Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

ARCHIVÉE: Dévoilement d'une sculpture patrimoniale en hommage à l'histoire de la Force constabulaire royale de Terre-Neuve

Information archivée dans le Web

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette information dans tout autre format de rechange par contactez webmestre@gg.ca.


Dévoilement d’une sculpture patrimoniale en hommage à
l’histoire de la Force constabulaire royale de Terre-Neuve

St. John’s, le mercredi 18 août 2010

C’est un grand bonheur pour moi d’être parmi vous en ce jour solennel pour participer au dévoilement d’une œuvre sculpturale en hommage à la riche tradition de la Force constabulaire royale de Terre-Neuve.

Les racines de la Force constabulaire royale de Terre-Neuve remontent à 1729, ce qui en fait l’une des plus anciennes forces policières au Canada et, cas rarissime au sein du Commonwealth, qui s’est vue octroyer l’appellation royale par Sa Majesté la reine Elizabeth II en 1979.

Je me réjouis que la création de la Royal Newfoundland Constabulary Historical Society en 1989 permette à l’ensemble de la population de retracer l’histoire de votre force policière qui enrichit notre patrimoine collectif.

Officiellement établie en 1871, avec à sa tête Thomas Foley, un ancien de la Royal Irish Constabulary, avec laquelle votre force a maintenu des liens de solidarité.   

Le 3 mai 2005, lors d’une cérémonie, un échange de drapeaux entre votre force et la Garda Síochána na hÉireann a d’ailleurs eu lieu en reconnaissance de ces liens historiques.

Vous faites partie de l’héritage dont les Canadiennes et les Canadiens sont fiers et reconnaissants. 

C’est grâce aux efforts que vous déployez au quotidien que le Canada est un pays où il fait bon vivre et où la sécurité n’est pas un enjeu de tous les instants.

Nous vous devons en grande partie la paix qui caractérise nos communautés.

Je sais à quel point la sécurité est précieuse et combien elle importe à chaque citoyenne et citoyen de cette province et de ce pays. 

Moi qui suis née dans un pays « barbelé de pied en cap », Haïti, comme je le rappelais dans mon discours d’installation, connais le prix et la valeur de ce que vous avez apporté, de ce que vous apportez et de ce que continuerez à apporter à l’essor de nos communautés.

Chaque année, depuis ma nomination à la fonction de gouverneure générale en 2005, par le truchement de l’Ordre du mérite des corps policiers, j’ai l’insigne honneur de rendre hommage au service méritoire exemplaire de femmes et d’hommes engagés à assurer la sécurité de leurs concitoyennes et concitoyens.

Je suis chaque fois vivement impressionnée et infiniment touchée par la profondeur de votre engagement et par la portée de vos actions en faveur de la population canadienne. 

Nous pouvons nous réjouir, je dirais même nous enorgueillir, de pouvoir compter sur des femmes et des hommes de votre trempe et je suis fière que l’œuvre sculpturale que nous nous apprêtons à dévoiler souligne non seulement l’enracinement de l’histoire de votre force dans notre patrimoine collectif, mais aussi les gestes que vous posez sans relâche pour faire du Canada le pays stable, sécuritaire, qui incarne l’espoir pour tant de peuples du monde.

Pour cela, et pour votre détermination au long cours, je vous exprime toute notre gratitude. 

Merci.