Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

ARCHIVÉE: COMMUNIQUÉ - Cérémonie d'investiture de l'Ordre du Canada

Information archivée dans le Web

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette information dans tout autre format de rechange par contactez webmestre@gg.ca.

 

le 30 octobre 2009

La gouverneure générale investit 35 récipiendaires au sein de l’Ordre du Canada


OTTAWA — Son Excellence la très honorable Michaëlle Jean, gouverneure générale du Canada, présidera une cérémonie d’investiture de l’Ordre du Canada à Rideau Hall, le jeudi 5 novembre 2009, à 10 h. La gouverneure générale, qui est Chancelière et Compagnon principal de l’Ordre, remettra cette distinction à trois Compagnons, 11 Officiers et 21 Membres.

L’Ordre du Canada, la plus prestigieuse des distinctions honorifiques civiles de notre pays, a été créé en 1967, durant l’année du centenaire du Canada, pour reconnaître l’œuvre d’une vie, le dévouement exceptionnel d’une personne envers la communauté ou une contribution extraordinaire à la nation. Au cours des 40 dernières années, plus de 5 000 personnes de tous les milieux ont été investies au sein de l’Ordre.

-30-

Les membres des médias qui souhaitent couvrir cet événement ou avoir une entrevue avec des récipiendaires sont priés de communiquer avec le Bureau de presse de Rideau Hall. L’horaire de la cérémonie destiné aux médias, la liste des récipiendaires, les citations et une fiche d’information sur l’Ordre sont joints au présent communiqué.

Renseignements aux médias :
Annabelle Cloutier
Bureau de presse de Rideau Hall
(613) 993-2569
www.gg.ca
www.ecoutedescitoyens.gg.ca

 
HORAIRE DE LA CÉRÉMONIE

Les membres des médias sont priés d’observer l’horaire suivant :

9 h 15 :  Arrivée des médias à Rideau Hall
10 h :     Début de la cérémonie d’investiture
             La gouverneure générale prend la parole
             La gouverneure générale remet les insignes
             (Membres, puis Officiers et enfin Compagnons)
11 h 30 : Entrevues des médias avec les récipiendaires
 

LISTE DES RÉCIPIENDAIRES

MEMBRES DE L’ORDRE DU CANADA
  • M. Azhar Ali Khan, C.M., O.Ont. / Ottawa (Ont.)
  • Gordon E. Arnell, C.M. / Calgary (Alb.)
  • Michael A. Baker, C.M., O.Ont. / Toronto (Ont.)
  • Robert E. Brown, C.M., O.Q. / Westmount (Qc)
  • Dinu Bumbaru, C.M. / Montréal (Qc)
  • Douglas Cole, C.M. / Port Sydney (Ont.)
  • Robert G. Glossop, C.M. / Ottawa (Ont.)
  • Arlene Haché, C.M. / Yellowknife (T.N.-O.)
  • Dezsö J. Horváth, C.M. / Toronto (Ont.)
  • Rudolph J. Kriegler, C.M. / Ottawa (Ont.)
  • John F. Lewis, C.M. / St. John’s (T.-N.-L.)
  • H. Wade MacLauchlan, C.M. / West Covehead (Î.-P.-É.)
  • Michael R. Marrus, C.M. / Toronto (Ont.)
  • Ian W. McDougall, C.M. / Victoria (C.-B.)
  • James H. Morrison, C.M. / Halifax (N.-É.)
  • Victor M. Power, C.M. / Timmins (Ont.)
  • L’honorable Herbert O. Sparrow, C.M. / North Battleford (Sask.)
  • Ian Vorres, C.M. / Athènes (Grèce) et Toronto (Ont.)
  • Henry H. Wakabayashi, C.M., O.B.C. / Vancouver (C.-B.)
  • William J. Wall, C.M. / London (Ont.)
  • Michael R. Weir, C.M., O.Ont. / Draper, Utah (É.-U.) et Bright’s Grove (Ont.)
OFFICIERS DE L’ORDRE DU CANADA
  • Gail Asper, O.C., O.M. / Winnipeg (Man.)
  • Robin W. Boadway, O.C. / Kingston (Ont.)
  • AA Bronson, O.C. / New York, New York (É.-U.) et Toronto (Ont.)
  • Victor S. Buffalo, O.C., A.O.E. / Hobbema (Alb.)
  • William J. Commanda, O.C. / Maniwaki (Qc)
  • Basil (Buzz) Hargrove, O.C. / Mississauga (Ont.)
  • L’honorable Donald J. Johnston, C.P., O.C. / Glen Sutton (Qc)
  • Peter Mansbridge, O.C. / Stratford (Ont.)
  • L’honorable Frank McKenna, C.P., O.C., O.N.B. / Cap-Pelé (N.-B.) et Toronto (Ont.)
  • Clayton H. Riddell, O.C. / Calgary (Alb.)
  • Françoise Sullivan, O.C., C.Q. / Montréal (Qc)
COMPAGNONS DE L’ORDRE DU CANADA
  • Harley N. Hotchkiss, C.C., A.O.E. / Calgary (Alb.)
  • Stephen A. Jarislowsky, C.C., G.O.Q. / Westmount (Qc)
  • Raymond Moriyama, C.C., O.Ont. / Toronto (Ont.)

