Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

ARCHIVÉE: 100e anniversaire du Manège militaire des Fusiliers Mont-Royal

Information archivée dans le Web

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette information dans tout autre format de rechange par contactez webmestre@gg.ca.


100e anniversaire du Manège militaire des Fusiliers Mont-Royal

Montréal, le samedi 15 mai 2010

Avant de commencer, j’aimerais que nous prenions le temps de nous recueillir et de saluer la mémoire du soldat Kevin Thomas McKay, qui a donné sa vie en accomplissant fièrement sa mission en Afghanistan. 

Je serai à Trenton demain avec sa famille. Nous ne l’oublierons jamais.

Recueillons-nous à sa mémoire.

À titre de commandante en chef, je tenais à venir vous saluer, membres des Fusiliers Mont-Royal, d’autant que nous commémorons la fin de la Seconde Guerre mondiale, à laquelle vos prédécesseurs ont participé, de même que le 100e anniversaire de cet édifice où nous nous trouvons, rebaptisé pour l’occasion Manège militaire Mont-Royal. 

La francophone que je suis est fière du rôle vital que le 65e Régiment, l’un des plus anciens bataillons francophones au pays et le plus ancien de Montréal, a joué et continue de jouer au sein des Forces canadiennes, au pays comme à l’étranger.

L’Histoire témoigne du dévouement dont vous avez toujours fait preuve, que ce soit pour promouvoir les valeurs démocratiques durant les deux guerres mondiales et en Corée, pour faire régner la paix et la stabilité dans d’autres pays, comme la Bosnie et, plus récemment, l’Afghanistan, ou pour secourir et rebâtir des collectivités frappées par des catastrophes naturelles comme ce fut le cas ici, pendant la tempête du verglas.

Il faut reconnaître que votre histoire riche en exploits et en réalisations est intimement liée à celle de la ville de Montréal et de la société québécoise dans son ensemble.

Depuis 1869, vous maintenez ici une présence forte et admirable, respectée de toutes et de tous. 

D’ailleurs, je peux affirmer, pour avoir habité Montréal pendant longtemps, que la Musique des Fusiliers Mont-Royal fait partie intégrante de la vie culturelle et communautaire de toute la région du Grand Montréal.

C’est avec plaisir que nous la retrouvons lors de concerts en plein air ou de fêtes civiles et militaires, et je tiens aujourd’hui à souligner le talent et la polyvalence de ses musiciennes et de ses musiciens.

Et que dire de ce manège militaire en plein cœur du quartier Mont-Royal, dont nous célébrons le centenaire?

Il s’agit sans conteste de l’un des joyaux du patrimoine culturel et historique de Montréal.

Construit au moment où la ville connaissait une période de prospérité et de croissance, cet ouvrage d’inspiration médiévale correspond aussi à une époque d’expansion de la milice.

Permettez que je profite du centième anniversaire de ce haut lieu de notre passé militaire pour exprimer mon respect et ma reconnaissance à l’égard du travail que vous accomplissez, tout en conservant un lien avec votre vie civile, qui exige aussi beaucoup de vous.

Vous avez toutes les raisons d’être fiers de votre régiment et du service inestimable que vous toutes et tous rendez avec engagement et conviction.   

Que mes vœux de succès vous accompagnent, ainsi que vos familles, dont plusieurs sont parmi nous aujourd’hui en signe de leur appui et de leur fierté.