Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

ARCHIVÉE: Jour du Souvenir

Information archivée dans le Web

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette information dans tout autre format de rechange par contactez webmestre@gg.ca.

le 8 novembre 2010

Message de Son Excellence le très honorable David Johnston, gouverneur général et commandant en chef du Canada, à l’occasion du jour du Souvenir

OTTAWA — Chaque année, les Canadiens se rassemblent, le jour du Souvenir, au pied de monuments commémoratifs de guerre et dans des cimetières d’un bout à l’autre de ce vaste pays. Alors qu’approche la onzième heure du onzième jour du onzième mois, nous nous recueillons en souvenir du moment de paix qui a suivi la fin des combats de la Première Guerre mondiale, celle qui devait mettre fin à toutes les guerres.

En cette occasion solennelle, bon nombre de Canadiens se rendent à la Tombe du Soldat inconnu, à deux pas du Parlement. Cette sépulture, qui est pour nous un symbole émouvant du coût humain engendré par les conflits armés, rend hommage aux dizaines de milliers de Canadiens qui ont fait le sacrifice ultime pour leur pays. Le fait d’évoquer la mémoire de ce soldat mort sur le champ de bataille, dont nous ne connaissons ni le nom ni l’identité, nous rappelle qu’en vérité, nous ne sommes jamais anonymes dans la mort.

Le 11 novembre nous permet de reconnaître les sacrifices de tous ceux et celles qui ont été tués ou qui sont devenus handicapés, veufs ou veuves, et orphelins ou orphelines durant la guerre. Tout comme chaque guerre représente la somme de ses batailles livrées au fil du temps sur divers fronts, chaque soldat, chaque ami, voisin et membre de la famille d’un soldat doit surmonter d’insoupçonnables difficultés personnelles. Tel le nom du Soldat inconnu, ces luttes individuelles sont rarement racontées, mais elles n’en demeurent pas moins réelles.

En ce jour du Souvenir, rendons hommage à tous ceux et celles qui se sont sacrifiés et qui ont souffert en temps de guerre.

David Johnston

-30-

Renseignements aux médias :

Julie Rocheleau
Bureau de presse de Rideau Hall
613-998-7280
julie.rocheleau@gg.ca
www.gg.ca