Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

ARCHIVÉE: 400e anniversaire de la municipalité de Cupids

Information archivée dans le Web

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette information dans tout autre format de rechange par contactez webmestre@gg.ca.


400e anniversaire de la municipalité de Cupids

Cupids, le mardi 17 août 2010

C’est une page décisive de notre histoire collective que nous célébrons en ce lieu où s’enracine l’aventure des premiers explorateurs britanniques qui ont donné naissance au Canada anglais et en cette année qui marque le 400e anniversaire de leur établissement à Cupers Cove.

Ici même, en 1610, le marchand John Guy s’installait et jetait les fondements d’une communauté fière de ses racines transplantées en terre d’Amérique.

D’autres ne tardèrent pas à le suivre, des édifices furent érigés, notamment les premières scierie et brasserie au Canada, l’île d’une rare beauté fut explorée, des alliances furent nouées avec les Béothuks, les populations autochtones qui peuplaient déjà le territoire.

On dit qu’en 1613, plus de 60 personnes résidaient à Cupers Cove, où naissait par ailleurs le premier enfant d’origine britannique au Canada.

Comme je le disais dès mon discours d’installation à titre de 27e gouverneur général du Canada, en 2005, il y a plus de quatre siècles, cet esprit d’aventure poussait des hommes et des femmes à franchir le grand océan pour explorer un monde alors inconnu d’eux.

C’est ce même esprit d’aventure qui amène les peuples autochtones à leur communiquer le génie de ces terres généreuses.

Notre histoire, et particulièrement celle de Cupids, parle à la fois de l’espoir d’enracinement de celles et de ceux qui nous ont précédés et de l’ouverture de celles et de ceux qui les ont accueillis sur leur terres ancestrales.

Nous sommes aujourd’hui la somme de ces aventures singulières.

L’ensemble du Canada est fier de ce rôle de précurseur de la culture anglophone au Canada qu’a joué Cupids il y a 400 ans, et dont les vestiges archéologiques et le centre d’interprétation nous rappellent le riche apport à notre histoire.

Mon mari Jean-Daniel Lafond et notre fille Marie-Éden visitent en ce moment le site archéologique, et nous sommes honorés d’être parmi vous aujourd’hui pour souligner cette partie de notre identité qui s’enracine ici, pour mesurer à vos côtés la pérennité de notre patrimoine et pour envisager ensemble l’avenir avec l’audace et la générosité de ces premiers explorateurs.

Longue vie à Cupids!  

Par ailleurs, je profite de cette occasion pour vous dire combien je suis sensible aux valeurs de solidarité qui ont toujours caractérisé la population insulaire de Terre-Neuve. 

Dès mon premier voyage officiel chez vous, en juillet 2006, votre fierté, votre détermination, votre culture et votre humour, qui font partie intégrante de notre fabuleuse diversité, ont conquis l’insulaire que je suis également de naissance, moi qui suis née, comme vous le savez, dans une île de la mer des Caraïbes, Haïti.

Monsieur le premier ministre Williams, je tiens à vous redire que je n’oublierai jamais le coup de fil que vous m’avez passé en janvier dernier pour témoigner de la solidarité de vos concitoyennes et concitoyens avec Haïti frappée de plein fouet par une catastrophe sans précédent.

Votre province n’est pas indifférente et manifestement ouverte sur le monde.

De plus, au cours de mon mandat à titre de gouverneure générale et de commandante en chef du Canada, j’ai eu l’occasion de travailler de près avec un chef d’État major, le général Rick Hillier, qui est un fils de votre île. J’ai beaucoup apprécié son appui et ses conseils.

Sachez enfin que les nombreux témoignages que j’ai reçus de plusieurs d’entre vous lorsque j’ai tenu à faire valoir le respect des traditions reliées à la pêche et à la chasse m’ont confirmé l’importance de défendre nos modes de vie ancestraux.

Monsieur le premier ministre, lors de mon dernier passage chez vous, je vous avais indiqué mon intention de me rendre au Labrador avant la fin de mon mandat.

Eh bien, promesse tenue! Car je m’y rendrai dès jeudi. Il me tarde de prendre la mer avec la garde côtière, dont je suis la commissaire en chef honoraire, pour aller à la rencontre de vos concitoyennes et concitoyens du Labrador – afin d’entendre leurs histoires, leurs points de vue, et de voir de mes yeux ce qu’ils ont accompli – et  compléter ainsi ma carte de votre province qui compte parmi les paysages les plus spectaculaires au monde!

C’est un rêve que je caresse depuis longtemps, et ma famille et moi nous sentons infiniment privilégiées de pouvoir le réaliser!

Mais avant toute chose, gens de Cupids, célébrons la beauté de ces lieux et votre patrimoine. Félicitations pour la réalisation de votre superbe centre du patrimoine qui galvanise nos riches cultures collectives.

Merci beaucoup!