Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

ARCHIVÉE: Inauguration du Plug In Institute of Contemporary Art

Information archivée dans le Web

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette information dans tout autre format de rechange par contactez webmestre@gg.ca.


Inauguration du Plug In Institute of Contemporary Art

Winnipeg, le jeudi 26 août 2010

L’inscription d’un nouvel espace de culture et d’exploration artistique dans le paysage urbain est toujours pour moi un moment de grâce.

Ainsi suis-je enchantée de participer à l’ouverture officielle de la nouvelle demeure permanente du Plug In Institute of Contemporary Art, et au dévoilement de la première œuvre d’art à y être exposée.

Le Plug In Institute of Contemporary Art, qui s’est distingué tant sur les scènes canadienne qu’internationale, ne craint pas de s’aventurer au cœur même de l’expérience créatrice pour nous apprendre à voir autrement, ébranler nos certitudes et ouvrir en nous des champs d’idées et de possibilités.

Les artistes ont pour langage les formes, les matières, les couleurs et le mouvement de la lumière.

À leur façon, leurs œuvres nous parlent de la multiplicité des possibles que recèlent chacun de nos regards posés sur elles.

C’est une expérience des plus riches, et nous pouvons aujourd’hui remercier chaleureusement celles et ceux qui ont permis l’établissement de l’Institut en un lieu aussi pertinent que spectaculaire pour ajouter à notre plaisir de voir et d’interroger le monde dans toutes ses dimensions et en toute liberté. 

Riopelle disait que les artistes n’ont que faire des théories et des définitions dans l’acte de création et se préoccupent surtout de faire des œuvres qui n’ont pas encore d’étiquettes.

C’est justement ce pouvoir de dessiller nos yeux sur un horizon toujours plus large et étonnant que célèbre le Plug In Institute of Contemporary Art, et réjouissons-nous de cette belle ouverture dans les murs de la Cité pour que nos sens, nos cœurs et nos esprits s’échappent en quête de significations et de beauté.

Je crois fermement en cette capacité qu’ont les arts d’agir sur nos mentalités, d’enrichir notre vision du monde, de formuler les désirs et les angoisses de nos sociétés, et aussi de nous rassembler autour d’une même quête de sens.

C’est pourquoi je leur ai accordé autant d’importance au cours des cinq dernières années à titre de gouverneur général du Canada, avec le concours et la complicité de l’artiste avec qui je partage ma vie, mon mari Jean-Daniel Lafond, qui a mis en œuvre ces forums intitulés Points des arts que nous avons tenus à la grandeur du pays et dans le cadre de visites d’État à l’étranger.

Je souhaite longue vie au Plug In Institute of Contemporary Art dans sa nouvelle demeure, et de nombreuses découvertes à celles et ceux qui viendront y accéder à une vie plus entière parce que tout y devient possible.