Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

ARCHIVÉE: Jour du Canada à l'exposition universelle de Shanghai

Information archivée dans le Web

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette information dans tout autre format de rechange par contactez webmestre@gg.ca.


Jour du Canada à l'exposition universelle de Shanghai

Shanghai, le jeudi 1er juillet 2010

C’est aujourd’hui jour de fête.

Ici, en ce premier juillet 2010, sur ce site spectaculaire et accueillant, nous célébrons la participation du Canada à l’exposition universelle de Shanghai.

Permettez donc que je déclare haut et fort : Bonne fête du Canada!

Aujourd’hui, nous marquons le 143e anniversaire du Canada.

Si je suis ici, en cette occasion festive, c’est pour exprimer à nos amis chinois combien la relation entre le Canada et la République populaire de Chine nous est précieuse.

Le seul souvenir de Norman Bethune suffit à évoquer les liens de solidarité entre nous.

Mais, comme je le disais au président Hu Jintao, que j’ai eu le plaisir d’accueillir, il y a quelques jours, à Rideau Hall, la résidence officielle du Gouverneur général en la capitale du Canada, cette année marque également quarante ans de relations diplomatiques entre nos pays.

En effet, le 13 octobre 1970, le Canada était l’une des premières démocraties occidentales à établir par voie diplomatique des liens avec votre grand pays.

Actuellement, le Canada et la République populaire de Chine sont des pays amis et des partenaires stratégiques dans un nombre de secteurs clés.

Notre coopération est exemplaire, et il nous incombe de l’entretenir et d’explorer de nouvelles voies d’échange et de collaboration.

Laissez-moi vous dire que l’intérêt est là. Nous, du Canada, tenons à renforcer et diversifier les liens de coopération, les occasions de partenariat stratégique, les échanges et relations de peuple à peuple, et dans une variété de secteur avec la Chine.

Lors de mes conversations hier avec plus d’une centaine d’étudiants de l’Université Fudan et avec des urbanistes chinois et canadiens, j’ai été impressionnée par l’ampleur du désir d’approfondissement des relations sino-canadiennes, qui est loin de se limiter à nos gouvernements respectifs.

Mais comme je le rappelais hier aux intervenants, notre dialogue et nos échanges doivent être réciproques, car si le Canada a beaucoup à offrir, il peut aussi beaucoup tirer de ces relations avec le peuple chinois.

De nos jours, on recense au Canada plus d’un million de Canadiennes et de Canadiens d’origine chinoise, soit la plus grande communauté non européenne chez nous, et le chinois est la troisième langue la plus parlée, après l’anglais et le français, nos deux langues officielles.

Cet état de fait témoigne de l’ampleur et de la profondeur de nos liens, et je désire profiter de l’occasion pour souligner la contribution essentielle des Canadiens d’origine chinoise qui ont aidé le Canada, comme le dit la merveilleuse expression chinoise, à se tenir « à la hauteur du firmament et solide comme la terre. »

Ce rendez-vous à l’exposition universelle de Shanghai, la plus grande jamais organisée, est pour nous l’occasion de réaffirmer notre appartenance commune à un monde que nous avons à cœur de protéger.

De même que ce voyage de l’amitié que j’entreprends en République populaire de Chine, à titre de gouverneur général du Canada, et qui me conduira à Guangzhou, à Chengdu, en solidarité avec les victimes du terrible tremblement de terre de 2008, et à Beijing.

Permettez-moi d’adresser, au nom des Canadiennes et des Canadiens, mes plus sincères sympathies aux familles des victimes qui ont été enterrées sous la coulée de boue qui a affecté des milliers d’habitants de la province de Guizhou. Nous suivons de très près cette situation difficile que vit la Chine. Sachez que nous ne sommes pas indifférents à votre souffrance et que nous demeurons solidaires dans votre épreuve.

Également, le thème de l’Exposition de Shanghai, « Meilleure Ville, Meilleure Vie », nous rappelle en soi le besoin d’une réflexion poussée, dans un monde où la plupart de l'humanité est devenue majoritairement urbanisée, selon un rapport de l’ONU.

Sur ce plan, l’Expo 2010 nous offre à toutes et à tous une possibilité unique de nous pencher sur l’incontournable question, « quel est le mieux à faire pour nos villes? »; une question à laquelle nous devons trouver des réponses pour permettre à la vie de s’épanouir et renforcer l’harmonie sociale dans nos espaces urbains.

Le Canada est donc honoré, chers amis, d’être parmi vous pour réfléchir à cette question primordial du développement humain et durable dans nos espaces urbains, devant la croissance phénoménale de nos villes, amorcé le siècle dernier.

Je crois comprendre que près de deux millions de visiteurs ont franchi à ce jour les portes du pavillon du Canada.

Je tiens à féliciter les organisatrices et organisateurs de cette formidable rencontre à Shanghai, cette ville de tous les superlatifs, mais aussi de tous les possibles, comme je le dis souvent du Canada.

Puisse l’imagination qui a insufflé vie à ce site nous inspire également pour bâtir un monde meilleur, une monde dans lequel le Canada et la Chine continueront d’être de solides alliés, des partenaires stratégiques et d’excellents amis.

Longue vie à l’amitié entre le Canada et la République populaire de Chine!

Et, depuis Shanghai, à l’autre bout du monde, bonne fête du Canada!