 
CITATIONS DES RÉCIPIENDAIRES

MEMBRES DE L’ORDRE DU CANADA
M. Azhar Ali Khan, C.M., O.Ont.
Ottawa (Ontario)
Membre de l’Ordre du Canada

Que ce soit à titre de journaliste ou de bénévole, Azhar Ali Khan a toujours cherché à jeter des ponts au sein des communautés canadiennes où se côtoient de multiples groupes ethniques et religieux. Comme chroniqueur et membre du comité de rédaction de l’Ottawa Citizen, il a écrit de nombreux articles sur la scène internationale, sensibilisant les gens aux problèmes mondiaux. Il a par ailleurs mis à contribution ses qualités de chef de file et de rassembleur en tant que président de l’Association musulmane d’Ottawa et fondateur du Muslim Coordinating Council de la région de la capitale nationale. Juge à la Commission de l’immigration et du statut de réfugié du Canada, il a apporté son précieux concours au Forum des citoyens sur l’avenir du Canada, une commission d’enquête.

Gordon E. Arnell, C.M.
Calgary (Alberta)
Membre de l’Ordre du Canada

Depuis plus de trois décennies, Gordon Arnell est un homme de vision et un leader au sein de l’industrie immobilière et de sa communauté. Président du conseil d’administration et ancien président-directeur général de Brookfield Properties, il a été un mentor et un modèle pour bon nombre de jeunes cadres. Il est également bien connu pour le soutien et la contribution qu’il a apportés à de nombreuses institutions artistiques et éducatives. Au fil des ans, le centre Banff et l’Université de l’Alberta ont bénéficié de son dévouement et de son appui.  

Michael A. Baker, C.M., O.Ont.
Toronto (Ontario)
Membre de l’Ordre du Canada

Le travail accompli par Michael Baker, une sommité en recherche médicale, vise à nous aider à mieux comprendre le cancer et à améliorer les soins de santé au Canada. Il a contribué pour beaucoup à la création du Réseau universitaire de santé à Toronto, et à la réputation internationale acquise par cette organisation au cours des 16 années où il en était le médecin chef. Sa recherche clinique nous a permis de mieux saisir le processus de la leucémie et d’autres formes de cancer, en plus de mener à des traitements modernes pour combattre ce genre de maladies. Il a également participé à la création du Leukemia Research Fund et a été président de l’Institut national du cancer du Canada, en plus de mettre ses qualités de chef au service de plusieurs autres organismes nationaux de soins de santé à titre bénévole.

Robert E. Brown, C.M., O.Q.
Westmount (Québec)
Membre de l’Ordre du Canada

Robert Brown a contribué de façon significative au développement de l’industrie aérospatiale canadienne. Après avoir occupé plusieurs postes au sein de la fonction publique fédérale, il est entré au service de Bombardier Inc. en 1987. Durant les années où il a été président de Bombardier Aéronautique et, par la suite, président-directeur général, l’entreprise est devenue un chef de file du marché des avions de transport régional à réaction et de celui des avions d’affaires, et s’est hissée au troisième rang des entreprises en aéronautique civile à l’échelle internationale. Il est aujourd’hui le président et chef de la direction de CAE, un leader mondial des technologies de simulation de vol. Également connu pour son leadership communautaire, il a mené des campagnes de financement pour l’Université de Montréal, l’Université McGill, Centraide et la Société canadienne du cancer.

Dinu Bumbaru, C.M.
Montréal (Québec)
Membre de l’Ordre du Canada

Dinu Bumbaru est une figure de premier plan dans la promotion et la protection du patrimoine d’ici et d’ailleurs. Directeur des politiques à Héritage Montréal, il est profondément engagé à sensibiliser la population et les instances publiques et politiques à l’importance de notre patrimoine historique, architectural, naturel et culturel. Ancien secrétaire général du Conseil international des monuments et des sites, il voyage aussi aux quatre coins du globe en tant que consultant. Il formule des recommandations concernant la reconstruction et la préservation de villes détruites ou sinistrées par la guerre ou les désastres naturels. Cet architecte de formation est également associé à une multitude d’organismes axés sur la planification urbaine, le patrimoine bâti et l’environnement.

