Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

ARCHIVÉE: Cérémonie d’investiture dans l’Ordre du Canada

Information archivée dans le Web

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette information dans tout autre format de rechange par contactez webmestre@gg.ca.


Cérémonie d’investiture dans l’Ordre du Canada

Rideau Hall, le vendredi 3 septembre 2010

Je suis enchantée de vous accueillir à Rideau hall et de présider cette cérémonie d’investiture de l’Ordre du Canada.

Je me souviens de la première fois où j’ai participé à cette cérémonie de l’excellence à titre de gouverneur général du Canada en novembre 2005.

Je me souviens d’avoir été vivement impressionnée par la portée des réalisations de tant de Canadiennes et de Canadiens, et de m’être dit que c’était une chance énorme et inestimable pour notre pays de pouvoir compter sur des femmes et des hommes de votre trempe.

Que c’était un gage de réussite et d’espoir pour le Canada d’avoir été aussi magistralement enrichi par la contribution de celles et de ceux qui, comme vous, vont au bout d’eux-mêmes, de leurs rêves et au meilleur de leurs compétences.

Vous êtes des bâtisseurs, certes, mais aussi des visionnaires, et plus encore des modèles, particulièrement pour nos jeunes qui se sentent appelés par la même volonté de dépassement de soi. 

Des modèles dont nous avons tant besoin en ces temps d’incertitudes et d’interrogations où l’humanité est en quête de sources d’inspiration.

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle j’ai créé en 2008 un programme de mentorat en vue de mettre en relation de réciprocité la somme de connaissances que représentent les membres de l’Ordre du Canada et l’énergie d’une jeunesse qui cherche à s’illustrer et à contribuer au bien public selon ses aspirations.

Et s’il n’est pas dans notre nature de nous glorifier des exploits de nos compatriotes, sans doute par excès d’humilité, réjouissons-nous ce matin de l’apport de Canadiennes et de Canadiens d’exception qui nous ont tant donné, à nous et au monde entier.

Les femmes et les hommes que nous honorons en cette dix-huitième cérémonie d’investiture dans l’Ordre du Canada que je préside depuis 2005 nous indiquent avec force et générosité les mérites du dépassement dans toutes les sphères de l’activité humaine.

En athlétisme comme en affaires, sur la page comme sur la scène, dans des laboratoires comme au sein d’équipes de recherches, en musique comme sur les ondes, de la planche à dessin à nos institutions les plus prestigieuses, des sciences les plus pointues à la pratique des soins, et de la patinoire à la tête de gouvernements, vous nous rappelez que rien n’est impossible à celles et à ceux qui ne craignent pas de repousser les limites et les frontières.

Sachez que par vos efforts, et grâce à votre réflexion et à votre action, vous avez illuminé bien des vies, chacune et chacun à votre manière, et que notre monde ne s’en porte que mieux.

Sachez aussi et surtout combien nous sommes fiers de vous, et combien je suis émue ce matin, au nom de la population canadienne, de vous exprimer toute notre gratitude.

Je profite de cette occasion pour remercier chaleureusement les membres du Conseil consultatif de l’Ordre du Canada, sous la présidence de la juge en chef du Canada, la très honorable Beverley McLachlin, et avec le concours de la Chancellerie, pour leur travail remarquable dans la gestion des nominations à cet Ordre le plus prestigieux au Canada, et régi de façon totalement indépendante. 

Longue vie à l’Ordre du Canada!