Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

ARCHIVÉE: Cérémonie d’investiture dans l’Ordre du mérite militaire

Information archivée dans le Web

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette information dans tout autre format de rechange par contactez webmestre@gg.ca.

Rideau Hall, le jeudi 9 décembre 2010

 

Bienvenue à Rideau Hall. 

Nous sommes réunis ici pour rendre hommage à ceux d’entre vous qui vont recevoir l’insigne de l’Ordre du mérite militaire, pour avoir fait preuve d’un service exemplaire et d’un sens aigu du devoir.

J’aimerais, pendant un moment, examiner la signification des mots service et devoir. Quelle en est la définition? Et qu’est-ce que leur mise en application entraîne?

Servir, que ce soit autrui ou son pays, c’est se rendre utile ou travailler pour répondre à un besoin général. Faire son devoir, par contre, est une obligation morale, juridique ou patriotique, quelque chose qu’on est tenu d’accomplir ou qui doit l’être.

Vous et vos familles le savez trop bien :  servir et faire son devoir sont des mots dont la signification a une portée beaucoup plus grande que leur simple définition. Il s’agit en fait d’idéaux en fonction desquels il faut vivre.

C’est ce genre de service et de devoir qui fait que des hommes et des femmes se sacrifient sans compter au nom d’une plus grande cause, d’une cause plus noble, et que nous honorons et célébrons ici, aujourd'hui.

Dans leur sens le plus profond, le service et le sens du devoir obligent la personne à se distinguer des autres. Pour servir et faire son devoir, il faut du courage. Il faut savoir qu’il y aura des difficultés à surmonter. Il faut faire preuve de persévérance. Il faut se sacrifier. Il faut être prêt à payer le prix. Ces deux notions  nous forcent tous à réfléchir à la nécessité et à la façon d’aimer nos voisins plus que nous-mêmes. 

Georges P. Vanier a été le 19e gouverneur général du Canada. Avant de le devenir, le général Vanier avait déjà derrière lui une longue et distinguée carrière, au cours de laquelle il s’était entièrement dévoué au service public, ayant combattu durant les deux guerres mondiales et ayant travaillé comme diplomate et travailleur social.

Les mots qu’il a prononcés dans son discours d’installation continuent de m’inspirer en tant que nouveau gouverneur général.

Voici ce qu’il a dit à cette occasion : « Que chacun de nous, à sa façon et dans sa sphère, si humble soit-elle, apporte une pleine participation à la réalisation de notre destinée nationale.…. Pour que le Canada atteigne la grandeur qui lui revient, chacun de nous doit dire : Je ne demande qu’à servir.  »

En tant que gouverneur général, je me suis engagé à faire de mon mieux pour inciter les Canadiens à pratiquer un niveau de service au public plus profond, plus riche et plus dévoué. Un niveau de service au public qui pousse chacun de nous à répondre aux besoins des moins fortunés parmi nous. Qui pousse chacun de nous à respecter notre obligation de lutter pour ce qui est bon, juste et correct. En d’autres termes, le genre de service dont vous avez été l’exemple tout au long de votre carrière.

Il est clair que chacun de vous a été à la hauteur de la charge qui lui a été confiée. Vous avez donné à d’autres, dans le reste du monde, la chance de goûter aux droits et aux libertés dont nous jouissons avec bonheur au Canada. Par votre leadership, votre dévouement et votre loyauté, vous avez dépassé toutes les attentes en œuvrant au rétablissement et au maintien de la paix. Vous avez confirmé votre engagement inébranlable envers notre merveilleux pays qu’est le Canada.

À titre de commandant en chef, c’est pour moi un véritable honneur et privilège de vous investir dans l’Ordre du mérite militaire. 

Je sais que vous porterez l’insigne avec la plus grande fierté. Je sais que, même si votre service exemplaire vient d’être reconnu, vous ne vous arrêterez pas là, sachant bien qu’il reste encore beaucoup de chemin à parcourir. Je sais que vous continuerez à faire l’impossible pour vous acquitter de votre responsabilité de faire de notre pays, et du reste du monde, un endroit plus sûr, plus démocratique et plus libre.

Au nom de tous les Canadiens, je vous remercie et je vous félicite. Soyez assurés que je continuerai de servir le pays à vos côtés, en accomplissant mon devoir, tout comme vous ne cesserez de le faire.

J’appelle de tous mes vœux les Canadiens à suivre votre exemple en servant le pays et en faisant leur devoir pour que le Canada demeure toujours glorieux et libre. 

 Merci.