Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

ARCHIVÉE: Déjeuner offert par le lieutenant-gouverneur de la Saskatchewan

Information archivée dans le Web

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette information dans tout autre format de rechange par contactez webmestre@gg.ca.


Déjeuner offert par le lieutenant-gouverneur de la Saskatchewan

Regina, le lundi 23 août 2010

Je vous remercie chaleureusement, Vos Honneurs, pour ce déjeuner offert à l’occasion de mon passage à Regina. Merci également d’avoir eu l’amabilité de faire un don au profit d’une cause qui me tient beaucoup à cœur.

C’est un grand bonheur et un immense privilège pour moi d’être parmi vous aujourd’hui. Je suis ravie, Monsieur le premier ministre, de pouvoir visiter votre province aujourd’hui, et il me tarde d’avoir notre rencontre.

Je n’ai pas oublié mon premier séjour ici-même à Regina et en Saskatchewan en 2006, à titre de gouverneure générale du Canada.

C’est l’une des plus grandes joies de la fonction que j’occupe que d’avoir la possibilité de rencontrer les gens qui vivent en chacune des provinces et des territoires de notre vaste pays.

Je me souviens des discussions passionnantes que j’ai eues alors avec les Saskatchewanaises et Saskatchewanais de tous les milieux.

Des anciens combattants, des épouses de guerre, des membres de la Première nation Treaty 4, des Métis, des élèves de la vallée qu’Appelle, des citoyennes et citoyens engagés dans la revitalisation du quartier North Central Regina, des étudiants de la Division dépôt de la Gendarmerie royale qui célèbrent cette année un anniversaire des plus importants, et de jeunes talents du NightWind Theatre et du Street Culture Project.

J’ai aussi eu l’occasion d’entendre les témoignages des membres de la communauté fransaskoise qui m’ont dit les enjeux et leurs efforts pour promouvoir et préserver la langue et la culture françaises dans cette province où leurs racines sont profondes.

Ces discussions m’ont accompagnée tout au long de mon mandat et je les ai répercutées partout où je suis allée au pays et dans le monde.  De même que l’esprit de solidarité et d’ouverture qui vous caractérise.

Je compte profiter de mon séjour en Saskatchewan pour poursuivre plus tard aujourd’hui à Saskatoon le dialogue que j’ai entamé il y a cinq ans, à l’échelle du pays et de la planète, avec la jeunesse.

Votre Honneur, j’estime tout comme vous que les mots que les jeunes ont à dire, et les rêves qu’ils ont à cœur de réaliser, constituent des ressources vitales pour le Canada d’aujourd’hui et des gages d’espoir pour le Canada de demain.

Je tiens à vous féliciter d’avoir établi votre forum de leadership annuel pour les élèves du secondaire de la Saskatchewan.

Par ailleurs, je participerai demain à l’université de la Saskatchewan à une discussion sur le droit des femmes alors que nous célébrons cette année le cinquantenaire de l’adoption de la Déclaration canadienne des droits, et je me rendrai au village de La Ronge à la rencontre des femmes, des hommes et des jeunes qui sont à l’origine du succès de cette communauté autochtone qui sert de modèle de développement.

Et, surtout, j’aimerais saisir toutes les occasions qui me seront offertes pour remercier la population de la Saskatchewan de son appui et de ses témoignages d’amitié au cours des cinq dernières années.

Je garderai de mes séjours parmi vous un souvenir impérissable, et j’espère revenir vous voir dans votre merveilleuse et unique province dans les années à venir.

Merci de tout mon cœur!