Douglas Cole, C.M.
Port Sydney (Ontario)
Membre de l’Ordre du Canada

Douglas Cole a joué un rôle majeur dans le développement du jazz au Canada. En tant qu’imprésario, il a appuyé de jeunes artistes, leur offrant la possibilité de vivre l’essentielle expérience de la scène. Il a permis à de nombreux musiciens de jouer en public au club qu’il avait ouvert à Toronto, le George’s Spaghetti House, le plus ancien club de jazz au Canada, et dans d’autres clubs ensuite, afin de peaufiner leur art. Il a également invité des musiciens étrangers établis pour permettre aux artistes en devenir de jouer à leurs côtés et de s’améliorer. C’est ainsi que bon nombre de nos grands du jazz ont pu bâtir leur carrière au Canada. Connu pour sa passion pour la musique et pour sa générosité, il a également aidé financièrement de jeunes musiciens à poursuivre leurs études.
 

Robert G. Glossop, C.M.
Ottawa (Ontario)
Membre de l’Ordre du Canada

Éminent chercheur en sociologie et en sociologie de la famille, Robert Glossop a aidé à façonner la politique sociale et a exercé une influence sur les importants changements apportés au droit de la famille au Canada. Par ses travaux, il a cherché à faire comprendre à la population canadienne comment de nouvelles réalités socio-économiques ont modifié la dynamique de la famille et ont également élargi sa définition. Grâce aux efforts qu’il a déployés pendant ses 30 ans de carrière à l’Institut Vanier de la famille, cet organisme est aujourd’hui une source d’information des plus respectées sur l’évolution de la famille au Canada. Ayant été activement impliqué dans plus de 20 comités et groupes tels que le Forum national sur la sécurité des familles et le Conseil canadien de développement social, il a fait preuve du désir profond et constant d’enrichir la vie des Canadiennes et des Canadiens.

Arlene Haché, C.M.
Yellowknife (Territoires du Nord-Ouest)
Membre de l’Ordre du Canada

Arlene Haché a consacré son temps et son énergie au bien-être des citoyens du Nord du Canada. Cofondatrice et directrice administrative de Yellowknife Women’s Society/Centre for Northern Families, un organisme d’appui aux familles vivant dans la Nord, elle est à l’origine de la création de nombreux programmes de lutte contre la toxicomanie et l’alcoolisme et portant sur des questions telles que l’éducation, le chômage et l’éducation des enfants. Championne infatigable de la justice sociale et des droits de la personne, elle s’est également acharnée à sensibiliser la population aux besoins des pauvres et des laissés-pour-compte. Elle a en outre mis son talent de leader au profit d’associations locales, territoriales et nationales, dont la Society Against Family Abuse et l’Association canadienne pour la santé mentale.

Dezsö J. Horváth, C.M.
Toronto (Ontario)
Membre de l’Ordre du Canada

Dezsö Horváth a rehaussé, à l’échelle internationale, la réputation du Canada pour l’excellence universitaire. Aujourd’hui doyen de la Schulich School of Business de l’Université York pour un cinquième mandat, il a réussi à faire de cette école de commerce l’un des plus prestigieux établissements d’enseignement au monde. Il est à l’origine du premier programme international de maîtrise en administration des affaires de l’Amérique du Nord et a noué des partenariats universitaires stratégiques avec les plus grandes écoles de gestion à l’étranger. Nommé Doyen international de l’année par l’Académie des affaires internationales en 2004, il continue à faire profiter un grand nombre de futurs leaders du milieu des affaires du Canada de sa vision et de son leadership.
 

Rudolph J. Kriegler, C.M.
Ottawa (Ontario)
Membre de l’Ordre du Canada

Depuis plus de 40 ans, Rudolph Kriegler s’est employé à rendre le Canada plus compétitif dans le secteur de la technologie de pointe. Dans les années 1970, il a été reconnu à l’échelle internationale pour ses travaux sur la technologie utilisant le silicium. Par la suite, il a conçu des projets pionniers de recherche et développement en communications à fibres optiques à haute vitesse qu’il a mis en application chez Nortel, dont il est devenu membre associé émérite. Au fil des ans, il a mobilisé divers intervenants parmi les plus grands universitaires du Canada et a grandement contribué à la naissance de Photonics Research Ontario et à la création du Consortium canadien sur l’optoélectronique de l’état solide.

John F. Lewis, C.M.
St. John’s (Terre-Neuve-et-Labrador)
Membre de l’Ordre du Canada

Véritable « médecin sans frontières », John Lewis a prodigué ses soins sans relâche, au Canada et à l’étranger. Ce médecin de famille qui pratique à Terre Neuve depuis une trentaine d’années a établi de nombreux services médicaux dans des collectivités isolées de sa province. Plusieurs générations de médecins et d’étudiants en médecine à l’Université Memorial ont eu en lui un guide et un modèle. Il a également appuyé la conception de programmes de formation novateurs, notamment en médecine familiale. Tout au long de sa carrière, comme à la retraite, il a accepté à nombre de reprises des affectations temporaires dans des cliniques éloignées de Terre Neuve, mais aussi dans plusieurs pays d’Afrique.

