite est qu’il ne pouvait croire à quel point les militaires canadiens avaient la capacité de nouer des liens avec les civils, les groupes internationaux et la population afghane pour la reconstruction de la société civile. Il était émerveillé par l’aisance avec laquelle les Canadiens en uniforme pouvaient s’entendre avec des civils, ce qu’il n’avait jamais vu auparavant dans un théâtre militaire. Il a attribué cette attitude aux valeurs fondamentales du Canada et à l’importance que nos gens en uniforme attachent à ces valeurs.

Votre affectation en Afghanistan confirme ce que j’ai appris là-bas : que les soldats canadiens ont de solides compétences, non seulement pour se défendre et combattre quand il le faut, mais également pour reconstruire et pour établir des liens en tant que représentants de notre pays et de ses valeurs.

L’ancien chef d’état-major de la Défense, le général Rick Hillier, a dit un jour que « Lorsqu’un soldat met le pied en sol étranger dans un environnement à risque élevé, chaque Canadien devrait marcher à ses côtés. »

C’est là un message que chaque soldat devrait entendre, et que chaque Canadien devrait connaître. Lorsque vous êtes envoyés en Afghanistan, ou ailleurs dans le monde, lorsque vous allez loin pour défendre une population, pour combattre et pour aider, sachez que je marche à vos côtés en esprit et que tous les Canadiens vous appuient.

Nous éprouvons un immense respect pour ce que vous faites. Quand je vous vois ici rassemblés, vous qui vous êtes battus et sacrifiés pour nous, je suis fier d’être votre commandant en chef. Je suis fier de me tenir à vos côtés et de porter la citoyenneté canadienne.

C’est pour moi un honneur et un privilège de remettre la Mention élogieuse du commandant en chef au groupement tactique du 3e Bataillon, Royal 22e Régiment.

Merci.