Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

ARCHIVÉE: BLOGUE : Quatre fenêtres dynamiques sur l'Europe

Information archivée dans le Web

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette information dans tout autre format de rechange par contactez webmestre@gg.ca.

21 novembre 2008

par Son Excellence Michaëlle Jean

Je me remettrai sous peu en route pour une nouvelle visite d’État, cette fois en Europe. À la demande du premier ministre Stephen Harper, mon mari Jean-Daniel Lafond et moi nous rendrons en Hongrie, en Slovaquie, en République tchèque puis en Slovénie, accompagnés d’une dizaine de délégués de différents secteurs académique, culturel, institutionnel et associatif. Quatre pays avec lesquels le Canada entretient des relations historiques fortes et dont des milliers de ressortissants sont aujourd’hui des citoyennes et des citoyens canadiens. Quatre fenêtres dynamiques sur l’Europe, au cœur de l’Union Européenne, cet ensemble de nations avec lequel le Canada veut renforcer ses liens et conclure des accords fructueux.

En plus du programme officiel, des activités protocolaires, des rencontres bilatérales, il nous importe d’engager le dialogue, comme nous aimons le faire, avec la société civile. Ramener la diplomatie à l’échelle humaine permet de mieux saisir les enjeux et d’aller au cœur des réalités de ces pays qui nous accueillent. Nous parvenons ainsi à établir des passerelles intéressantes et des plus fructueuses entre nos sociétés. Les membres de notre délégation enrichiront grandement tous les échanges de leurs points de vue et de leur expertise. Nous avons pris le soin de réunir une équipe d’une grande diversité : intérêts et origines confondus, des jeunes et des moins jeunes, en provenance de différentes régions du Canada. 

Nous croyons aussi à l’importance de la diplomatie culturelle. Les forums du Point des arts que nous tiendrons, d’une étape à l’autre, promettent d’être passionnants. Tout comme les forums avec la jeunesse qui sont également au programme, sur le modèle de ceux que nous organisons partout au Canada, autour des préoccupations, des aspirations et des initiatives des jeunes. Il sera, entre autres, beaucoup question durant notre parcours de la place des minorités, de l’intégration sociale des Roma, de la condition des femmes, de la lutte contre la discrimination, de la place des arts et de la culture dans l’espace public, de la gouvernance, des opportunités d’échanges commerciaux, culturels et institutionnels.