H. Wade MacLauchlan, C.M.
West Covehead (Île-du-Prince-Édouard)
Membre de l’Ordre du Canada

Wade MacLauchlan a eu un impact durable sur l’enseignement postsecondaire et le développement économique dans sa province et sa région. En qualité de recteur de l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard, il a contribué à la croissance de cette institution et à l’avancement de la société et de l’économie en tissant des liens entre le milieu universitaire et la communauté. Sous sa direction, cette université a pu obtenir des fonds pour investir dans des projets innovateurs, notamment l’établissement de l’Institut des sciences nutritionnelles et de la santé du Conseil national de recherches du Canada. Un juriste de grande renommée, il a utilisé ses compétences pour améliorer le sort de la collectivité en général en devenant un participant actif au sein de diverses institutions telles que le Forum des politiques publiques, le Conseil économique des provinces de l’Atlantique et l’Association des universités et collèges du Canada.
 

Michael R. Marrus, C.M.
Toronto (Ontario)
Membre de l’Ordre du Canada

Michael Marrus jouit d’une renommée internationale pour sa contribution à l’étude de l’histoire de l’Europe moderne. Grâce à ses enseignements et ses travaux de recherche, il a élargi le savoir universitaire sur l’histoire, les causes et les conséquences de l’Holocauste. Auteur de plusieurs ouvrages primés, il a été membre de l’International Catholic-Jewish Historical Commission chargée d’examiner le rôle du Vatican durant l’Holocauste. Professeur à l’Université de Toronto, il a été le premier à tenir la chaire d’études Chancellor Rose and Ray Wolfe sur l’Holocauste.

Ian W. McDougall, C.M.
Victoria (Colombie-Britannique)
Membre de l’Ordre du Canada

Tromboniste et compositeur réputé, Ian McDougall a connu une éminente carrière en tant que musicien, chef d’orchestre et pédagogue. Passant aisément du répertoire de musique classique au jazz, il a composé des partitions pour des orchestres symphoniques, des chorales de musique de chambre, des ensembles de jazz et pour des événements particuliers tels que les Jeux du Commonwealth. Grandement respecté par ses pairs, qui le considèrent comme un musicien de studio extraordinaire, il a dirigé divers groupes de jazz et a été premier trombone au sein de nombreux autres ensembles. Il est professeur émérite à l’Université de Victoria, où il a joué un rôle primordial dans la mise en place d’un programme de jazz. Il est également un mentor apprécié et dévoué dont les élèves figurent aujourd’hui parmi les plus grands trombonistes et professeurs de musique du pays.

James H. Morrison, C.M.
Halifax (Nouvelle-Écosse)
Membre de l’Ordre du Canada

Une autorité en matière d’histoire orale et africaine, James Morrison a apporté une contribution impérissable à sa province comme à la recherche historique. Son influence sur le patrimoine multiculturel de la Nouvelle-Écosse alors qu’il était bénévole auprès de la Pier 21 Society et du Musée de l’immigration Pier 21 se fait toujours sentir. Il a en effet contribué à la conception de programmes et d’expositions à caractère éducatif, qui prennent souvent pour toile de fond le récit de l’arrivée en terre canadienne d’immigrants qui ont débarqué au quai 21, au port d’Halifax. C’est également à lui que nous devons le premier cours sur l’histoire orale donné par une université canadienne et de nombreux ouvrages brossant un tableau de la Nouvelle-Écosse à différentes époques.

Victor M. Power, C.M.
Timmins (Ontario)
Membre de l’Ordre du Canada

Victor Power est au service de sa communauté et de la grande région du Nord de l’Ontario depuis plus de 40 ans. C’est lui qui a occupé le poste de maire le plus longtemps à Timmins. Il a notamment dirigé plusieurs initiatives fructueuses destinées à ouvrir des débouchés économiques et, entre autres, à redynamiser le centre ville ainsi qu’à mettre sur pied la Corporation de développement économique de Timmins. Ce leader qui travaille au profit de l’ensemble des populations du Nord de l’Ontario a présidé la Fédération des municipalités du Nord de l’Ontario et le Groupe d’action des maires du Nord-Est de l’Ontario. Il se consacre généreusement à plusieurs organismes communautaires, dont la Fondation de l’hôpital général de Timmins et du district.

L’honorable Herbert O. Sparrow, C.M.
North Battleford (Saskatchewan)
Membre de l’Ordre du Canada

Herbert Sparrow a apporté une contribution durable à l’agriculture au Canada et à sa ville natale de North Battleford. Un sénateur pendant 37 ans, on lui doit la publication d’un rapport déterminant intitulé Soil at Risk: Canada’s Eroding Future. Ce rapport a transformé les pratiques agricoles au Canada et à l’étranger et sert de modèle d’agriculture durable. Agriculteur et homme d’affaires, il est très impliqué dans sa collectivité et a entrepris de nombreux projets ayant pour but de lutter contre la faim et la pauvreté et d’aider les personnes handicapées. Entre autres initiatives, il a fondé une école pour les enfants ayant des besoins particuliers et a établi un excellent programme de distribution de repas en milieu scolaire, veillant à ce que les jeunes de sa communauté aient une meilleure qualité de vie.

