Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

ARCHIVÉE: Cérémonie inaugurale de remise de la Médaille du service opérationnel

Information archivée dans le Web

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette information dans tout autre format de rechange par contactez webmestre@gg.ca.

Rideau Hall, le lundi 6 décembre 2010

 

C’est pour moi un honneur de vous accueillir à Rideau Hall pour la cérémonie inaugurale de remise de la Médaille du service opérationnel.

Sa Majesté la Reine a approuvé la création de cette médaille il y a quelques mois, une médaille qui vient s’ajouter au Régime canadien de distinctions honorifiques. Je suis fier, à titre de gouverneur général et de commandant en chef du Canada, de remettre cette médaille pour la première fois.

Depuis mon installation, j’ai voyagé d’un bout à l’autre du pays. Partout où je suis allé, j’ai pris le temps de rendre visite aux membres des Forces canadiennes et à ceux et celles qui servent le Canada.

Tous m’ont impressionné par leur engagement, leur force morale et leur ouverture d’esprit. J’ai vu nos troupes en Afghanistan lutter pour nos idéaux. J’ai inspecté et visité des gardes d’honneur et des régiments à travers notre pays. Autour de moi, j’ai pu constater le dévouement de l’équipe de la GRC chargée de ma protection et de celle de ma famille partout où nous allons.

Cette médaille est née de la nécessité de rendre hommage à ces hommes et ces femmes des Forces canadiennes et des corps policiers canadiens, ainsi qu’aux civils qui travaillent pour ces deux groupes, qui ont appuyé des missions sans combat à travers le monde. Chaque fois que le Canada est appelé à servir à l’étranger, nous accomplissons notre devoir avec le soutien d’une incroyable brochette d’hommes et de femmes d’une compétence et d’un altruisme inégalés.

Un médecin missionnaire du nom de Robert McClure, a dit un jour : « Ce qui, semble‑t‑il, fait d’une personne un être humain est son altruisme indéfectible. » Ses paroles s’appliquent parfaitement à vous tous dont nous honorons aujourd’hui les accomplissements.

La médaille qui vous sera remise aujourd’hui est non seulement une reconnaissance de ce que vous avez fait pour votre pays, mais elle est également synonyme de la responsabilité que vous assumez d’inspirer les autres à servir autrui.

J’espère ainsi qu’en voyant l’ampleur de votre dévouement, les Canadiens seront incités à aider les autres. Sans nécessairement partir en mission à l’étranger, comme vous, ils peuvent néanmoins se porter bénévoles et faire ce qu’ils peuvent au sein de leurs propres communautés pour aider leurs voisins, à l’image des communautés rurales, comme celle des mennonites, qui s’entraident pour construire une grange, unissant leurs divers talents et leur énergie pour prêter main forte à un voisin dans le besoin.

Vous êtes le meilleur exemple de cet esprit de corps qui peut s’appliquer non seulement localement, mais également à l’échelle mondiale.

Je parle souvent de la nécessité d’édifier une nation avertie et bienveillante. Lors de vos missions à l’étranger, vous en avez souligné l’importance dans votre rôle d’ambassadeurs du Canada, car peu importe où vous êtes, les gens voient à quel point vous avez le souci de veiller sur les autres, à quel point le Canada se soucie de veiller sur les autres.

Que ce soit en Sierra Leone, en Haïti, au Moyen-Orient ou au Soudan; qu’il s’agisse d’aider à maintenir la paix entre des nations ou de prêter main forte après une catastrophe, vous avez montré au reste du monde que le Canada respecte son engagement de venir en aide à ceux qui sont dans le besoin.

Trop souvent, semble-t-il, surviennent des catastrophes, qu’elles soient d’origine naturelle ou humaine. C’est dans ces situations critiques que nous faisons appel au talent et à la compétence de Canadiens tels que vous pour vous y attaquer et faire renaître la qualité de vie qui, nous le savons bien, devrait et peut exister. Vous êtes toujours prêts à répondre à l’appel. Chaque fois et quelles que soient les circonstances, vous n’hésitez aucunement à relever le défi. En collaboration avec nos partenaires internationaux, vous apportez la dignité, la sécurité et des fournitures essentielles à des gens qui en seraient autrement privés.

Vous sacrifiez votre propre bien-être, et vos familles se sacrifient également, dans le but de créer un monde meilleur. Vous comptez sur vos camarades, et ils ne vous déçoivent jamais. Certains d’entre vous, ici présents, avez été en mission ensemble; d’autres se rencontrent pour la première fois. Mais chacun de vous qui a travaillé en étroite collaboration lors de campagnes à l’étranger a fait grand honneur au Canada. C’est le lien qui vous unit et qui ne pourra jamais être rompu.

Le philosophe espagnol George Santayana a dit : « L’homme devrait avoir les deux pieds ancrés dans son pays, mais ses yeux devraient parcourir le monde. » Vous êtes tous et toutes de fiers Canadiens, ce qui ne vous a pas empêché de voyager de par le monde pour aider les autres.

Je vous remercie pour ce que vous avez fait pour votre pays, et je vous félicite en tant que premiers Canadiens à être honorés de la Médaille du service opérationnel.

Merci.