Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

ARCHIVÉE: Remise des Décorations de la vaillance militaire et Décorations pour service méritoire

Information archivée dans le Web

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette information dans tout autre format de rechange par contactez webmestre@gg.ca.

Rideau Hall, le mardi 2 novembre 2010

 

Bonjour à vous tous. Je suis heureux d’avoir aujourd’hui l’occasion de vous exprimer, ainsi qu’à tous les membres des Forces canadiennes, toute ma gratitude et mon admiration, et celles de tous les Canadiens.

C’est pour moi un honneur de vous remettre ces distinctions honorifiques, à vous qui êtes les plus braves parmi les braves. Vous êtes un groupe exceptionnel, et je suis fier d’être parmi vous aujourd’hui.

Il y a 131 ans, sir John A. Macdonald écrivait ce qui suit à lord Lorne, qui était alors gouverneur général du Canada : « J’espère que la pratique de conférer des honneurs ne tombera pas dans l’ordinaire. »

Or, ces honneurs n’ont rien d’ordinaire, tout comme les actes qui en sont à l’origine.

Chacune et chacun de vous est ici parce que vos actions, tout aussi remarquables les unes que les autres, ont été au-delà des attentes de vos concitoyens.

Nous reconnaissons votre courage et votre altruisme face aux tirs ennemis et lorsque surviennent des catastrophes naturelles.

Nous reconnaissons également votre contribution essentielle, qui aurait pu être apportée dans des circonstances moins dramatiques.

Que ce soit en Afrique, en Haïti, au Moyen‑Orient, au Kosovo, à Chypre, en Afghanistan ou à Terre-Neuve-et-Labrador, ou qu’il s’agisse de retrouver des Canadiens égarés, d’aider les victimes de catastrophes naturelles, de contrôler les cessez‑le‑feu ou de combattre pour restaurer la paix, les Forces canadiennes jouent un rôle unique et crucial.

Nos militaires sont connus pour leurs compétences en tant que bâtisseurs de communautés et gardiens de la paix.

Que vous puissiez si facilement et si bien passer d’un rôle à l’autre ne cesse de m’étonner. Vous êtes aussi bien casques bleus au Kosovo et à Chypre, que bâtisseurs de communautés en Afghanistan, où sévissent des conflits intercommunautaires.

Bon nombre d’entre vous vous êtes distingués en  Afghanistan. Ce que les Canadiens retiennent des nouvelles sur ce pays, c’est le coût de la mission, qui se mesure en pertes de vie.

Mais ceux parmi vous qui étiez là comprennent l’autre côté de la médaille. Vous savez ce que vous y avez accompli : les vies que vous avez sauvées, les communautés que vous avez aidées à stabiliser, les écoles que vous avez aidé à rouvrir.

Vous avez fait beaucoup pour la population afghane.

Vous avez mis en branle le processus grâce auquel les Afghans pourront reprendre leur pays en main.

Bien que la tâche soit loin d’être terminée, ceux d’entre vous qui ont été envoyés là en mission ou qui y sont actuellement avec d’autres membres des Forces canadiennes et des forces alliées, dont deux membres sont honorés aujourd’hui, vous avez apporté une contribution significative et positive.

Soyez-en fiers.

Cela dit, nous n’oublions pas les parents, les enfants, les frères et les sœurs de Canadiens et d’Afghans affligés par le deuil, que nos pensées accompagnent.

Ces vies n’auront toutefois pas été perdues en vain, tant que nous continuerons de lutter pour faire avancer les choses.

Vous êtes honorés aujourd’hui parce que vous avez agi pour protéger des Canadiens et des Afghans, souvent au prix d’un risque énorme.

Ainsi, il serait bon de compter non seulement les pertes de vie, mais également les vies qui ont été sauvées.

En tant que votre commandant en chef, je tiens à vous exprimer toute ma gratitude.

Les Canadiens sont également reconnaissants envers vos familles, qui veulent bien vous partager avec les Forces canadiennes pour cette tâche si importante.

En terminant, j’aimerais prononcer encore une fois un mot que vous n’entendez pas assez souvent, je le sais : merci.

Chacun et chacune de vous, que vous soyez affecté près de chez vous ou dans une zone de guerre à des milliers de kilomètres de vos familles, est un héros. Au nom de tous les Canadiens, je vous remercie pour l’exceptionnelle contribution et les actes de bravoure pour lesquels nous vous rendons hommage aujourd’hui.

J’en profite pour remercier tous les membres des Forces canadiennes pour le courage dont ils font preuve, chaque fois qu’ils font face au danger pour protéger les civils, en bâtissant et rebâtissant leurs communautés, que ce soit ici au Canada ou à l’autre bout du monde.

Vous faites notre fierté.

Merci.