Ian Vorres, C.M.
Athènes (Grèce) et Toronto (Ontario)
Membre de l’Ordre du Canada

Ian Vorres joue depuis longtemps un rôle important dans les relations bilatérales entre le Canada et la Grèce. Ce mécène et ancien critique d’art pour le Hamilton Spectator a organisé au Canada la première exposition majeure d’art byzantin. Il est le créateur et président du Vorres Museum of Contemporary Greek Art and Folk Art, un important centre culturel en Grèce. Premier citoyen canadien à être élu maire d’une municipalité en Grèce, il est également l’ancien président du Congrès hellénique canadien et a déjà siégé au conseil d’administration de l’Institut canadien d’études méditerranéennes. Afin d’encourager les jeunes à poursuivre leurs études en Grèce, il a fondé des bourses à l’Université Queen’s et à l’Université de Toronto.
La gouverneure générale a investi M. Ian Vorres au sein de l'Ordre du Canada lors d'une cérémonie qui a eu lieu à Athènes, durant sa récente visite d'État en République hellénique.  

Henry H. Wakabayashi, C.M., O.B.C.
Vancouver (Colombie-Britannique)
Membre de l’Ordre du Canada

Ingénieur conseil des plus accomplis, Henry Wakabayashi s’est consacré pendant 50 ans à l’amélioration des infrastructures publiques à travers toute la Colombie-Britannique et même ailleurs. Fondateur de l’entreprise Pacific Liaicon Ltd., il a piloté de nombreux projets d’envergure tels que le Vancouver Sky Train, l’agrandissement de l’aéroport international de Vancouver et le programme municipal d’assainissement des eaux du Vancouver métropolitain. Dernièrement, il a été impliqué dans le projet d’agrandissement du centre des congrès et des expositions de Vancouver et a fourni des services de conseils experts au Comité d’organisation des Jeux olympiques et paralympiques de 2010 à Vancouver. Un participant actif au sein de la communauté japonaise de la Colombie Britannique, il s’emploie en outre à promouvoir les échanges culturels canado-japonais, notamment par le biais du projet du jardin Momiji et au Nikkei Heritage Centre.

William J. Wall, C.M.
London (Ontario)
Membre de l’Ordre du Canada

William Wall est un médecin dévoué et bienveillant dont les compétences chirurgicales et cliniques ont permis d’aider de nombreux Canadiens et Canadiennes affligés de maladies liées aux organes en phase terminale. Professeur de chirurgie à l’Université de Western Ontario, il a établi le premier programme de transplantation de foie au Centre des sciences de la santé de London, où il est le directeur du programme de transplantations multi-organes. À ce titre, il a non seulement favorisé l’excellence dans le domaine de la recherche et des soins aux patients, mais il a également accru la sensibilisation du public et son appui en ce qui concerne les dons d’organes. Jouissant de la haute estime de ses pairs, il a agi comme président de l’International Liver Transplantation Society.

Michael R. Weir, C.M., O.Ont.
Draper, Utah (États-Unis) et Bright’s Grove (Ontario)
Membre de l’Ordre du Canada

L’un des golfeurs les plus brillants que notre pays ait produit, Mike Weir est devenu un ambassadeur itinérant pour le Canada et un modèle pour le sport. Depuis son passage dans les rangs professionnels en 1992, il est sorti victorieux de plusieurs tournois majeurs et il a été le premier Canadien à remporter le prestigieux Masters en 2003. Ses activités caritatives sont aussi remarquables que ses exploits au golf. Malgré son calendrier chargé, il n’a pas failli à son engagement de sensibiliser la population et d’amasser des fonds pour plusieurs causes relatives aux enfants au fil des ans. En 2004, il a créé la Fondation Mike Weir pour aider les enfants dans le besoin.

OFFICIERS DE L’ORDRE DU CANADA

Gail Asper, O.C., O.M.
Winnipeg (Manitoba)
Officier de l’Ordre du Canada

Gail Asper imprègne chaque projet de développement qu’elle entreprend d’une conscience communautaire, de son esprit visionnaire, de sa détermination et de son enthousiasme. Réputée pour son action bénévole, pour son travail de promotion des arts et pour les campagnes de financement qu’elle a menées, elle a apporté une contribution remarquable à divers organismes culturels et caritatifs, aussi bien à l’échelle locale que provinciale ou nationale. Membre du conseil d’administration de CanWest Global Communications et présidente de CanWest Global Foundation, elle agit également comme présidente de la fondation Asper. Dans ce rôle, elle a inlassablement lutté pour l’établissement du Musée canadien des droits de la personne, qui témoignera de l’engagement de notre pays envers la reconnaissance, la promotion et la célébration des droits de la personne.

