Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

ARCHIVÉE: Point des arts - Kitchener

Information archivée dans le Web

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette information dans tout autre format de rechange par contactez webmestre@gg.ca.

Point des arts tenu dans la foulée du Magnetic North Theatre Festival

Kitchener, le lundi 14 juin 2010

Mon mari, le cinéaste et philosophe Jean-Daniel Lafond, et moi-même sommes vraiment ravis d’être parmi vous pour ce Point des arts sur l’édification ou comment bâtir des communautés par la création artistique avec l’imagination en renfort. Nous sommes heureux de nous joindre ainsi au Magnetic North Theatre Festival ici même, dans la grande et magnifique région de Kitchener-Waterloo.

Comme nous le rappelle ce festival de théâtre canadien, dont j’assume avec fierté la présidence d’honneur, l’art attire, l’art est un aimant. Et j’ajouterais que l’art apporte beaucoup.

L’art participe d’une force d’attraction qui rapproche les cœurs et les esprits autour d’une idée, d’une sensation, d’une émotion, d’une façon singulière de voir le monde.

L’art peut également être vu et utilisé comme un outil efficace pour rassembler les forces les plus grandes de nos communautés, pour faire face aux enjeux sociaux. Il nous faut faire preuve d’imagination pour créer des solutions à certains des problèmes auxquels notre société est confrontée. L’art aide à créer des communautés saines et durables.

Une initiative de Jean-Daniel, le Point des arts profite de ce magnétisme pour réunir des femmes, des hommes et des jeunes des milieux artistique et culturel et de tous les horizons qui ont un point de vue sur le rôle des arts et de la culture dans nos communautés et qui souhaitent enrichir le débat, ainsi que des décideurs, des gens du monde des affaires, bref, autant de joueurs que possible afin d’encourager les synergies créatrices et les nouveaux partenariats.

Ce forum se veut donc n espace de paroles, d’échanges et de réflexions sur des enjeux qui touchent le secteur névralgique des arts et de la culture et la société dans son ensemble. Et je remercie chacune et chacun de vous qui avez répondu à notre invitation.

Je le dis sans ambages : une collectivité sans art est une collectivité sans âme.

Autant qu’un territoire physique ou géographique, la collectivité est un lieu que nous avons en partage et que nous habitons de nos idées, de nos rêves, de nos aspirations, de nos histoires et de nos projets.

La collectivité de Kitchener-Waterloo est justement à cette image, et cela se voit à vos actions, à votre engagement et à votre détermination, qu’il s’agisse des  ateliers RIM et du centre communautaire mennonite dont les effets portent loin ou des initiatives sociales de la municipalité régionale.

Et j’estime qu’une collectivité vit, bouge, progresse d’autant qu’elle donne aux créateurs et aux artistes la place qui leur revient.

Il y va, à mon sens, de la possibilité d’aspirer à une vie collective plus riche et plus entière, pour ne pas dire plus solidaire.

Pour nous en parler aujourd’hui, nous informer, nous inspirer, relancer la discussion, cinq panélistes et une modératrice se joignent à nous, et nous leur en sommes des plus reconnaissants.

Je remercie vivement les artisans du Magnetic North Theatre Festival, de même que toute la communauté de Kitchener-Waterloo, de nous accueillir aujourd’hui et de nous permettre d’affirmer haut et fort la présence lumineuse de l’art dans nos vies et nos collectivités.

À toi, cher Jean-Daniel…