Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

ARCHIVÉE: Cérémonie de nomination d’un parc - Winnipeg

Information archivée dans le Web

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette information dans tout autre format de rechange par contactez webmestre@gg.ca.


Cérémonie de nomination d’un parc

Winnipeg, le mercredi 25 août 2010

J’aimerais tout d’abord rendre hommage aux peuples indigènes qui habitent cette terre depuis des millénaires.

C’est avec beaucoup d’émotion que je me joins à vous aujourd’hui pour cette cérémonie de baptême du parc.

Tout à l’heure, j’étais au Centre communautaire Norquay, assise aux côtés de gens de tout âge représentant tous les segments de la société de cette ville, et je les écoutais raconter une inspirante histoire de renouveau et de changement.

C’était le  récit de ce qui s’est passé en trois ans seulement depuis que deux cents enfants et jeunes de Winnipeg, lors d’un Forum des arts urbains que j’ai tenu à la Graffiti Gallery, ont eu le courage et l’éloquence de s’exprimer et de persuader le quartier de North Point Douglas de s’attaquer au crime, à l’exclusion et à la violence.

Bien que chaque témoignage fut empreint de douleur, l’appel à l’action des jeunes  témoignait d’une vision prophétique d’espoir où les nuages de la peur assombrissant le quartier céderaient la place à la lumière d’un avenir plus brillant, celui du jour où vous, les résidants de North Point Douglas — Autochtones et non-Autochtones — pourriez de nouveau vous aventurer en toute sécurité dans les rues de votre communauté.

Heureusement, leur optimisme s’est avéré stimulant et a touché le cœur et l’esprit de tous ceux et celles qui avaient le pouvoir de changer les choses.

C’est ainsi qu’avec le concours des services policiers, de la municipalité, de la province et d’une panoplie d’organismes communautaires, vous avez répondu à leur appel, en vous mobilisant comme jamais auparavant pour élaborer et mettre en place des stratégies très efficaces, porteuses de changement.

Vous avez fait preuve de créativité, de ténacité et de détermination, n’hésitant pas à prendre des risques, même si vos actions mettaient vos propres vies en danger.

Et huit mois plus tard, vos efforts portaient fruit.

Le taux de criminalité a diminué de 70 pour cent.

Trente-deux fumeries de crack ont été fermées.

Les gangs criminels ont déguerpi.

Et votre communauté est devenue plus unie et plus bienveillante que jamais. C’est incroyable. 

Je tiens donc, au nom de tous les Canadiennes et les Canadiens, à vous féliciter pour ce que vous avez accompli.

Certes, votre succès est un succès pour le quartier de North Point Douglas.

Mais c’est également un triomphe pour le pays tout entier, puisque votre expérience a ravivé l’espoir chez des milliers de gens qui luttent quotidiennement pour se débarrasser de l’emprise des gangs criminels dans leurs communautés.

L’histoire de North Point Douglas, votre histoire, montre aux Canadiennes et aux Canadiens comment mettre en commun leurs idées et leurs ressources pour surmonter d’épineux problèmes tels que le crime, la dégradation de l’environnement, l’exclusion sociale, la pauvreté ou l’itinérance.  

Votre histoire est la preuve que, même dans l’adversité, le fait de croire en notre pouvoir de transformation en tant que citoyennes et citoyens nous permet de déplacer des montagnes.

Alors que nous célébrons l’Année internationale de la jeunesse, votre histoire démontre bien que celles et ceux qui orientent les politiques ainsi que les décideurs — pour utiliser la merveilleuse expression de Steve Wilson — doivent écouter les idées et les aspirations des simples citoyennes et citoyens, particulièrement celles des jeunes, et y donner suite. Voilà, chers amis, ce qu’on appelle une bonne gouvernance.

Et c’est la raison pour laquelle la cérémonie de baptême du parc qui se déroule aujourd’hui vous concerne, vous les résidantes et résidants de North Point Douglas. Car vous êtes les chefs de file et les porteurs de changement.

Sachez à quel point je m’estime privilégiée de faire partie de votre fabuleuse histoire.

Je vous remercie du fond du cœur. Merci pour ce geste si touchant.