Robin W. Boadway, O.C.
Kingston (Ontario)
Officier de l’Ordre du Canada

Titulaire de la chaire David Chadwick Smith en économie de l’Université Queen’s, Robin Boadway est l’un des plus éminents économistes en finances publiques du Canada. Depuis plus de 30 ans, il influence la politique publique au Canada grâce à ses travaux de recherche et à ses écrits sur les paiements de transfert fédéraux et le programme fédéral de péréquation. Très sollicité pour son expertise, il a prodigué des conseils à des organismes gouvernementaux fédéraux et provinciaux et a mené des recherches pour le compte d’organisations internationales telles que la Banque mondiale, l’Organisation de coopération et de développement économiques et les Commissions royales sur l’union économique.

AA Bronson, O.C.
New York, New York (États-Unis) et Toronto (Ontario)
Officier de l’Ordre du Canada

L’art contemporain canadien s’est beaucoup enrichi grâce aux œuvres avant-gardistes, satiriques et provocatrices d’AA Bronson. En tant que membre de General Idea, un trio de renommée internationale, et qu’artiste solo, il nous a provoqués et nous a émus avec la richesse de son œuvre qui comprend aussi bien des critiques de la culture populaire que des pièces sur le VIH/sida et la guérison. Pendant des décennies, il a influencé des générations d’artistes dans le monde entier et il est grandement estimé pour sa contribution en qualité d’écrivain et d’éditeur dans le domaine des arts, de conservateur et de cofondateur d’Art Metropole à Toronto, un centre dirigé par des artistes.
 

Victor S. Buffalo, O.C., A.O.E.
Hobbema (Alberta)
Officier de l’Ordre du Canada

Un leader respecté au sein de la communauté autochtone, Victor Buffalo a joué un rôle clé dans le processus qui a permis à la Nation crie de Samson de devenir la première nation autochtone à obtenir le contrôle des revenus provenant de ses ressources naturelles. Il est ensuite passé à l’action en établissant le Peace Hills Trust, la première et la plus importante institution financière autochtone du Canada, qui permet d’assurer la stabilité et l’aide financières des futures générations de cette nation à Samson. Par son engagement au sein de divers organismes, notamment le Conseil national de développement économique des Autochtones et le programme autochtone au Banff Centre for Management, il a grandement contribué au développement socio-économique de sa communauté.

William J. Commanda, O.C.
Maniwaki (Québec)
Officier de l’Ordre du Canada

William Commanda a consacré sa vie à mieux faire comprendre la culture et les traditions autochtones et à militer pour la paix, la justice et l’harmonie interraciale. Aîné éminemment respecté du peuple algonquin, il a été le chef de la Première nation Kitigan Zibi Anishinabeg pendant près de 20 ans. Il est le fondateur du Cercle de toutes les nations, regroupement voué à la promotion de la paix et de la sagesse autochtone. Il a organisé plusieurs rencontres internationales réunissant des sages et des guides spirituels indigènes des Amériques, dans le but d’encourager le respect et la réconciliation des nations. Fort de sa grande expérience, il continue de raconter l’histoire des Algonquins, symbolisée par les trois ceintures wampum sacrées dont il est le gardien officiel.

Basil (Buzz) Hargrove, O.C.
Mississauga (Ontario)
Officier de l’Ordre du Canada

Ancien président du syndicat des Travailleurs et travailleuses canadien(ne)s de l’automobile (TCA), Buzz Hargrove est l’un des chefs syndicaux les plus influents du pays, bénéficiant du respect des deux parties à la table de négociation. Il a occupé cette fonction à six reprises, successivement, et a négocié un certain nombre de conventions collectives qui ont fait date dans l’histoire. Ayant toujours lutté en faveur d’un « syndicalisme social » où les syndicats élargissent leur rôle dans la société, il a amené les TCA à s’impliquer dans plusieurs secteurs philanthropiques importants, surtout en faveur des jeunes sans-abri. Porte-parole dynamique et chef de file engagé, il a également œuvré à la promotion de l’égalité et des droits de la personne, tant au Canada qu’à l’étranger.  

L’honorable Donald J. Johnston, C.P., O.C.
Glen Sutton (Québec)
Officier de l’Ordre du Canada

Depuis plus de 45 ans, Donald Johnston contribue d’une manière exceptionnelle à la vigueur des secteurs juridique et du service public. Ce leader visionnaire a lancé le concept de financement cinématographique au moyen d’incitatifs fiscaux. Cofondateur du cabinet d’avocats Heenan Blaikie (autrefois appelé Johnston Heenan Blaikie), il a également été un ministre très estimé du cabinet fédéral pour avoir défendu la réforme fiscale. En tant que premier non-Européen à diriger l’Organisation de coopération et de développement économiques, il a pris l’initiative de positionner cet organisme de manière à lui donner voix au chapitre en ce qui concerne la bonne gouvernance, la démocratie et le développement économique. Il est encore fréquemment sollicité pour son expertise en matière de politique publique. Il a rehaussé la réputation du Canada et accru son influence sur la scène mondiale.

Peter Mansbridge, O.C.
Stratford (Ontario)
Officier de l’Ordre du Canada

Depuis ce légendaire moment où il a été remarqué alors qu’il faisait une annonce aux passagers d’une petite ligne aérienne à Churchill, au Manitoba, Peter Mansbridge est devenu l’un des présentateurs de nouvelles les plus respectés du Canada. Au fil des ans, il s’est hissé au rang qu’il occupe actuellement à la CBC en tant que correspondant principal et chef d’antenne de The National, l’émission vedette du réseau. Reconnu au pays et à l’étranger comme étant l’un des meilleurs dans son domaine, il joue un rôle prépondérant dans la manière avec laquelle le réseau CBC couvre l’actualité ici et ailleurs dans le monde. Il se voue également à la promotion de l’alphabétisme et vient en aide à la jeunesse canadienne, notamment grâce à un prix national pour le leadership qui porte son nom.

L’honorable Frank McKenna, C. P., O.C., O.N.B.
Cap-Pelé (Nouveau-Brunswick) et Toronto (Ontario)
Officier de l’Ordre du Canada

Personnalité publique très respectée, Frank McKenna n’a jamais ménagé ses efforts en vue de bâtir un Canada fort, innovateur et compétitif. Au cours des trois mandats qui lui ont été confiés en tant que premier ministre du Nouveau-Brunswick, il a équilibré les finances de la province, favorisé la création d’emplois, investi dans les infrastructures et a fait en sorte que le Nouveau-Brunswick fasse entendre sa voix dans les affaires nationales. Ancien ambassadeur du Canada aux États-Unis, il occupe actuellement le poste de président suppléant du Groupe Financier Banque TD. Il continue à faire bénéficier le milieu des affaires et le secteur bénévole de son jugement éclairé, de sa passion et de son leadership. Il a en outre été un défenseur influent des intérêts du Canada à l’échelle nationale et internationale.
 

Clayton H. Riddell, O.C.
Calgary (Alberta)
Officier de l’Ordre du Canada

Clayton Riddell est un géologue prospecteur reconnu et un chef de file de l’industrie canadienne du pétrole. Assumant la direction de Paramount Resources Ltd., une entreprise d’exploration de pétrole et de gaz, il fait également bénéficier de son expertise l’Association géologique du Canada et la Canadian Society of Petroleum Geologists, où il a participé à l’élaboration d’un programme qui encourage et aide des étudiants à faire leurs études en géologie. Il est en outre un bénévole engagé et un généreux philanthrope qui offre son appui à plusieurs autres organisations. C’est notamment grâce à sa générosité que l’Université du Manitoba a pu créer la faculté de l’environnement, de la terre et des ressources.

Françoise Sullivan, O.C., C.Q.
Montréal (Québec)
Officier de l’Ordre du Canada

Françoise Sullivan fait partie de ces figures marquantes de l’art contemporain au Canada. Cette artiste multidisciplinaire, dont l’œuvre s’étend sur plus de six décennies, continue de rayonner ici et à l’étranger. Elle demeure une peintre prolifique et son travail a fait l’objet de plusieurs expositions et de rétrospectives, entre autres au Musée des beaux-arts de Montréal. Certaines de ses chorégraphies, créées il y a près de 60 ans, sont encore dansées outre-mer, témoignant de sa grande influence dans le domaine de la danse. Elle poursuit son enseignement à la faculté des beaux-arts de l’Université Concordia où elle est une source d’inspiration et une formidable mentore. Son œuvre lui a valu de nombreux honneurs, dont le Prix du Gouverneur général en arts visuels et en arts médiatiques et le Prix Gershon Iskowitz.
Il s’agit d’une promotion au sein de l’Ordre.
 

COMPAGNONS DE L’ORDRE DU CANADA

Harley N. Hotchkiss, C.C., A.O.E.
Calgary (Alberta)
Compagnon de l’Ordre du Canada

Intègre, juste et généreux, Harley Hotchkiss est un homme qui a contribué d’une manière exceptionnelle au bien du pays. Un leader dans le milieu des affaires et un philanthrope tenu en grande estime, il a contribué au financement d’innovations de pointe dans les domaines de la recherche médicale et de l’éducation en tant que président de l’Alberta Heritage Foundation for Medical Research et commanditaire-fondateur du Hotchkiss Brain Institute. Grâce à l’appui qu’il leur fournit, ces organismes ont pu élaborer des programmes et initiatives de renommée internationale, notamment dans les domaines de la neuroscience et de la recherche en santé mentale. Il est en outre un ardent défenseur et promoteur du hockey. Ses conseils avisés et son tact ont marqué son mandat comme président du conseil d’administration de la Ligue nationale de hockey, et il appuie depuis longtemps le hockey mineur au Canada.
Il s’agit d’une promotion au sein de l’Ordre.

Stephen A. Jarislowsky, C.C., G.O.Q.
Westmount (Québec)
Compagnon de l’Ordre du Canada

L’un des gestionnaires de portefeuille et philanthropes les plus connus du Canada, Stephen Jarislowsky est également réputé comme champion de l’éthique des affaires. Depuis des années, il s’est fait l’ardent promoteur de pratiques bien fondées en matière de gouvernance d’entreprise et le défenseur acharné des droits et des intérêts des actionnaires. Cofondateur de la Coalition canadienne pour une bonne gouvernance, il a également joué un rôle crucial dans la création de l’Institut sur la gouvernance des organisations publiques et privées du Québec. Connu pour sa générosité d’esprit, il a toujours fait la promotion des études supérieures, établissant des chaires et instituts universitaires dans divers domaines, dont la médecine, la gestion et les arts.

Raymond Moriyama, C.C., O.Ont.
Toronto (Ontario)
Compagnon de l’Ordre du Canada

Raymond Moriyama est parmi les architectes et planificateurs urbains les plus novateurs du monde. Le Musée canadien de la guerre, dont il a fait le design en s’inspirant de la résilience de la race humaine et de l’environnement face aux ravages de la guerre, rend hommage, d’une manière à la fois austère et élégante, aux forces armées et aux anciens combattants du Canada. Il a rehaussé la réputation d’excellence en architecture de notre pays grâce à sa remarquable conception et planification de bâtiments tels que le Musée national de l’Arabie saoudite et l’ambassade du Canada à Tokyo, ce dernier édifice reflétant l’esprit canadien dans toute sa grandeur. Son palmarès architectural continuera d’influencer et d’inspirer des générations d’architectes et de planificateurs.
Il s’agit d’une promotion au sein de l’Ordre.
 

 
FICHE D’INFORMATION SUR L’ORDRE DU CANADA
 

Créé en 1967, l’Ordre du Canada est l’une des plus hautes reconnaissances du régime canadien de distinctions honorifiques. Il couronne l’œuvre d’une vie, le dévouement exceptionnel d’une personne envers la communauté ou une contribution extraordinaire à la nation. Des Canadiens de tous les milieux de la société ont reçu l’Ordre du Canada. La nature de leurs réalisations est extrêmement variée, mais la façon dont ils ont changé nos vies et le visage de notre pays les unit.

Devise et grades
La devise de l’Ordre, DESIDERANTES MELIOREM PATRIAM, signifie « ils veulent une patrie meilleure ». Le gouverneur général est Chancelier et Compagnon principal de l’Ordre.

Compagnon - Initiales honorifiques : C.C.
Reconnaît l’œuvre de toute une vie et le mérite exceptionnel de personnes ayant apporté une contribution extraordinaire au Canada et au bien de l’humanité.

Officier - Initiales honorifiques : O.C.
Reconnaît l’œuvre d’une vie et le grand mérite de personnes ayant apporté une contribution importante au Canada et au bien de l’humanité.

Membre - Initiales honorifiques : C.M.
Reconnaît une vie vouée au service d’une communauté, d’un groupe ou d’un champ d’activité.

Description de l’insigne
L’insigne de l’Ordre du Canada a la forme d’un flocon de neige à six pointes et arbore en son centre une feuille d’érable entourée d’un anneau rouge sur lequel est circonscrite la devise de l’Ordre : DESIDERANTES MELIOREM PATRIAM (Ils veulent une patrie meilleure). L’anneau est placé sous la couronne de saint Édouard.

Admissibilité
Tous les Canadiens et Canadiennes sont admissibles à l’Ordre du Canada, à l’exception des politiciens et des juges fédéraux et provinciaux en fonction. La constitution de l’Ordre permet à des non-Canadiens d’être admissibles à des nominations à titre honorifique en fonction de réalisations exceptionnelles qui font honneur au Canada et/ou de la contribution de toute une vie à l’humanité dans son ensemble. L’Ordre ne peut être décerné à titre posthume.

Nominations
Toute personne ou tout groupe peut présenter la candidature d’individus dignes d’être nommés dans l’Ordre du Canada. Les nominations sont faites sur recommandation du Conseil consultatif de l’Ordre présidé par le juge en chef du Canada. Les membres du Conseil reflètent la diversité et l’excellence au sein de la société canadienne. Certains d’entre eux sont nommés en vertu de la fonction qu’ils occupent; d’autres sont nommés pour un mandat d’une période déterminée afin d’assurer une représentation équilibrée des diverses régions du pays.

Pour en connaître davantage sur l’Ordre du Canada ou pour soumettre une candidature, consultez la section des distinctions honorifiques de notre site Web au www.gg.ca.